FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Jean-Luc Sassus

Jean-Luc Sassus.jpg
Jean-Luc Sassus

 

Jean-Luc Sassus

Né le 4 octobre 1962 à Tarbes (FRA)

Décédé le 22 mai 2015 à Lavaur (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur droit, 1m83

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 1 sélection

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection)

 

1ère et dernière sélection : le 14 octobre 1992 contre l'Autriche (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 2 sélection

 

1979/86 Toulouse (FRA) 109 matchs, 10 buts
(Championnat de France: 74 matchs, 6 buts)
(Barrages: 1 match, 1 but)
(Championnat de France de D2: 23 matchs, 2 buts)
(Coupe de France: 11 matchs, 1 but)
1986/92 AS Cannes (FRA) 190 matchs, 13 buts
(Championnat de France: 149 matchs, 7 buts)
(Barrages: 5 matchs)
(Championnat de France de D2: 18 matchs, 6 buts)
(Coupe de France: 14 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
1992/94 Paris SG (FRA) 76 matchs, 4 buts
(Championnat de France: 57 matchs, 2 buts)
(Coupe de France: 4 matchs)
(Coupe des Coupes: 8 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 1 but)
1994/97 Olympique Lyonnais (FRA) 104 matchs, 2 buts
(Championnat de France: 88 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 3 matchs)
(Coupe de la ligue: 8 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 1 but)
1997/98 Saint-Étienne (FRA) (Prêt) 17 matchs, 2 buts
1998/2000 Club Labège-Escalquens (FRA)
 
Formé dans les clubs régionaux des Midi-Pyrénées, puis à la section sport-étude de Toulouse, Jean-Luc Sassus était une preuve que les footballeurs pouvaient réaliser des études supérieures tout en vivant une carrière pro. Fan des Mathématiques, il avait fait Maths Sup et Maths Spé avant d'intégrer une école d'ingénieur en chimie à Toulouse. Il avait bien compris avant tout le monde que la reconversion des footballeurs professionnels était aléatoire et qu'il valait mieux y songer avant même de fouler une pelouse. Natif de Tarbes, son parcours débute au Toulouse FC en 1979 après avoir longtemps repoussé les avances des Violets. Il va connaître la remontée en D1 et les grandes heures de Márcico, Stopyra et Tarantini. Ailier élancé courant le 100 mètres en moins de 11 secondes, il était l'un des joueurs les plus rapides du championnat de France. Ce genre de détail, son entraîneur Daniel Jeandupeux n'en a que faire : un ailier qui ne marque pas est un arrière latéral. Sassus change de poste à 23 ans, sa carrière va démarrer. Après un détour par l'AS Cannes où il côtoie un petit jeune nommé Zinedine Zidane, il quitte le Sud-Est de la France et répond aux sirènes de la capitale, dans une équipe du PSG taillée pour les titres. Il remporte la coupe de France en 1993, le championnat en 1994 et connaît sa seule et unique sélection en équipe de France en 1992, face à l'Autriche (2 buts à 0). Il participe également au fameux PSG-Real Madrid, le 18 mars 1993 avec le but de la qualif d’Antoine Kombouaré à la 96ème minutes du match retour au parc des Princes. L’histoire d’amour avec le Parc des Princes ne durera que deux ans. Il rejoint ensuite l’Olympique Lyonnais puis Saint-Etienne pour sa dernière saison professionnelle, en 1997-98. Son altercation avec le gardien Pascal Olmeta, son coéquipier à l'OL, le 20 décembre 1996 avait fait beaucoup de bruit. Le défenseur avait eu le nez fracturé et un traumatisme crânien après avoir été frappé par Olmeta dans le tunnel des vestiaires du stade de Gerland après un match de championnat. Olmeta avait été ensuite licencié de l'OL par Jean-Michel Aulas qui, pour le remplacer, offre Jean-Luc Sassus en prêt à l’ASSE ainsi qu’un peu d’argent, pour enrôler…Grégory Coupet. Comme quoi, une carrière ne tient qu’à un fil, ou à un coup de poing. Les deux compères s’excuseront mutuellement lors d’une rencontre accusée, pas forcément à tort, de coup médiatique. Il raccroche donc les crampons chez les Verts, cette équipe qui lui a donné la passion du football lorsqu'il était plus jeune. Un temps entraîneur, il était devenu ensuite agent de joueurs. Il avait géré notamment la carrière de Ricardo mais aussi de Jean-Alain Boumsong. Homme de cœur, il s’est aussi investi dans l’association "Un Casque, un Ballon et du Cœur" qui aide les enfants de pompiers, devenus orphelins. Le 22 mai 2015, Jean-Luc Sassus a succombé des suites d'une crise cardiaque à l'âge de 52 ans aux urgences du centre hospitalier de Lavaur dans le Tarn. Domicilié à Saint-Sulpice-la-Pointe (81), il avait été hospitalisé quelques heures auparavant pour un léger malaise et des douleurs thoraciques.
 
PALMARÈS
Champion de France en 1994 (Paris SG)

Vice-champion de France en 1993 (Paris SG) et 1995 (Olympique Lyonnais)

Vainqueur de la Coupe de France en 1993 (finale non-jouée) (Paris SG)

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 1996 (Olympique Lyonnais)

Championnat de France de D2 en 1982 (Toulouse FC)

 

SOURCES/RESSOURCES


Jean-Luc Sassus, le footballeur ingénieur - Canal Supporters

↑ Auteur: 

- Jean-Luc Sassus: la tête et les grandes jambes - So Foot

↑ Auteur: 

- Photo: ©Panoramic



25/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1064 autres membres