Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Georges Peyroche

Georges Peyroche.jpg

Photo: ©DR


Georges Peyroche

 

Né le 27 janvier 1937 à Roche-la-Molière (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu offensif/Ailier/Attaquant, 1m73

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 3 sélections

(Matchs amicaux: 2 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 16 mars 1960 contre le Chili (6-0)

Dernière sélection : le 12 novembre 1961 contre la Bulgarie (0-1)

 

1955/61 Saint-Étienne (FRA) 184 matchs, 33 buts
(Championnat de France: 159 matchs, 23 buts)
(Coupe de France: 17 matchs, 9 buts)
(Coupe Charles Drago: 7 matchs, 1 but)
(Coupe Latine: 1 match)
1961/63 RC Strasbourg (FRA) 59 matchs, 12 buts
(Championnat de France: 56 matchs, 10 buts)
(Coupe de France: 2 matchs, 2 buts)
(Coupe Charles Drago: 1 match)
1963/65 Stade Français (FRA) 66 matchs, 14 buts
(Championnat de France: 59 matchs, 12 buts)
(Coupe de France: 5 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 2 matchs)
1965/67 Lille OSC (FRA) 76 matchs, 10 buts
(Championnat de France: 67 matchs, 10 buts)
(Barrages: 3 matchs)
(Coupe de France: 6 matchs)
1967/69 Nîmes Olympique (FRA) 62 matchs, 9 buts
(Championnat de France: 19 matchs, 1 but)
(Championnat de France de D2: 34 matchs, 5 buts)
(Barrages: 3 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 6 matchs, 2 buts)
 
Avant d'être l'entraîneur qui a offert les deux premiers trophées au PSG en remportant les coupes de France 1982 et 1983, Georges Peyroche a été un excellent joueur qui possédait une science du jeu exceptionnel qui lui permettait d’évoluer à n’importe quel poste sur le flan de l'attaque, que ce soit ailier, attaquant ou meneur de jeu.
 
Ailier droit à Saint-Etienne à la fin des années 50, il devient un titulaire chez les Verts après le départ de Rachid Mekhloufi parti rejoindre l'équipe du FLN. Il y remporte un titre de champion, perd en finale de coupe de France face à l'AS Monaco (défaite 4 buts à 2) et obtient ses trois seules sélections en équipe de France. Il passera ensuite par le RC Strasbourg, le Stade Français, le LOSC avant de raccrocher les crampons chez les Crocos du Nîmes Olympique. Devenu par la suite un très bon coach, il connaît ses plus belles heures dans la capitale au Paris SG. Arrivé en 1979, il apparaît le premier comme ce qui peut ressembler le plus à un entraîneur. Après deux ans de brouillons, il rafle les deux premiers trophées de l'histoire du club francilien, les Coupes de France de 1982 et 1983, et obtient les premières qualifications européennes. Après une année sabbatique, il accepte un retour au club 10 mois plus tard pour faire le pompier et sauver le club de la D2. Malheureusement, le conseil d'administration finit par le licencier dans la foulée. Une annonce faite par son président Francis Borelli ... à l'hôpital avant une intervention bénigne à la cheville. Une nouvelle qui avait choqué le personnel de l’hôpital, et dont Peyroche en gardera un amer souvenir: "Moi j’étais tellement des les vapes avant l’opération que je n’ai pas pu réagir". La fin de l'histoire d'amour entre Georges et le Paris Saint-Germain. Une histoire dans laquelle il aura laissé sa trace. Peyroche, c’est également 211 matches sur le banc du PSG. Un seul français le dépassera, Luis Fernandez, avec 244 rencontres.
 
PALMARÈS
 
Champion de France en 1957 (Saint-Etienne)
Finaliste de la Coupe de France en 1960 (Saint-Etienne)
Vainqueur de la Coupe Charles Drago en 1958 (Saint-Etienne)
Vainqueur du Challenge des Champions en 1957 (finale non-jouée) (Saint-Etienne)
Vice-champion de France de D2 en 1968 (Nîmes Olympique)


26/01/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1199 autres membres