FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Johan Cruyff

Johan Cruyff.jpg

Johan Cruyff

 

Johan Cruijff

Né le 25 avril 1947 à Amsterdam (HOL)

Décédé le 24 mars 2016 à Barcelone (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, milieu de terrain, 1m79, numéro 14

Surnom: Le Hollandais volant, El Salvador, El flaco

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 48 sélections, 33 buts

(Matchs amicaux: 16 sélections, 8 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 12 sélections, 10 buts)

(Coupe du Monde: 7 sélections, 3 buts)

(Qualif Euro: 12 sélections, 12 buts)

(Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 7 septembre 1966 contre la Hongrie (2-2)

Dernière sélection : le 26 octobre 1977 contre la Belgique (1-0)

 

Catalogne.png 1 sélection

 

1964/73 Ajax Amsterdam (HOL) 345 matchs, 274 buts

(Championnat des Pays-Bas: 239 matchs, 190 buts)

(Coupe des Pays-Bas: 32 matchs, 37 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 39 matchs, 19 buts)

(Coupe de l'UEFA: 8 matchs, 4 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs, 2 buts)

(Coupe Intercontinentale: 2 matchs, 1 but)

1973/78 FC Barcelone (ESP) 227 matchs, 85 buts

(Championnat d'Espagne: 143 matchs, 48 buts)

(Coupe d'Espagne: 50 matchs, 25 but)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 8 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 26 matchs, 12 buts)

1979/80 Los Angeles Aztecs (USA) 27 matchs, 14 buts

(NASL: 27 matchs, 14 buts)

1980 et 1981 Washington Diplomats (USA) 32 matchs, 12 buts

(NASL: 32 matchs, 12 buts)

1981 Levante UD (ESP) 10 matchs, 2 buts

(Championnat d'Espagne: 10 matchs, 2 buts)

1981/83 Ajax Amsterdam (HOL) 46 matchs, 16 buts

(Championnat des Pays-Bas: 36 matchs, 14 buts)

(Coupe des Pays-Bas: 8 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs)

1983/84 Feyenoord Rotterdam (HOL) 42 matchs, 13 buts

(Championnat des Pays-Bas: 33 matchs, 11 buts)

(Coupe des Pays-Bas: 7 matchs, 1 but)

(Coupe de l'UEFA: 4 matchs, 1 but)

 

Joueur hors-normes dont le seul défaut est de n'avoir rien gagné avec sa sélection nationale, Cruyff préfigurait dans les années 70, le joueur moderne, à la fois caractérisé par ses qualités physiques et son talent technique. Malgré son physique plutôt frêle, qui lui ont valu le surnom de "el flaco" (le maigre), Johan Cruyff avait des capacités physiques bien au-dessus de la majorité des joueurs à l'époque. Cela était dû en grande partie à la rigueur des entraînements physiques prônés par Rinus Michel véritablement révolutionnaires dans les années 60. Très endurant (malgré sa forte consommation de cigarettes), il était surtout un joueur très rapide, capable de mystifier la plupart des défenses par sa vélocité. Johan Cruyff fut aussi l'un des meilleurs techniciens du football toutes époques confondues. Capables des gestes les plus difficiles et les plus fous, il pouvait exécuter des dribbles et des feintes incroyables. Johan Cruyff.jpgLes gestes techniques qu'il a réalisé dans sa carrière, ont contribué à lui donner l'image d'un joueur spectaculaire et inventif qui à la différence de certains autres grands joueurs, ne s'est pas fânée avec l'âge. Son nom reste attaché à l'époque glorieuse de l'équipe de l'Ajax d'Amsterdam (1964-1973), avec huit titres nationaux et, surtout, un triple titre en Coupe d'Europe des clubs champions : 1971, 1972 et 1973. À cette époque, l'Ajax dominait le football européen avec la fameuse méthode du "football total" de Rinus Michels et Stefan Kovacs, si bien appliquée par des joueurs exceptionnels comme Neeskens, Rep, Keizer ou lui-même. Cruyff donnait une idée flatteuse de l'attaquant moderne, à la fois habile sur le plan de l'organisation du jeu, percutant et incisif dans la surface de réparation grâce à sa grande vitesse (215 buts en championnat des Pays-Bas), excellent par son jeu de tête, mais aussi défenseur efficace, si nécessaire. Si les Lanciers ont conservé ce désir de pratiquer un football offensif et attrayant comme lorsque le club dominait l’Europe, les Néerlandais sont rentrés dans le rang après le départ de leur vedette. Et il ne reste désormais de Cruyff qu’une mémoire collective et une trace indélébile marquée dans la vitrine des trophées. Du côté du FC Barcelone, l’histoire est bien différente. Si c’est le coup de foudre entre le club et le joueur, "El Salvador" ne garnira pas la galerie des coupes avec des récompenses collectives. Seul un championnat (1974) et une Coupe du Roi (1978) sont venus saluer les prestations du stratège. En équipe nationale, Cruyff devient capitaine et se hisse au sommet du football Mondial, parvenant en finale de la Coupe du monde 1974 (l'Allemagne de Beckenbauer s'impose finalement par 2 buts à 1). En tout, Cruyff a inscrit 33 buts en 48 sélections avec l'équipe nationale, de 1966 à 1977. Son immense qualité s'est vue récompensée par trois Ballons d'Or (en 1971, 1973 et 1974). Il y a eu la suite, de Los Angeles à Feyenoord, ce fut moins grandiose. Mais ce n'était pas encore la fin. Pour continuer à rester proche de sa pelouse chérie, il se lance dans le métier d’entraîneur. D’abord à l’Ajax avant de prendre une autre dimension quand il décide de s'asseoir sur le banc du FC Barcelone. Le catalan d'adoption apportera sa patte technique et sa vision du football à une équipe d’exception. En 1992, le FC Barcelone domine l’Europe avec ce qui restera comme la "Dream Team" : Zubizarreta, Koeman, Ferrer, Guardiola, Laudrup, Bakero, Salinas ou encore Stoitchkov. En huit saisons sur le banc catalan, Cruyff a remporté onze trophées, acquis le statut de grand entraîneur, fait revivre le football total en Espagne mais surtout imprimé une philosophie bien particulière à tout un club. Néanmoins, au-delà de cette dimension footballistique, c'est aussi son caractère qui lui a permis de dégager une aura qui fait de lui l'égal d'un Pelé ou d'un Maradona. Ce joueur caractériel avait l'image et l'attitude d'un rebelle en perpétuelle contradiction avec certains préceptes de son époque. Il fut le premier à choisir son club pour de l'argent et à négocier son salaire (chose confidentielle à l'époque); il fut le premier footballeur à exprimer ses opinions politiques (vis-à-vis des franquiste et de la dictature argentine) alors que tous ses confrères se complaisaient dans un mutisme. Cette image libertaire était aussi véhiculée par les cheveux longs des joueurs de l'Ajax, leur amour pour le jeu offensif et spectaculaire (contre le catenaccio du Milan AC) et les cigarettes fumées à la mi-temps, qui dans un sens, ont construit la légende. Mais le tabagisme paie ses mauvaises habitudes en 1991 d’un double pontage coronarien. Il doit renoncer à son addiction, suçotant désormais des sucettes depuis le banc de touche pour calmer sa nervosité. Cruyff se retire des bancs de touche en 1996. Resté dans la capitale catalane jusqu'à sa mort, il faisait parler de lui de temps à autre dans la presse. L’attaquant légendaire de l’Ajax Amsterdam décède le 24 mars 2016 à l'âge de 68 ans, après un long combat contre un cancer du poumon.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1974 (Pays-Bas)

Vainqueur de la coupe intercontinentale en 1972 (Ajax Amsterdam)

Vainqueur de la supercoupe de l’UEFA en 1972 (Ajax Amsterdam)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1971, 1972 et 1973 (Ajax Amsterdam)

Champion des Pays-Bas en 1966, 1967, 1968, 1970, 1972, 1973, 1982, 1983 (Ajax) et 1984 ( Feyenoord)

Champion d’Espagne en 1974 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1978 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1984 (Feyenoord)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu 2ème meilleur joueur du 20ème siècle

Ballon d’or en 1971, 1973 et 1974

Ballon de Bronze en 1975

Nommé au FIFA 100

Meilleur buteur de la Ligue des Champions en 1972 (5 buts) (Ajax Amsterdam)

Meilleur buteur des Pays-Bas en 1967 (33 buts), et 1972 (25 buts) (Ajax Amsterdam)

Élu meilleur joueur de la Coupe du Monde en 1974

Élu meilleur joueur étranger du championnat d’Espagne en 1977 et 1978

Élu meilleur joueur de l’année du championnat des Pays-Bas en 1968, 1972 et 1984

MVP de l’année en NASL en 1979

Élu "joueur en or" des 50 dernières années des Pays-Bas par l'UEFA en 2004

Élu sportif hollandais de l'année en 1973 et 1974

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1974

Nommé dans l’équipe mondiale du 20ème siècle

Nommé dans l’équipe type de tous les temps de la Coupe du Monde FIFA en 1994

Nommé dans la Dream-Team FIFA de la Coupe du Monde en 2002

Nommé dans le 11 type de tous les temps par la magazine anglais "World Soccer" en 2013

À reçu l’Ordre du mérite de la FIFA en 2010

À reçu le prix du Président de l'UEFA en 2013

À reçu le "Laureus Lifetime Achievement Award" pour l'ensemble de sa carrière en 2006

À reçu le prix FBK par le Comité Olympique néerlandais pour l'ensemble de sa carrière en 2005

À reçu une Médaille d'Argent de la ville d'Amsterdam en 1978

Nommé Chevalier de l'Ordre d'Orange Nassau en 1974 puis Officier en 2002

Nommé membre d'honneur de l'Ajax Amsterdam en 1999

Nommé citoyen d'honneur de la ville de Los Angeles en 1979

Creu de Sant Jordi, distinction décernée par la Generalitat de Catalogne en 2006

 

DIVERS


- En 1997, il fonde la Fondation "Cruyff", qui soutient les programmes de sport pour les enfants handicapés.

- Le fils de Johan Cruyff, prénommé Jordi, a mené une carrière de footballeur professionnel remarquée, puisque ce dernier a notamment participé à la finale de la Coupe UEFA de 2001 opposant son club Alavés au club anglais de Liverpool (5 buts à 4).

- Le 26 mars 2010, il a été nommé président d'honneur du FC Barcelone. Il démissionnera un peu plus tard.

- En 1996, La Supercoupe des Pays-Bas a été nommé "Johan Cruijff Schaal ".

 

VIDÉO




21/12/2014
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 981 autres membres