FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Enrico Chiesa

Enrico Chiesa.jpg
Enrico Chiesa

 

Né le 29 décembre 1970 à Gênes (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Attaquant, 1m76

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 17 sélections, 7 buts

(Matchs amicaux: 7 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 4 sélections, 1 but)

(Euro: 2 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 29 mai 1996 contre la Belgique (2-2)

Dernière sélection : le 25 avril 2001 contre l'Afrique du Sud (1-0)

 

1986/87 Pontedecimo (ITA) 2 matchs
1987/90 Sampdoria Gênes (ITA) 1 match
1990/91 Teramo (ITA) (prêt) 31 matchs, 5 buts
1991/92 Chieti (ITA) (prêt) 24 matchs, 6 buts
1992/93 Sampdoria Gênes (ITA) 26 matchs, 1 but
1993/94 Modène (ITA) (prêt) 37 matchs, 14 buts
(Championnat d'Italie de D2: 36 matchs, 14 buts)
(Coupe d'Italie: 1 match)
1994/95 Cremonese (ITA) (prêt) 38 matchs, 14 buts
(Championnat d'Italie: 34 matchs, 14 buts)
(Coupe d'Italie: 4 matchs)
1995/96 Sampdoria Gênes (ITA) 27 matchs, 22 buts
1996/99 Parme AC (ITA) 120 matchs, 55 buts
(Championnat d'Italie: 92 matchs, 33 buts)
(Coupe d'Italie: 10 matchs, 6 buts)
(Ligue des Champions: 8 matchs, 6 buts)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 10 buts)
1999/2002 Fiorentina (ITA) 87 matchs, 45 buts
(Championnat d'Italie: 59 matchs, 34 buts)
(Coupe d'Italie: 10 matchs, 6 buts)
(Supercoupe d'Italie: 1 match)
(Ligue des Champions: 11 matchs, 4 buts)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 1 but)
2002/03 Lazio Rome (ITA) 29 matchs, 7 buts
(Championnat d'Italie: 12 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Italie: 6 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs, 4 buts)
2003/08 Sienne (ITA) 134 matchs, 34 buts
(Championnat d 'Italie: 129 matchs, 32 buts)
(Coupe d'Italie: 5 matchs, 2 buts)
2008/10 Figline (ITA) 38 matchs, 10 buts
(Championnat d'Italie de D3: 11 matchs, 2 buts)
(Championnat d'Italie de D4: 21 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Italie: 2 matchs)
(Coupe d'Italie de D3: 2 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Italie de D4: 2 matchs, 2 buts)
 
Technicien surdoué au pied droit soyeux, Enrico Chiesa a illuminé la Série A durant les années 90 et 2000. Attaquant polyvalent, il avait un profil de second buteur, proche de la surface avec un côté tueur, doublé d’une vista hors du commun. Pas un vrai neuf, il a tout de même empilait les pions comme personne. Capello l’a décrit comme un croisement entre Paolo Rossi et Luigi RivaGigi lui même dira se retrouver en lui aussi bien sur le plan technique que sur le plan du caractère. Pourtant sa carrière n'a pas été de tout repos. Avec pas moins de onze clubs à son actif durant sa carrière pro, il a connu une certaine instabilité à se fixer. Enrico Chiesa.jpgEnfant, il joue d'abord dans la rue ou sur les terrains du quartier de Gênes où il habitait. Après une saison avec les pros de Pontedecimo, un club de l’arrière-pays ligure, il est recruté par la Sampdoria. Très vite exilé pour manque de temps de jeu et bousculé par la réalité d’un football de très haut niveau, c’est avec les prêts qu’il se forge, puis qu’il revient s'imposer une année à la Samp (22 buts en 27 matchs). C'est en signant ensuite à Parme en 1996 qu'il se fait enfin connaître de tous. Si le club d’Emilie-Romagne fait partie des cadors de la Série A à la fin des années 90, il ne parvient cependant pas à décrocher le scudetto, la faute à une concurrence plus ardue que jamais (Juventus Turin, les deux clubs milanais, les deux clubs romains et la Fiorentina). Il y remporte toutefois une coupe de l’UEFA, inscrivant un but en finale face à Marseille, et une coupe d'Italie. Il débarque ensuite à la Fiorentina en 1999. La forte concurrence en attaque de Batistuta et Mijatovic l’oblige à passer un nouveau cap dans sa carrière. À force d’abnégation et d’opportunisme, Chiesa s’impose et développe un jeu unique en devenant même un des chouchous de l’Italie. Mais son passage en Florence ne sera pas non plus couronné de succès. Malgré une nouvelle Coppa remportée, il y subit une grave blessure l’année de la relégation de la Viola. Sans club après le dépôt de bilan du club florentin, il rejoint la Lazio, alors sur le déclin, puis Sienne, où il joue le maintien durant cinq saisons. Il raccroche les crampons à l'âge de 40 ans après deux dernières années à Figline en Lega Pro. International à 17 reprises, il a pris part à l’Euro 96 et à la Coupe du Monde 98 sous le maillot azzuro. Son fils Federico, même dégaine, même imprévisibilité et même vitesse d’exécution, a remporté l'Euro 2021 avec l'Italie. D'ailleurs les deux sont entrés pour toujours dans l’histoire des championnats d’Europe. Ils sont devenus la première paire "père-fils" à avoir marqué un but lors d'un Euro. Après Paolo et Cesare Maldini, les Chiesa ont eux aussi une mini dynastie de grands footballeurs.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe UEFA en 1999 (Parme AC)
Vice-champion d'Italie en 1997 (Parme AC)
Vainqueur de la Coupe d'Italie en 1989 (finale non-jouée) (Sampdoria Gênes), 1999 (Parme AC) et 2001 (Fiorentina)
Finaliste de la Supercoupe d'Italie en 2001 (Fiorentina)
Champion d'Italie de D4 (groupe B) en 2009 (Figline)
Vainqueur de la Supercoupe d'Italie de D4 en 2009 (Figline)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur joueur du championnat d'Italie en 1996
Meilleur buteur de la Coupe UEFA en 1999 (8 buts) (Parme AC)
Meilleur buteur de la Coupe d'Italie en 1998 (5 buts) (Parme AC)
Intronisé au Hall of Fame de la Fiorentina
 
SOURCES/RESSOURCES
- 1ère Photo: ©Calcio Mercato
- 2ème photo: ©Stu Forster


19/07/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1146 autres membres