FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Nandor Hidegkuti

Nandor-Hidegkuti.JPG

Nandor Hidegkuti

 

Nàndor Hidegkuti

Né le 13 mars 1922 à Budapest (HON)

Décédé le 14 février 2002 à Budapest (HON)

Hongrie.png Hongrois, buteur, 1m79

Surnom: Le grand maître

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864331_201505283930779.png 69 sélections, 39 buts

 

1934/40 Ujlaki FC (HON)

1940/43 Gàzmüvek (HON)

1943/45 Elektromos (HON) 53 matchs, 27 buts

1945/47 Hermimamezei AC (HON)

1947/58 MTK Budapest (HON) 302 matchs, 202 buts

 

Un métronome. Une rampe de lancement. Un distributeur. Un neuf et demi placé meneur de jeu, poste novateur. L’étalon du "football total" pré-Johan Cruyff, surprenant par ses dézonages incessants. Durant les années 50, Nandor Hidegkuti fait partie du célèbre onze d'or hongrois, et aura joué quasiment tout sa carrière dans le club hongrois du MTK Budapest. À l'âge de 12 ans, il rejoint l'équipe junior du FC Ujlaki avant de passer en équipe première à 16 ans. Il travaille en même temps dans une usine de briques. En 1940, il rejoint Gàzmüvek en deuxième division hongroise où il y passe trois saisons avant de passer à l'Elektromos en 1943 et l'Herminamezei en 1945. Il figure dans ce dernier club lorsqu'il obtient sa première cape avec l'équipe hongroise et inscrit déjà ses deux premiers buts face à la Roumanie (victoire 7 buts à 2). Nandor Hidegkuti.jpgPuis il arrive en 1947, à l'âge de 25 ans, au MTK Budapest où il passera le restant de sa carrière. Malgré l'avènement du régime communiste, qui amène le club à changer plusieurs fois de nom dans les années 50, l'équipe entraînée par Márton Bukovi connaît un certain succès. Le coach imagine pour Hidegkuti un poste inédit d'attaquant détaché, une sorte de "neuf-et-demi" capable de marquer et de faire jouer les autres attaquants de l'équipe, notamment Péter Palotás, autre international hongrois du MTK. Le club de Budapest remporte à trois reprises le championnat hongrois (en 1951, 1953 et 1958), ainsi que la coupe de Hongrie et la coupe Mitropa en 1955. Le club participe également à la première édition de la coupe d'Europe des clubs champions lors de la saison 1955-56, où l'équipe s'incline face au français du Stade de Reims après avoir éliminé les belges du RSC Anderlecht. Entre 1945 et 1958, Nandor Hidegkuti est sélectionné à 69 reprises en équipe nationale inscrivant 39 buts. Il fait partie de ce qu'on appelle le "onze d'or hongrois" des années cinquante, aux côtés des Ferenc Puskás, Zoltán Czibor, Sándor Kocsis et József Bozsik. En 1952, il participe au triomphe hongrois lors des Jeux olympiques d'été, marquant notamment un but en demi-finale. Mais Hidegkuti ne devient incontournable qu'à partir de 1953, lorsqu'à Wembley, il inscrit un triplé contre l'Angleterre lors d'une victoire 6 buts à 3 des Hongrois qui marque la première défaite à domicile des anglais. Suit une longue série d'invincibilité, la Hongrie est archi-favori pour la coupe du Monde en Suisse. Auteur de quatre buts, ils seront battus en finale par la RFA 3 à 2 alors qu'ils menés 2 à 0 après dix minutes de jeu. Les allemands surnomment ce titre mondial "le miracle de Berne". Quatre ans plus tard, il est titulaire à la pointe de l'équipe nationale lors de la coupe du Monde en Suède, mais la Hongrie sans ses joueurs de talents Puskas et Kocsis est éliminée en match d'appui du premier tour. Il arrête sa carrière de joueur à l'issue de la compétition à l'âge de 36 ans. Par la suite, il devient entraîneur, et débute logiquement sur le banc du MTK Budapest, lors de la saison 1959-1960. Il officie dans de nombreux clubs en Hongrie, en Italie, en Pologne et même en Égypte. En 1961, il dirige l’équipe italienne de la Fiorentina lors de la victoire 4 buts à 1 en finale de la Coupe des coupes contre les écossais du Glasgow Rangers. En 1963, il remporte avec le Győri ETO FC le championnat de Hongrie et atteint les demi-finales de la coupe d'Europe des clubs champions en 1965. Parti en Égypte, Hidegkuti prend en charge Al Ahly, l'un des plus grands clubs du continent africain. Il remporte notamment cinq fois le championnat d'Égypte entre 1973 et 1980. Il met un terme à sa carrière d'entraîneur dans un club émirien en 1985. Nandor Hidegkuti décède le 14 février 2002, des suites de problèmes cardiaques et pulmonaires, peu avant son 80ème anniversaire. Cet homme cultivé et charmant restera l'une des légendes du football hongrois.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1954 (Hongrie)

Médaillé d'or aux Jeux Olympiques d'Helsinski en 1952 (Hongrie)

Vainqueur de la Coupe Internationale en 1953 (Hongrie)

Vainqueur de la Coupe Mitropa en 1955 (MTK Budapest)

Champion de Hongrie en 1951, 1953 et 1958 (MTK Budapest)

Vice-Champion de Hongrie en 1949, 1950, 1952, 1954, 1955 et 1957 (MTK Budapest)

Vainqueur de la Coupe de Hongrie en 1952 (MTK Budapest)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu Meilleur footballeur hongrois de l'année en 1953

Nommé dans l'équipe type de la Coupe du Monde 1954

À reçu l'ordre du mérite de la République d'Hongrie en 1993

À reçu l'ordre de mérite de la FIFA en 1994

Élu Champion éternel et membre à vie du MTK Budapest pour les cent ans du club en 1988

À reçu le prix de la renommé hongroise en 1997

Nommé citoyen d'honneur de Budapest à titre posthume en 2013

 

VIDÉO




28/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 971 autres membres