Football-the-story

Football-the-story

Victor Rodriguez Andrade

Victor Rodriguez Andrade.jpg
Photo: ©Historia Fútbol Uruguayo

 

Víctor Rodríguez Andrade

 

Víctor Pablo Rodríguez Andrade

Né le 2 mai 1927 à Montevideo (URU)

Décédé le 19 mai 1985 à Montevideo (URU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png Uruguayen, Demi-centre, 1m69

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png 42 sélections

(Matchs amicaux: 10 sélections)

(Coupe du Monde: 8 sélections)

(Copa America: 11 sélections)

(Championnat panaméricain: 5 sélections)

(Copa Rio Branco: 3 sélections)

(Copa Del Atlantico: 2 sélections)

(Copa Newton: 2 sélections)

(Copa Lipton: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 2 décembre 1947 contre la Colombie (2-0)

Dernière sélection : le 5 juin 1957 contre l'Argentine (1-1)

 

1945/51 Central Español (URU)
1952/57 CA Peñarol (URU)
 
Surnommé "La Perla Negra", Victor Rodriguez Andrade, neveu de José Leandro Andrade, première star du ballon rond, a été le "couteau suisse" de Peñarol et de la Celeste championne du Monde en 1950.

 

Tout au long de son parcours, il est comparé avec la "Merveille noire", non seulement du fait de leur ascendance familiale, mais aussi parce qu'ils ont tous deux joué au même poste, demi-centre. À tout juste 23 ans, le joueur formé au Central (club du quartier de Palermo, à Montevideo) s'affirme comme un élément indiscutable au milieu de la sélection uruguayenne qui s'installera sur le toit du Monde en 1950. En finale, il se voit confier une mission capitale: marquer la vedette de la Seleçao Zizinho, l'un des deux ou trois meilleurs footballeurs de l'époque. Une tâche dont il s'affranchira presque parfaitement, à l'exception d'une action en début de seconde période, lorsque le virtuose brésilien offre l'ouverture du score à Friaça. Malgré tout, sa remarquable performance d'ensemble lui donnera un nouveau statut et un surnom, "La Perla Negra", ainsi qu'un transfert, deux ans plus tard, au Peñarol, avec qui il gagne deux titres de champion d'Uruguay. Comme son compère de 1950 Oscar Miguez, Andrade fait ensuite partie de la sélection uruguayenne demi-finaliste du Mondial 1954 et victorieuse de la Copa America en 1956, son dernier titre avec la Celeste, où il est apparu à 42 reprises entre 1947 et 1956. Retraité en 1957, Victor Rodriguez aura malgré tout réussi à se faire un prénom...

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Coupe du Monde en 1950 (Uruguay)

4ème de la Coupe du Monde en 1954 (Uruguay)

Vainqueur de la Copa America en 1956 (Uruguay)

4ème de la Copa America en 1955 (Uruguay)

3ème du Championnat Panaméricain en 1952 (Uruguay)

Finaliste de la Copa Rio Branco en 1950 (Uruguay)

Finaliste de la Copa Lipton en 1957 (Uruguay)

Finaliste de la Copa Newton en 1957 (Uruguay)

Champion d’Uruguay en 1953 et 1954 (CA Peñarol)

Vice-champion d’Uruguay en 1952, 1955, 1956 et 1957 (CA Peñarol)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde en 1950 et 1954



14/08/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1327 autres membres