FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Laurent Blanc

Laurent-Blanc--2-.jpg

Laurent Blanc


Laurent Blanc

Né le 12 novembre 1965 à Alès (FRA)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, défenseur central, 1m92

Surnom: Le Président

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png  97 sélections, 16 buts

 

1983/91 Montpellier HSC (FRA) 251 matchs, 84 buts

1991/92 SSC Naples (ITA) 31 matchs, 6 buts

1992/93 Nîmes Olympique (FRA) 29 matchs, 1 but

1993/95 Saint-Etienne (FRA) 70 matchs, 18 buts

95/96 AJ Auxerre (FRA) 24 matchs, 2 buts

1996/97 FC Barcelone (ESP) 28 matchs, 1 but

1997/99 Olympique de Marseille (FRA) 73 matchs, 14 buts

1999/2001 Inter Milan (ITA) 76 matchs, 6 buts

2001/03 Manchester UTD (ANG) 72 matchs, 4 buts

 

Membre de la grande équipe de France auteur du doublé Mondial-1998/Euro-2000, Laurent Blanc, surnommé "le Président" par ses coéquipiers, a été un des leaders des Bleus. Avec son compère de la défense Marcel Desailly, il a formé une charnière centrale presque infranchissable. En outre, cet ex-milieu de terrain offensif devenu libéro a souvent "libéré" les Bleus en inscrivant des buts décisifs. Comme ce "but en or" marqué face aux Paraguayens en huitièmes de finale du Mondial 1998. Laurent-Blanc--1-.jpgPourtant à ses débuts, au poste de milieu de terrain, le timide Alésien affichait une certaine nonchalance bien éloignée de la détermination et du rayonnement dont il faisait preuve à la fin de sa carrière internationale, qui s'est achevée en septembre 2000 contre l'Angleterre. Laurent Blanc fait ses débuts professionnels à Montpellier, proche de sa ville natale, le 17 septembre 1983. Avec le club héraultais, il gagne la Coupe de France en 1990. Doté d'une excellente technique individuelle et d'une remarquable vision du jeu, il remporte le Championnat d'Europe de football Espoirs en 1988 et intègre l'équipe de France. L'année suivante, il tente l'expérience en Italie et rejoint Naples. C'est un échec. Le libéro qu'il est devenu est jugé trop offensif dans un pays plus habitué au "catenaccio". Revenu en France, il opte pour Nîmes, avant de gagner Saint-Etienne pour une nouvelle période sombre. Relancé par le rusé entraîneur Guy Roux à Auxerre, il inscrit un doublé Coupe-Championnat à son palmarès. Très vite, les plus grands clubs européens s'intéressent à lui. Cette fois-ci, c'est l'Espagne, le FC Barcelone précisément. Il gagne la Coupe des coupes en 1997, même s'il ne joue pas la finale. La trentaine passée, cet amateur de chevaux dégage alors une rare plénitude. Bon technicien, il offre toujours une relance propre, grâce à sa vision du jeu au-dessus de la moyenne et à son art du placement. Après une année en Catalogne, Laurent Blanc rejoint Marseille où une période faste l'attend. Il gagne le Mondial 98 et atteint la finale de la Coupe de l'UEFA l'année suivante. Brouillé avec son entraîneur Rolland Courbis, il part pour l'Inter de Milan où il reste jusqu'en septembre 2001. Il a presque 36 ans quand les dirigeants de Manchester United viennent le chercher. Le voici chez les Red Devils où il retrouve son compère Fabien Barthez. Personne n'a oublié le rituel des deux hommes au Mondial 1998 : avant chaque match, Laurent Blanc embrassait le crâne chauve de son gardien. Un véritable porte-bonheur pour l'équipe de France. Voulant terminer sa carrière en beauté, avec pour seul regret de n'avoir pas disputé la finale du Mondial 1998 pour cause de suspension, "le Président" s'offre un titre de champion d'Angleterre. Il prend alors une retraite définitive le 11 mai 2003, après un match à Everton. Fin d'une carrière exceptionnel. Il débute ensuite une carrière d'entraîneur qui l'emmène à Bordeaux, en équipe de France et au Paris SG.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1998 (France)

Vainqueur de l'Euro 2000 (France)

Vainqueur de l'Euro Espoirs en 1988 (France)

Vainqueur du Tournoi Hassan II en 1998 et 2000 (France)

Vainqueur de la Coupe Kirin en 1994 (France)

Vainqueur du Tournoi de Koweit en 1990 (France)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes en 1997 (FC Barcelone)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1999 (Olympique de Marseille)

Champion d’Angleterre en 2003 (Manchester UTD)

Champion de France en 1996 (Auxerre)

Vice-Champion de France en 1999 (Olympique de Marseille)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1997 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe de France en 1990 (Montpellier) et 1996 (Auxerre)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 2000 (Inter Milan)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1996 (FC Barcelone)

Champion de France de D2 en 1987 (Montpellier)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur français de l’année en 1990

Élu meilleur joueur du Championnat d’Europe Espoirs en 1988

Trophée UNFP du meilleur joueur de Ligue 2 en 1987

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro en 1992, 1996 et 2000

Nommé dans l'équipe type de l'année de l'association ESM en 1996, 1998 et 1999

À reçu la Légion d'honneur en 1998

Trophée d’honneur UNFP en 2004

Meilleur buteur de l'histoire de Montpellier (84 buts)

 

VIDÉO




11/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 942 autres membres