Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Franck Ribery

Franck Ribery.jpg
Photo: ©DR

 

Franck Ribéry

 

Franck Henry Pierre Ribéry

Né le 7 avril 1983 à Boulogne-sur-mer (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Ailier droit/gauche, 1m70

Surnoms: Scarface, Ferraribéry, Kaizer Franck

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 81 sélections, 16 buts

(Matchs amicaux: 33 sélections, 6 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 16 sélections, 8 buts)

(Coupe du Monde: 10 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 15 sélections, 1 but)

(Euro: 7 sélections)

 

1ère sélection : le 27 mai 2006 contre le Mexique (1-0)

Dernière sélection : le 5 mars 2014 contre les Pays-Bas (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 13 sélections, 2 buts

 

2000/02 US Boulogne (FRA) 28 matchs, 6 buts

2002/03 Olympique Alès (FRA) 19 matchs, 1 but

2003/04 Stade Brestois (FRA) 37 matchs, 4 buts

(National: 35 matchs, 3 buts)

(Coupe de France: 2 matchs, 1 but)

2004/05 FC Metz (FRA) 22 matchs, 2 buts

(Championnat de France: 20 matchs, 2 buts)

(Coupe de France: 1 match)

(Coupe de la ligue: 1 match)

2005 Galatasaray (TUR) 17 matchs, 1 but

(Championnat de Turquie: 14 matchs)

(Coupe de Turquie: 3 matchs, 1 but)

2005/07 Olympique de Marseille (FRA) 89 matchs, 18 buts

(Championnat de France: 60 matchs, 11 buts)

(Coupe de France: 11 matchs, 4 buts)

(Coupe de la ligue: 2 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 11 matchs, 1 but)

(Coupe Intertoto: 5 matchs, 2 buts)

2007/19 Bayern Munich (ALL) 425 matchs, 124 buts

(Championnat d'Allemagne: 273 matchs, 86 buts)

(Coupe d'Allemagne: 43 matchs, 12 buts)

(Coupe de la ligue allemande: 2 matchs, 3 buts)

(Supercoupe d'Allemagne: 4 matchs)

(Ligue des Champions: 86 matchs, 17 buts)

(Coupe de l'UEFA: 11 matchs, 3 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match, 1 but)

(Coupe du Monde des clubs: 2 matchs, 1 but)

2019/21 Fiorentina (ITA) 51 matchs, 5 buts

(Championnat d'Italie; 50 matchs, 5 buts)

(Coupe d'Italie: 1 match)

2021/22 Salernitana (ITA) 23 matchs

 

Boudé en France, adulé en Allemagne, Franck Ribery reste un des joueurs incontournables de la sphère football entre 2005 et 2015. Un talent indéniable pas assez reconnu, notamment à cause de ses frasques et de sa façon de s'exprimer.
 
Après avoir été viré du centre de formation du LOSC pour mauvais résultats scolaires et un peu à cause de son caractère, Ribéry entame son odyssée et rejoint le club phare de sa ville natale, l’US Boulogne en CFA. Une saison – et une accession – plus tard, direction Alès, puis Brest où il participe à la remontée du club breton en Ligue 2, avant d’être repéré par Jean Fernandez à Metz. Sorti de nulle part, il donne des frissons immédiatement à tout Saint-Symphorien, une telle innocence dans le jeu qui finalement ne l'aura jamais quitté, avec des dribbles et des accélérations à casser des reins encore et encore... Les Grenat ne conserveront pas longtemps le nouveau prodige du foot français. Pourtant, il s'exile de manière surprenante au Galatasaray, en Turquie. Mais très rapidement, il arrive à créer un lien très fort avec les supporters du Bosphore qui le surnomment "Ferraribéry" pour sa vitesse. Vainqueur de la coupe de Turquie, il revient gratuitement en France, à Marseille, après avoir rompu son contrat à cause des retards de salaires. Avec le club olympien, il progressera énormément. Il y restera deux saisons pour presque 100 matchs joués. Malheureusement, son palmarès restera vierge avec l’OM avec deux finales de Coupe de France perdues en 2006 et 2007. Seule satisfaction, c'est avec les phocéens que son histoire en équipe de France commence.
 
Tout juste âgé de 23 ans, Franck est convoqué par Raymond Domenech pour la Coupe du Monde 2006. Au fil des rencontres, il monte en puissance et marque son premier but inoubliable face à l'Espagne, lors des huitièmes de finale. Le "Vas-y mon petit" du regretté Thierry Gilardi reste à tout jamais légendaire. Sous l'aile de Zidane, il performe dans ce parcours tricolore jusqu’à cette séance perdue de tirs aux buts face à l'Italie. L'ailier devient alors vite un leader des Bleus. Joueur majeur durant les qualifications à l'Euro 2008, il est blessé contre son chat noir, la Squadra Azzurra. Présent lors de la fameuse grève de Knysna en 2010, l'international français est suspendu trois matches. Son image écornée, il est pourtant l’un des seuls au niveau à l’Euro 2012 et joue un rôle essentiel dans le barrage retour contre l’Ukraine. Sa carrière en sélection se termine sur 81 sélections et un forfait pour le Mondial brésilien, avec un goût d’inachevé.
 
Franck Ribery.jpg
Photo: ©AFP
 
L'ailier au parcours atypique change d'envergure lorsqu'il débarque outre-Rhin, au prestigieux Bayern Munich en 2007. En pleine montée en puissance. Doublé coupe-championnat en 2008 et 2010, le millésime 2013 reste l'année de la consécration individuellement pour Franck Ribéry. La trentaine venue, le Français s'épanouit comme jamais sur les terrains. Il remporte tout sur son passage: Bundesliga, Coupe d'Allemagne, Ligue des Champions, Supercoupe d'Europe, Coupe du monde des clubs. "Kaizer Franck" cartonne dans un environnement qui lui convient parfaitement. Pion essentiel, il pèse sur le jeu comme sur les résultats du géant de Bavière. De son titre de joueur UEFA de l'année à celui de joueur de l'année en Bundesliga pour le magazine "Kicker", il est bardé de récompenses individuelles. Son entente avec Arjen Robben est incroyable. Ensemble, ils deviennent "Robbery" dans les médias et les esprits des supporters de l'Allianz Arena. Il ne manque juste ce Ballon d'Or 2013 qu'il aurait très certainement dû avoir.
 
Sur le terrain comme en dehors, le Français met tout le monde d’accord. Devenu un enfant du club, c’est à coup sûr l’un des joueurs qui a le plus marqué le "Rekordmeister". En 2019, il sort du club bavarois par la grande porte après 425 matchs joués et 124 buts marqués et signe à la Fiorentina deux saisons avant de s'engager avec la Salernitana, tout juste promu en Série A. Gêné par des blessures, il raccroche les crampons à l'âge de 39 ans et referme un chapitre qui aura duré deux décennies. Certainement un des joueurs français qui a été les plus en vue de sa génération, voir le numéro 1. La France s'est beaucoup moqué de sa gueule, son manque d’intelligence, sa mauvaise du français, sa brouille avec Gourcuff et Domenech, ses airs de ptit caïd de cité et en a oublié le joueur fabuleux qu'il a été, adoré et aimé à l'étranger, que ce soit en Allemagne ou en Italie. Il aura eu peut-être le malheur de jouer en équipe de France pendant une période où elle était elle-même détestable.
 
PALMARÈS
 
Finaliste de la Coupe du Monde en 2006 (France)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 2013 (Bayern Munich)

Finaliste de la Ligue des Champions en 2010 et 2012 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 2013 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe du Monde des clubs en 2013 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 2005 (Olympique de Marseille)

Champion d’Allemagne en 2008, 2010, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019 (Bayern Munich)

Vice-Champion d’Allemagne en 2009 et 2012 (Bayern Munich)

Vice-champion de France en 2007 (Olympique de Marseille)

Vainqueur de la Coupe d’Allemagne en 2008, 2010, 2013, 2014, 2016 et 2019 (Bayern Munich)

Finaliste de la Coupe d’Allemagne en 2012 et 2018 (Bayern Munich)

Finaliste de la Coupe de France en 2006 et 2007 (Olympique de Marseille)

Vainqueur de la Coupe de Turquie en 2005 (Galatasaray)

Vainqueur de la Supercoupe d'Allemagne en 2012, 2016, 2017 et 2018 (Bayern Munich)

Finaliste de la Supercoupe d'Allemagne en 2013 (finale non-jouée), 2014 (finale non-jouée) et 2015 (finale non-jouée) (Bayern Munich)

Vice-champion de France National en 2004 (Stade Brestois)

Champion de CFA (groupe A) en 2001 (US Boulogne)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Ballon de bronze en 2013

Onze de bronze en 2006 et 2008

Élu meilleur joueur de l'année UEFA en 2013

Élu meilleur joueur de l'année par Globe Soccer en 2013

Élu meilleur joueur de la Coupe du monde des clubs en 2013

Élu joueur français de l'année en 2007, 2008 et 2013

Élu joueur de l'année d'Allemagne en 2008

Étoile d'or France Football en 2006

Élu joueur de la saison par l'association des footballeurs professionnels en Allemagne en 2008

À reçu le Trophée Kicker du milieu de terrain de l'année en 2013

À reçu le Trophée Kicker de l'ailier de l'année en 2008 et 2009

Trophée UNFP du meilleur espoir de Ligue 1 en 2006

Nommé dans l'équipe type de l'année de la FIFA/FIFPro en 2013

Nommé dans l'équipe type de l'année de l'association ESM en 2008 et 2013

Nommé dans l'équipe type de l'année UEFA en 2008 et 2013

Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat d'Allemagne en 2008, 2009, 2012, 2013 et 2014

Nommé dans l'équipe type de l'année de l'association ESM en 2008 et 2013

But de l'année en Ligue 1 en 2006

Élu joueur de l'année de l'Olympique de Marseille en 2006

Élu joueur de l'année de la Fiorentina en 2020



31/08/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1211 autres membres