FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Giuseppe Signori

Giuseppe Signori.jpg
Giuseppe Signori

 

Giuseppe Signori

Né le 17 février 1968 à Alzano Lombardo (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Attaquant, 1m71

Surnom: "Beppe"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 28 sélections, 7 buts

(Matchs amicaux: 9 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections, 3 buts)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Qualif Euro: 3 sélections)

(US Cup: 3 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 31 mai 1992 contre le Portugal (0-0)

Dernière sélection : le 6 septembre 1995 contre la Slovénie (1-0)

 

1984/86 Leffe (ITA) 38 matchs, 8 buts
1986/89 Piacenza (ITA) 54 matchs, 6 buts
(Championnat d'Italie de D2: 32 matchs, 5 buts)
(Championnat d'Italie de D3: 14 matchs, 1 but)
(Coupe d'Italie: 8 matchs)
1987/88 AC Trento (ITA) (Prêt) 31 matchs, 3 buts
1989/92 Foggia (ITA) 106 matchs, 38 buts
(Championnat d'Italie: 32 matchs, 11 buts)
(Championnat d'Italie de D2: 68 matchs, 26 buts)
(Coupe d'Italie: 6 matchs, 1 but)
1992/97 Lazio Rome (ITA) 195 matchs, 127 buts
(Championnat d'Italie: 152 matchs, 107 buts)
(Coupe d'Italie: 24 matchs, 17 buts)
(Coupe de l'UEFA: 19 matchs, 3 buts)
1998 Sampdoria Gênes (ITA) 17 matchs, 3 buts
1998/2004 Bologne (ITA) 178 matchs, 84 buts
(Championnat d'Italie: 145 matchs, 68 buts)
(Coupe d'Italie: 11 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 16 matchs, 9 buts)
(Coupe Intertoto: 6 matchs, 5 buts)
2004/05 Iraklis Salonique (GRE) 5 matchs
2005/06 FC Sopron (HON) 14 matchs, 7 buts
(Championnat de Hongrie: 10 matchs, 3 buts)
(Coupe de Hongrie: 2 matchs, 2 buts)
(Supercoupe de Hongrie: 2 matchs, 2 buts)
 
Giuseppe Signori, figure emblématique de la Lazio de Rome, demeure parmi les meilleurs buteurs de l'histoire de la Série A. Attaquant de petite taille, rapide, doté d’une bonne technique, d’une frappe puissante et précise comparée à celle de Gigi Riva, Beppe se fait remarquer sous le maillot de Foggia. L’équipe sudiste dirigée par Zdeněk Zeman propose un jeu offensif et séduisant. Grâce à une belle saison en Série A, il obtient son transfert vers la Lazio de Rome. Le 29 août 1992. Giuseppe Signori.jpgLe club romain se déplace sur la pelouse de la Sampdoria, pour le compte de la première journée du championnat. Pour ce premier match sous ses nouvelles couleurs, "Beppegol" fait parler la poudre. Un triplé pour présenter son pied gauche à ses tifosi. Le coup de foudre est immédiat. Signori devient la nouvelle idole d'un peuple laziale qui se cherchait une "bandiera" et un capitaine depuis de trop longues années. En cinq saisons et demie à Rome, l'attaquant italien va décrocher trois fois le titre de meilleur buteur, être désigné meilleur joueur de Série A en 1993 et s'imposer comme le meilleur artificier du championnat italien. Spécialiste des coups de pieds arrêtés, il tire notamment ses penaltys sans course d’élan (44 buts sur 52 tentatives). Les supporters descendront même dans la rue quand le président Cragnotti sera sur le point de le vendre à Parme, ce qui aura pour conséquence d'annuler le transfert. En total désaccord avec le nouvel entraîneur Sven-Göran Eriksson, il quittera la Lazio pour la Sampdoria en décembre 1997, soit quelques mois avant que le club romain ne commence à tout gagner. Ses paroles lors de son transfert sont inoubliables: "On m’a poussé à quitter le club. Pour moi, j’aurais voulu être à la Lazio pour toujours ". Malheureusement, la saison de Signori tourne au cauchemar. 3 buts en 17 rencontres et l’attaquant décide de trouver un nouveau club pour se relancer. Il rebondit à Bologne et s’offre une seconde jeunesse en Émilie-Romagne. Il retrouve son niveau des années laziale et redevient une machine à buts. La fin de son parcours a été atypique avec un passage par le club grec d'Iraklis Salonique puis le club hongrois de Sopron. Il n’a toutefois rien gagné de toute sa carrière, puisque seule la Coupe Intertoto orne son armoire à trophées. Son parcours avec la Nazionale laisse également un goût amer chez tous les tifosi malgré une finale de Coupe du Monde perdue en 1994. En effet, il aurait pu réaliser de grandes choses aux côtés de Roberto Baggio, autre légende du football italien. Quelques années plus tard, il est soupçonné d’être la tête dirigeante d’un vaste réseau de paris clandestins.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe du Monde en 1994 (Italie)
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1998 (Bologne)
Champion d'Italie en 1995 (Lazio Rome)
Vainqueur de la Coupe d'Italie en 1998 (non-joué) (Lazio Rome)
Champion d'Italie de Série C1 (Groupe A) en 1987 (Piacenza)
Vainqueur du Championnat Interregionale (Groupe B) en 1985 (Leffe)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur joueur du championnat d'Italie en 1993
Meilleur buteur du championnat d'Italie en 1993 (26 buts), 1994 (23 buts) et 1996 (24 buts) (Lazio Rome)
À reçu le Prix Gaetano Scirea pour sa carrière exemplaire en 2004


20/12/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1042 autres membres