FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Zizinho

Zizinho.jpg

Zizinho

 

Tomas da Silva Soares

Né le 14 septembre 1921 à São Gonçalo (BRE)

Décédé le 7 février 2002 à Niteroi (BRE)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, meneur de jeu, 1m72

Surnom: Maître Ziza

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png 53 sélections, 30 buts

(Matchs amicaux: 3 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections, 2 buts)

(Copa America: 33 sélections, 17 buts)

(Copa Roca: 3 sélections, 2 buts)

(Copa Rio Branco: 5 sélections, 2 buts)

(Copa Oswaldo Cruz: 3 sélections, 4 buts)

(Coupe de l'Atlantique: 2 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 18 janvier 1942 contre l'Argentine (1-2)

Dernière sélection : le 3 avril 1957 contre l'Argentine (0-3)

 

1939/50 Flamengo (BRE) 329 matchs, 146 buts

1950/57 Bangu (BRE) 274 matchs, 122 buts

1957/59 São Paulo (BRE) 60 matchs, 24 buts

1959/60 Uberaba SC (BRE) 1 match

1961/62 Audax Italiano (CHL)

 

Zizinho a été l'un des plus grands footballeurs sud-américains de son époque mais aussi l'un des joueurs admiré par le roi Pelé. D'ailleurs, pour certains, au Brésil, il figure sur le podium des plus grands joueurs de l'histoire de la Seleçao, juste derrière l'inamovible duo composé de O Rei et Mané Garrincha. Un véritable artiste qui émerveillait les spectateurs et qui a joué pendant plus de vingt ans au plus haut niveau. Tomas Soares da Silva qui était appelé par le diminutif "Zizinho" a joué comme un intérieur-droite, mais pouvait fonctionner au milieu de terrain avec son endurance dans le jeu défensif et le rythme effréné qu'il produisait. Zizinho.jpgIl a débuté avec le club de Flamengo après être rentré à dix minutes de la fin d’un match avant d'inscrire deux buts coup sur coup. Ce fut le joueur vedette des rouges et noirs avec lequel il remporte trois fois le championnat de Rio et dispute 329 matchs pour 146 buts marqués. Il rejoint ensuite le club de Bangu, club rival de Flamengo à Rio, où il ne remporte aucun trophée en sept ans. Il signe ensuite au São Paulo FC, club avec lequel il fut vainqueur du championnat de l'état de São Paulo en 1957. Parallèlement, il fait ses débuts en 1942 avec la sélection brésilienne. Malheureusement pour lui il fait partie de l'équipe maudite qui perd la finale de Coupe du Monde à domicile en 1950 dans ce qui restera à jamais le "Maracanazo" où il en fut injustement tenu pour responsable. La défaite face à l'Uruguay (1-2) a condamné la dernière équipe du Brésil ayant joué en blanc dans l'histoire du Mondial à ne jamais trôner dans le camp des vainqueurs. Si le Brésil avait gagné, il aurait sans doute eu une notoriété proche de celle de Pelé, mais le résultat d'un match en a décidé autrement. Durant le tournoi, la "Gazzetta dello Sport" l'avait présenté comme le "Léonard de Vinci du football", capable de créer de véritables œuvres d'art sur l'immense toile du stade Maracanã. À défaut de soulever le trophée, il s'est tout de même adjugé le titre de meilleur joueur, devant l'uruguayen Juan Alberto Schiaffino et son coéquipier Ademir. Par la suite, il refusa de disputer la Coupe du Monde en 1958 pour laisser sa place aux jeunes talents. On l'aurait vu aligner sûrement aux côtés du nouveau crack Pelé, une attaque de feu qui aurait fait sûrement des ravages. Ce merveilleux attaquant a évolué en équipe du Brésil pendant près de 15 ans tout de même, de 1942 à 1957. Né en 1921, la Guerre lui a probablement coûté deux coupes du Monde. 1950 était sa seule chance. Il a ensuite joué pour Uberaba dans l'état de Minas Gerais au Brésil avant de quitter définitivement son pays natal pour rejoindre le club chilien d'Audax Italiano. C'est là que Zizinho met un terme à sa carrière de footballeur en 1962, à l'âge de 40 ans. Sans titre mondial à son palmarès et sans images télévisées pour faire justice à son talent, Zizinho est incontestablement l'un des joueurs les plus sous-évalués de l'histoire du ballon rond. Les supporters brésiliens se souviennent quant à eux de sa participation à la large victoire (7 buts à 0) du Brésil sur le Paraguay en finale de la Copa America en 1949. En tout, Zizinho a disputé 53 sélections pour 30 buts inscrits. Après avoir raccroché les crampons, "Maître Ziza" s'essaie au poste d'entraîneur avant de retourné à Niterói et de se reconvertir jusqu'à sa retraite comme percepteur des impôts dans l'État de Rio de Janeiro. Dans la matinée du 8 février 2002, à son domicile de Niterói, Zizinho discute avec sa fille quand soudain, il ressent une vive douleur au cœur. Victime d'un infarctus, il s'écroule et décède presque immédiatement à l'âge de 80 ans. Environ 250 personnes assistent à ses funérailles. C'est peu pour l'un des plus grands joueurs de l'histoire du football brésilien. Tout le monde n'était pas convaincu que ce statut lui convenait. Mais tout le monde non plus n'est pas Pelé.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1950 (Brésil)

Vainqueur de la Copa America en 1949 (Brésil)

Finaliste de la Copa America en 1945, 1946, 1953 et 1957 (Brésil)

3ème de la Copa America en 1942 (Brésil)

Vainqueur de la Copa Roca en 1945 (Brésil) 

Vainqueur de la Copa Rio Branco en 1950 (Brésil)

Finaliste de la Copa Rio Branco en 1946 (Brésil)

Vainqueur de la Copa Oswaldo Cruz en 1955 et 1956 (Brésil)

Vainqueur de la Coupe de l’Atlantique en 1956 (Brésil)

Champion de l’État de Rio en 1942, 1943 et 1944 (Flamengo)

Champion de l’État de São Paulo en 1957 (São Paulo)

Vainqueur du Torneio Início de Rio de Janeiro en 1946 (Flamengo), 1950 et 1955 (Bangu)

Vainqueur de la Coupe des champions des États Rio-São Paulo en 1958 (São Paulo)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur de la Coupe du Monde en 1950 (Brésil)

Meilleur buteur du championnat de Rio en 1952 (19 buts) (Bangu)

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1950

Intronisé au Hall of Fame du football brésilien



16/01/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 994 autres membres