FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Marcel Artelesa

Marcel Artelesa.jpg
Marcel Artelesa

 

Marcel Artelesa

Né le 2 juillet 1938 à Pont-Sainte-Marie (FRA)

Décédé le 23 septembre 2016 à Mergey (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur central, 1m73

Surnom: le Maçon

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 21 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 7 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 29 septembre 1963 contre la Bulgarie (0-1)

Dernière sélection : le 26 novembre 1966 contre le Luxembourg (3-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png : olympique: 6 sélections

 

1954/61 AS Troyes Sainte-Savine (FRA)

(Championnat de France: 34 matchs)

(Championnat de France de D2: 68 matchs, 1 but)

(Coupe de France: 8 matchs, 1 but)

(Coupe Charles Drago: 6 matchs)

1961/66 AS Monaco (FRA)

(Championnat de France: 172 matchs, 5 buts)

(Coupe de France: 17 matchs)

(Coupe Charles Drago: 4 matchs)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 6 matchs)

1966/68 Olympique de Marseille (FRA) 79 matchs

(Championnat de France: 75 matchs)

(Coupe de France: 4 matchs)

1968/69 OGC Nice (FRA) 22 matchs

(Championnat de France: 17 matchs)

(Coupe de France: 5 matchs)

1969/70 RFC Paris-Neuilly (FRA) 39 matchs

(Championnat de France de D2: 30 matchs)

(Coupe de France: 9 matchs)

1970/73 Troyes AF (FRA) 100 matchs, 1 but

(Championnat de France de D2: 94 matchs, 1 but)

(Finale D2: 1 match)

(Coupe de France: 5 matchs)

1973/81 USM Romilly (FRA) (entraîneur-joueur)

 

 Joueur emblématique et symbole du football aubois, Marcel Artelesa a mené une carrière remarquable de défenseur en première division dans les années 60. Né à Pont-Sainte-Marie en 1938, le petit Marcel se destinait à une carrière de maçon. Pourtant en 1952, il s’oriente vers le football à l’AS Troyes Sainte-Savine, avec qui il remporte en 1956 son premier trophée, la Coupe Gambardella (contre Reims à Colombe). La France a peut être perdu un grand ouvrier du bâtiment mais elle a récupéré un artiste du ballon rond. Il débute sa carrière professionnelle en 1957 et découvre alors petit à petit la première division au poste de défenseur central grâce à Roger Courtois, entraîneur historique du club troyen (1952-1963), ancêtre de l’ESTAC d’aujourd’hui. Dans ce club, il restera dans l’histoire comme étant le plus grand footballeur troyen de tous les temps. Pour ce faire une idée, Artelesa donnera son nom au salon central de la tribune Vitoux. Celui que l’on surnomme "le maçon" en référence à son premier métier ainsi qu'à sa solidité de défenseur âpre est ensuite transféré à l’AS Monaco, où il connaîtra ses plus belles heures dans le championnat de France, aux côtés de joueurs comme Michel Hidalgo ou le Néerlandais Bert Carlier. L’année 1963 fut une année fabuleuse pour lui avec à la clé un doublé Coupe/Championnat et une première sélection en Équipe de France. International à 21 reprises, il inscrit son premier but sous le maillot bleu contre le Luxembourg le 4 octobre 1964. Il portera également le maillot de la sélection française pendant la Coupe du Monde 1966 en Angleterre, en compagnie de l’Alsacien Gérard Hausser ou encore de Jean Djorkaeff. Entre 1963 et 1966, Artelesa sera le capitaine des Bleus à 9 reprises et en 1966, après un bon Mondial, il se laisse séduire par un autre grand club français : l’Olympique de Marseille. Après deux ans passés dans la cité phocéenne, il s’envole vers Nice et rejoint le Gym où il effectuera une saison complète, avant de partir pour la capitale et le CA Paris-Neuilly. Enfin après deux saisons passées à Paris, il rentre à la maison en signant au Troyes AF pour 3 ans avant de mettre un terme à sa carrière en 1973. Tous les clubs dans lesquels il a exercé ne pouvaient que s’en réjouir. Pourtant, d’un point de vue purement physique, Artelesa n’était pas un "monstre" mais un gabarit moyen : 1m73 pour 70kg seulement. Il n’entrait donc pas dans les poncifs de l’époque pour jouer en tant que défenseur. Mais il savait compenser ce manque relatif de taille et de poids par une agressivité de tous les instants, un placement hors pair et une vision panoramique du jeu. Il était considéré comme la tour de contrôle de toutes les défenses qu’il a eues sous son commandement. C’était un patron même s’il n’en avait pas la taille. Il était la pierre angulaire et les autres défenseurs le suivaient sans un mot à dire. Par la suite, il se met au service du football en Champagne-Ardenne puisqu’il entraîne l’USM Romilly de 1973 jusqu’en 1997. Tout d’abord joueur-entraîneur puis simplement coach, il emmena le club jusqu’en 3ème division nationale. Il décède le 23 septembre 2016 à 78 ans, en laissant l’image d’un homme et d’un joueur dévoué et combatif.

 

PALMARÈS


Champion de France en 1963 (AS Monaco)

Vice-champion de France en 1964 (AS Monaco)

Vainqueur de la Coupe de France en 1963 (AS Monaco)

Vice-champion de France de D2 en 1973 (Troyes AF)

Vainqueur du Challenge des Champions en 1961 (AS Monaco)

Vainqueur de la Coupe Gambardella en 1956 (AS Troyes Sainte-Savine)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu joueur français de l’année en 1964



04/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 990 autres membres