Football-the-story

Football-the-story

José Luis Cuciuffo

José Luis Cuciuffo.jpg
Photo: ©imago/Colorsport

 

José Luis Cuciuffo

 

Né le 1er février 1961 à Cordoba (ARG)

Décédé le 11 décembre 2004 à Bahía San Blas (ARG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png Argentin, Défenseur droit et central, 1m75

Surnom: Cuchu

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png 21 sélections

(Matchs amicaux: 7 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Copa America: 8 sélections)

 

1ère sélection : le 17 novembre 1985 contre le Mexique (1-1)

Dernière sélection : le 14 juin 1989 contre l'Uruguay (0-2)

 

1978/80 Huracán de Córdoba (ARG)
1980 Chaco for Ever (ARG) 10 matchs
1981 Talleres (ARG) 43 matchs, 1 but
1982/87 Vélez Sársfield (ARG) 185 matchs, 8 buts
1987/90 Boca Juniors (ARG) 102 matchs, 4 buts
1990/93 Nîmes Olympique (FRA) 97 matchs, 10 buts
(Championnat de France: 63 matchs, 7 buts)
(Championnat de France de D2: 31 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 3 matchs, 2 buts)
1993 Belgrano (ARG) 14 matchs, 1 but

 

Champion du Monde avec l'Argentine de Diego Maradona en 1986, José Luis Cuciuffo est un bon défenseur passé par Nîmes entre 1990 et 1993.

 

À force de travail, de persévérance et surtout de sacrifice, le natif de Cordoba qui a abandonné ses études d'ingénierie pour taper dans un ballon a réussi à faire son trou. Révélé à Talleres, devenu un leader charismatique dans les années 80 sous le maillot du Vélez Sarsfield et de Boca Juniors, il attire l'attention de Carlos Bilardo qui le convoque pour le Mundial mexicain. Associé derrière dans un 3-5-2 aux côtés de José Luis Brown et Oscar Ruggeri, il remplace Néstor Clausen lors du second match face à l'Italie et ne lâche plus sa place, jusqu'à la finale victorieuse 3 buts à 2 face à la RFA. Arrière droit transformé en stoppeur, l'homme qui compte 21 sélections avec l'Albiceleste débarque en France à Nîmes qui réalise un gros coup à l'époque, recruté par l'ambitieux directeur sportif Michel Mezy. S’il n’est pas le premier champion du monde argentin à s'installer dans l'Hexagone (José Luis Brown à Brest et Jorge Burruchaga à Nantes), "Cuchu" est le seul à jouer dans l'antichambre de l'élite. L'argentin âgé de 29 ans ne lésine par sur les efforts et contribue largement à la montée des Crocos en D1. Les dirigeants se laisse emporter par l'enthousiasme et achètent du lourd: William Ayache, Jean-Claude LemoultPhilippe Vercruysse et le sulfureux Eric Cantona rejoignent les rangs. Mais la mayonnaise ne prend pas du tout malgré de belles prestations de la part de Cuciuffo. Associé en charnière centrale avec un certain Laurent Blanc lors de la saison 1992-93, le miracle n'aura finalement pas lieu. Nîmes termine bon dernier et repart à l'échelon inférieur. Il retourne au pays et joue une dernière saison dans sa ville natale, avant de se consacrer à son autre passion qui lui sera fatale: la chasse. En effet, lors d'une battue effectué un matin près de Buenos Aires, il reçoit un coup de fusil accidentel qui lui perfore l'abdomen dans la camionnette du retour. Il décède lors de son transfert à l'hôpital. Premier champion du Monde argentin à disparaître, 1978 et 1986 inclus, Cuciuffo avait 43 ans.

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Coupe du Monde en 1986 (Argentine)

3ème de la Copa America en 1989 (Argentine)

4ème de la Copa America en 1987 (Argentine)

Vainqueur de la Supercopa Sudamericana en 1989 (Boca Juniors)

Vainqueur de la Recopa Sudamericana en 1990 (Boca Juniors)

Vice-champion d'Argentine en 1989 (Boca Juniors)

Vice-champion de France de D2 en 1991 (Nîmes Olympique)


DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Nommé dans l'équipe type sud-américaine de l'année en 1986



11/12/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1327 autres membres