FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Horst Hrubesch

Horst Hrubesch.jpg

Horst Hrubesch


Horst Hrubesch

Né le 17 avril 1951 à Hamm (ALL)

 ,https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Attaquant, 1m88

Surnom: La girafe

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 21 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 10 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Coupe du Monde: 5 sélections, 1 but)

(Euro: 3 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 2 avril 1980 contre l'Autriche (1-0)

Dernière sélection : le 11 juillet 1982 contre l'Italie (1-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png B: 3 sélections

 

1971 Germania Hamm (ALL)

1971/72 Hammer SpVg (ALL)

1972/75 SC Westtünnen (ALL)

1975/78 Rot-Weiss Essen (ALL) 101 matchs, 84 buts

(Championnat d'Allemagne: 48 matchs, 38 buts)

(Championnat d'Allemagne de D2: 35 matchs, 42 buts)

(Coupe d'Allemagne: 8 matchs, 4 buts)

1978/83 Hambourg SV (ALL) 212 matchs, 134 buts

(Championnat d'Allemagne: 159 matchs, 96 buts)

(Coupe d'Allemagne: 19 matchs, 17 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 17 matchs, 9 buts)

(Coupe de l'UEFA: 17 matchs, 12 buts)

1983/85 Standard de Liège (BEL) 45 matchs, 18 buts

(Championnat de Belgique: 43 matchs, 17 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs, 1 but)

1985/86 Borussia Dortmund (ALL) 21 matchs, 4 buts

(Championnat d'Allemagne: 17 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Allemagne: 4 matchs, 2 buts)

 

L'un des grands attaquants allemands des années 80. La carrière de Horst Hrubesch a mis du temps à démarrer. À 23 ans, il foulait encore les pelouses des divisions inférieures du football allemand, mais six ans après, c'est bien lui qui offrait l'Euro en 1980 à son équipe nationale, alors qu'il avait été appelé à la dernière minute à la suite de la grave blessure de Klaus Fischer. Grand. Athlétique. Horst Hrubesch.jpgUne montagne. Horst Hrubesch (1,88 m, 88 kg) semait la terreur dans toutes les défenses, tant par son gabarit que par son efficacité. Il défend les couleurs de la RFA pendant deux petites années, mais va inscrire pour la nation des buts décisifs. Quand il débute en Bundesliga, en 1975, Horst Hrubesch a déjà 24 ans. Sous le maillot du Rot-Weiss Essen, il fait apprécier ses talents de buteur en inscrivant 38 buts en 48 rencontres. Ces statistiques attirent l'oeil des recruteurs des grands clubs et, trois ans plus tard, il rejoint Hambourg où il lui faudra assurer la difficile succession d'une légende du club, Uwe Seeler. Dès sa deuxième saison, il conduit Hambourg au titre de champion en marquant 20 buts. Les supporters sont à ses pieds. Entre 1978 et 1983, "la girafe" inscrira 96 buts en 159 rencontres pour Hambourg en championnat d'Allemagne, un taux d'efficacité remarquable. Une grande partie de ces buts, Hrubesch les inscrit de la tête, sa spécialité. Doté d'un "timing" excellent, il bombarde littéralement les gardiens en reprenant les centres de ses coéquipiers, surtout ceux, travaillés, du défenseur international Manfred Kaltz. Au total, il plantera dans tous les clubs allemands passés 136 buts en 224 matchs de Bundesliga, une unité de moins que... Uwe Seeler, la légende qu'il remplaça avec brio. Au sommet de son art, Horst Hrubesch remporte avec Hambourg deux nouveaux titres de champion d'Allemagne, en 1982 et 1983. Cette dernière année est pour lui celle de tous les succès, puisque Hambourg remporte aussi la Coupe d'Europe des clubs champions en battant la Juventus de Turin en finale (1 but à 0) à Athènes. Il obtient sa première sélection à l'âge de 28 ans lors d'un match amical contre l'équipe d'Autriche et termine sa carrière internationale au bout de deux ans. Il dispute son dernier match lors de la finale de la Coupe du Monde 1982 face à l'Italie (1 à 3). Il donne à son pays un nouveau titre de Champion d'Europe en 1980 en inscrivant les deux buts vainqueurs de son équipe en finale face à la Belgique. Lors de ce match, il met ses coéquipiers sur la bonne voie en scorant d'entrée de jeu, à la 10ème minute. Les Diables Rouges égalisent juste avant la mi-temps sur penalty par l'intermédiaire de René Vandereycken. Mais les joueurs belges ne pourront rien faire face au réalisme du n°10 allemand, qui profite d'une sortie hasardeuse de Jean-Marie Pfaff pour marquer une seconde fois de la tête sur un corner de Rummenigge, à 2 minutes de la fin du match. Belle issue pour un joueur éclos sur le tard. Il termine sa carrière improbable par un bref passage à Dortmund et devient entraîneur de différents clubs allemands et autrichiens avant de rejoindre la fédération allemande de football.

 

PALMARÈS


Vainqueur de l'Euro en 1980 (RFA)

Finaliste de la Coupe du Monde en 1982 (RFA)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1983 (Hambourg SV)

Finaliste de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1980 (Hambourg SV)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1982 (Hambourg SV)

Champion d’Allemagne en 1979, 1982 et 1983 (Hambourg SV)

Vice-Champion d’Allemagne en 1980 et 1981 (Hambourg SV)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Onze de Bronze en 1980

Meilleur buteur du Championnat d’Allemagne en 1982 (27 buts) (Hambourg SV)

Meilleur buteur du Championnat d’Allemagne de D2 en 1978 (42 buts) (Rot-Weiss Essen)

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1980

 

VIDÉO




11/01/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1004 autres membres