FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Parma Calcio

Parma Calcio.png
Parma Calcio



https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Parma Calcio 1913 Srl, fondé le 16 décembre 1913

Disparu le 19 mars 2015, Refondé le 27 juillet 2015

Anciens noms: Parme AS (1930-66), Parme AC (1970-2003),

Parme FC (1913-1929/1967-1969/2004-2015)

Surnoms: I Crociati, I Gialloblù, I Ducali, Gli Emiliani

Couleurs: bleu, blanc et jaune

Clubs rivaux: Piacenza, ModèneReggiana

Stade: Ennio Tardini (27 906 places)

 

La création du club

 

Le club est d'abord fondé le 27 juillet 1913 sous le nom de "Verdi Football Club" en hommage au compositeur romantique Giuseppe Verdi, originaire de Parme. Il prend officiellement le nom du "Parma Football Club" le 16 décembre 1913. À cause de problèmes financiers et une dette colossale, le club fait faillite le 19 mars 2015. Quelques mois après, le club est refondé à titre privé par plusieurs industriels locaux et devient le "SSD Parma Calcio 1913".

 

Les années 90, le début de la période glorieuse

 

- Après avoir obtenu sa première montée en Série A en 1990 grâce à la révolution tactique de Nevio Scala, le club passe dans les mains du patron du trust agro-alimentaire Parmalat et futur pourvoyeur des rêves gialloblù Calisto Tanzi, qui décide de faire de Parme un grand d’Italie. Les effets sont immédiats: dès la première année, le club finit sixième du championnat et se qualifie pour la Coupe UEFA. L’année suivante, le premier trophée de l’histoire du club est gagné, une Coppa Italia arrachée à la Juve lors d’une victoire 2 buts à 0, alors que les parmesans s’étaient inclinés 1 but à 0 à l’aller.

 

Parma AC 1992.jpg
(haut, de gauche à droite): Taffarel, Minotti, Agostini, Di Chiara, Melli, Grün

(bas, de gauche à droite): Apolloni, Zoratto, Catanese, Benarrivo, Pulga

 

Trois titres européens en six ans pour trois finales européennes d'affilée

 

- Lors de la saison 1992-93, le club se structure avec l'arrivée de Gianfranco Zola et Faustino Asprilla. Parma perd la Supercoupe d’Italie contre le Milan, mais se classe troisième en championnat mettant justement fin à la série d’invincibilité des rossoneri (58 matches) grâce à un but de son attaquant colombien. Mais le club d'Emile-Romagne remporte déjà son premier trophée européen, la C2. Un 3 buts à 1 net et sans bavure face au Royal Antwerp, qui aurait très bien pu être un 4 buts à 1 si le but de l'attaquant Alessandro Melli après une combinaison sur coup franc parfaite avait été validé. L'Europe fait connaissance avec le football supersonique du Parme AC. et doit également se familiariser avec de nouveaux noms, tels que Tomas Brolin, Marco Osio, Claudio Taffarel ou encore le libero et capitaine Lorenzo Minotti, dont Michel Hidalgo qualifie le but en finale de "geste de danseur". 

 

Parme AC.jpg

(haut, de gauche à droite): Brolin, Di Chiara, Melli, Grün, Minotti, Ballotta

(bas, de gauche à droite): Cuoghi, Apolloni, Osio, Benarrivo, Zoratto

Photo: ©Alamy

 

- L'année suivante, les hommes de Nevio Scala réitère l'exploit de se qualifier pour une finale européenne après avoir éliminé consécutivement l'Ajax Amsterdam et le Benfica Lisbonne. Dans le Parken Stadium de Copenhague, le Parme AC passe tout proche d’un doublé européen mais est défait en finale de la Coupe des Coupes par l'Arsenal de George Graham d'un petit but d'Alan Smith.

 

Parma AC 1994.jpg

(haut, de gauche à droite): Apolloni, Brolin, Crippa, Sensini, Minotti, Bucci

(bas, de gauche à droite): Benarrivo, Pin, Zola, Di Chiara, Asprilla

 

La saison 1994-95 est caractérisée par un triple duel face à la Juventus: en championnat et en Coupe d’Italie, ce sont finalement les Bianconeri qui montent sur la plus haute marche du podium, tandis que Parme remporte la Coupe UEFA grâce à deux buts de Dino Baggio (un à l'aller, un au retour), remportant le second trophée européen de son histoire. En seulement trois ans.

 

Parma AC 1995.png

(haut, de gauche à droite): Apolloni, Crippa, Castellini, Di Chiara, Branca, Bucci
(bas, de gauche à droite): Sensini, Brolin, Minotti, ZolaAsprilla
Photo: ©We Love Parma FC

  

1999, Vainqueur de la Coupe UEFA

 

- Lors de cette saison, Parme dispose sans doute de l'effectif le plus compétitif de son histoire: Gigi Buffon dans les buts, un trident central Sensini-Thuram-Cannavaro, un milieu Baggio-Boghossian-Veron, ainsi qu'une incroyable paire d'as Crespo-Chiesa. Le 12 mai 1999 au stade Loujniki de Moscou, le club bat sèchement 3 buts à 0 l'Olympique de Marseille et remporte son troisième trophée européen. Le palmarès parle de lui-même: Parme est devenu en l’espace de dix ans, un grand d’Europe et peu importe que le scudetto lui échappe.

 

Parme AC.jpg 

(haut, de gauche à droite): Sensini, Thuram, Vanoli, Boghossian, Veron, D. BaggioBuffon

(bas, de gauche à droite): ChiesaCannavaroCrespo, Fuser

Photo: ©L'Équipe

 

Les années 2000, Le début de la fin

 

Après une décennie 2000 marquée par quelques espoirs, notamment ceux d'Adriano et de Gilardino et une seconde place de dauphin lors de la saison 2001-02, les dernières saisons en Série A auront été sauvées par les idées de Roberto Donadoni, la fantaisie inimitable d'Antonio Cassano, et l'esprit guerrier de Lucarelli, Gobbi et Galloppa. L'affaire Parmalat éclate et le club part en banqueroute. Après quelques saisons d’errance et le rachat en 2007 par le truculent Tommaso Ghirardi, le club tente en vain de retrouver la stabilité. Car après une relégation, une promotion et des résultats en dent de scie, les Tifosi, déjà bien essoufflés de toutes ces péripéties, vont devoir affronter le pire. Déclaré en faillite en 2015, le club est envoyé dans le purgatoire de la Série D. Pourtant, Parme a su se relever en enchaînant trois montées en trois ans pour retrouver le Calcio. Un exploit que seul ce club pouvait réaliser.

 

Parma AC 2002.jpg

(haut, de gauche à droite): Taffarel, Di Vaio, Almeyda, Sartor, Ferrari, Bonazzoli
(haut, de gauche à droite): Cannavaro, Junior, Lamouchi, NakataBenarrivo
Photo: ©Getty images

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS NATIONALES


Vice-champion d’Italie en 1997

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1992, 1999 et 2002

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1995 et 2001

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1999

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 1992, 1995 et 2002

Vice-champion d’Italie de D2 en 2009

Champion d'Italie de D3 en 1954, 1973, 1984 et 1986

Vice-champion d'Italie de D3 en 1943 et 1979

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS CONTINENTALES


Vainqueur de la Coupe UEFA en 1995 et 1999

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1993

Finaliste de la Coupe des Coupes en 1994

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1993

 

RECORDS


Plus large victoire: le 6 juin 1943 contre Carrarese (12-0)

Plus large défaite: le 17 janvier 1932 contre l'Atalanta (0-7)

Plus jeune joueur: Alessandro Melli (ITA) 16 ans et 130 jours (le 20 avril 1986 contre Rimini)

Plus vieux joueur: Alessandro Lucarelli (iTA) 40 ans et 300 jours (le 18 mai 2018 contre Spezia)

Buteur le plus jeune: Alessandro Melli (ITA) 16 ans et 172 jours (le 1er juin 1986 contre Sanremese)

Buts inscrits dans un match: Alberto Gilardino (ITA) 4 buts (le 16 mai 2004 contre l'Udinese)

Record d'achat: Marcio Amoroso (BRE) 28 millions d'euros de l'Udinese (1999)

Record de vente: Hernan Jorge Crespo (ARG) 55 millions d'euros à la Lazio de Rome (2000)

 

PARMA CALCIO ALL-STAR


GARDIENS

 

Gianluigi Buffon (ITA)

Gino Menuzzi (ITA)

Sébastien Frey (FRA)

Luca Bucci (ITA)

 

DÉFENSEURS

Lilian Thuram (FRA)

Luigi Apolloni (ITA)

Raimondo Taucar (ITA)

Enzo Gambaro (ITA)

Antonio Benarrivo (ITA)

Fabio Cannavaro (ITA)

Roberto Nestor Sensini (ARG)

Lorenzo Minotti (ITA)

Fernando Couto (POR)

Ivo Cocconi (ITA)

Roberto Mussi (ITA)

Aldo Silvagna (ITA)

Gianpaolo Fontana (ITA)

Ermes Polli (ITA)

Alessandro Lucarelli (ITA)

Alberto Di Chiara (ITA)



MILIEUX

 

Marco Marchionni (ITA)

Julius Korostelev (RTC)

Giovanni Mazzoni (ITA)

Massimo Crippa (ITA)

Hidetoshi Nakata (JAP)

Gabriele Pin (ITA)

Georges Grün (BEL)

Alain Boghossian (FRA)

Marco Osio (ITA)

Domenico Morfeo (ITA)

Stefano Morrone (ITA)

Daniele Zoratto (ITA)

Čestmír Vycpalek (TCH)

Dino Baggio (ITA)

Fabio Aselli (ITA)

Mario Stanic (CRO)

Marco Torresani (ITA)

 

ATTAQUANTS

 

Giuseppe Calzolari (ITA)

Hernan Jorge Crespo (ARG)

Alessandro Melli (ITA)

William Bronzoni (ITA)

Tomas Brolin (SUE)

Luciano Degara (ITA)

Fabio Bonci (ITA)

Gianfranco Zola (ITA)

Alberto Rizzati (ITA)

Faustino Asprilla (COL)

Alberto Gilardino (ITA)

Marco Di Vaio (ITA)

Enrico Chiesa (ITA)

Massimo Barbuti (ITA)

 

ENTRAÎNEURS

 

Nevio Scala (ITA)

Arrigo Sacchi (ITA)

Carlo Ancelotti (ITA)

 

Équipe Type

 

Parma Calcio.jpg

 

Ils ont joué à Parme

 

Antonio Mirante (ITA)

Taffarel (BRE)

Giovanni Galli (ITA)

Andrea Conti (ITA)

Marcelo Castellini (ITA)

Júnior (BRE)

Stefano Torrisi (ITA)

Anthony Šerić (CRO)

Matteo Ferrari (ITA)

Luigi Sartor (ITA)

Primo Sentimenti (ITA)

Martin Djetou (FRA)

Gabriel Palleta (ITA)

Paolo Vanoli (ITA)

Saliou Lassissi (CIV)

Daniele Bonera (ITA)

Matteo Darmian (ITA)

Luca Antonelli (ITA)

Zé Maria (BRE)

Massimo Gobbi (ITA)

Stefano Bettarini (ITA)

Riccardo Gagliolo (SUE)

Cristian Zaccardo (ITA)

Aimo Diana (ITA)

Manuele Blasi (ITA)

Amaral (BRE)

Jonathan Bachini (ITA)

Reynald Pedros (FRA)

Daniele Galloppa (ITA)

Jorge Bolaño (COL)

Matias Almeyda (ARG)

Patrizio Sala (ITA)

Stefano Fiore (ITA)

Sabri Lamouchi (FRA)

Fausto Daolio (ITA)

Sergio Berti (ARG)

Johan Micoud (FRA)

Marco Bresciano (AUS)

Federico Giunti (ITA)

Stephen Appiah (GHA)

Sérgio Conceição (POR)

Daniel Bravo (FRA)

Diego Fuser (ITA)

Juan Sebastian Veron (ARG)

Marco Parolo (ITA)

Fábio Simplício (BRE)

Damiano Zenoni (ITA)

Johnnier Montano (COL)

Blerim Džemaili (SUI)

Cristiano Lucarelli (ITA)

Savo Milosevic (YOU)

Massimo Maccarone (ITA)

Silvestre Varela (POR)

Adrian Mutu (ROU)

Antonio Cassano (ITA)

Marcio Amoroso (BRE)

Gervinho (CIV)

Sebastian Giovinco (ITA)

Hristo Stoichkov (BUL)

Raffaele Palladino (ITA)

Adel Balbo (ARG)

Hakan Sükür (TUR)

Emiliano Bonazzoli (ITA)

Adriano (BRE)

Graziano Pellè (ITA)

Patrick Mboma (CAM)

Andreas Cornélius (DAN)

Bernardo Corradi (ITA)

Igor Budan (CRO)

Nicola Sansone (ITA)

 

Ils ont débuté à Parme

 

Ivan Franceschini (ITA)

Daan Dierckx (BEL)

Marco Rossi (ITA)

Giovanni Bia (ITA) 

Luca Cigarini (ITA)

Simone Barone (ITA)

Daniele Dessena (ITA)

Nicola Berti (ITA)

José Mauri (ARG)

Alessandro Rosina (ITA) 

Roberto Colacone (ITA)

Daniele Paponi (ITA)

 

Le plus capé de l'histoire de Parme

 

1) Luigi Apolloni (ITA) 385 matchs (1987-2000)

Luigi Apolloni.jpg

2) Antonio Benarrivo (ITA) 362 matchs (1991-2004)

3) Lorenzo Minotti (ITA) 354 matchs (1990-1996)

4) Alessandro Lucarelli (ITA) 350 matchs (2008-2018)

5) Ermes Polli (ITA) 315 matchs (1958-1969)

 

Le meilleur buteur de l'histoire de Parme

 

1) Hernan Jorge Crespo (ARG) 94 buts (1996-2000/2010-2012)

Hernan Jorge Crespo.jpg

2) William Bronzoni (ITA) 78 buts (1945-1953)

3) Alessandro Melli (ITA) 72 buts (1985-1994/1995-1997)

4) Gianfranco Zola (ITA) 67 buts (1993-1996)

5) Luciano Degara (ITA) 62 buts (1941-1943)

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS RÉSERVES/JEUNES


Vainqueur du championnat Allievi Nazionali en 2004 et 2013

Finaliste du Tournoi de Viarregio en 1996

 

SOURCES/RESSOURCES


- Parma Calcio



08/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1141 autres membres