Football-the-story

Football-the-story

Patrick Blondeau

Patrick Blondeau.jpg
Photo: ©Matthew Ashton/EMPICS

 

Patrick Blondeau

 

Né le 27 janvier 1968 à Marseille (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur droit, 1m74

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 2 sélections

(Matchs amicaux: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 22 janvier 1997 contre le Portugal (2-0)

Dernière sélection : le 2 avril 1997 contre la Suède (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png militaire: 1 sélection

 

1987/89 FC Martigues (FRA) 82 matchs, 1 but
(Championnat de France de D2: 71 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 11 matchs)
1989/97 AS Monaco (FRA) 191 matchs, 5 buts
(Championnat de France: 148 matchs, 3 buts)
(Coupe de France: 10 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 7 matchs)
(Ligue des Champions: 6 matchs)
(Coupe des Coupes: 9 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs, 1 but)
1997/98 Sheffield Wednesday (ANG) 6 matchs
1998 Bordeaux (FRA) 13 matchs
(Championnat de France: 9 matchs)
(Coupe de France: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs)
1998/2001 Olympique de Marseille (FRA) 78 matchs
(Championnat de France: 58 matchs)
(Coupe de France: 4 matchs)
(Coupe de la ligue: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 6 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs)
2001/02 Watford (ANG) 27 matchs
(Championnat d'Angleterre de D2: 24 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
2002/05 US Créteil (FRA) 67 matchs
(Championnat de France de D2: 58 matchs)
(Coupe de France: 5 matchs)
(Coupe de la ligue: 4 matchs)
 
Latéral droit au sang très chaud, Patrick Blondeau était le mauvais garçon par excellence. Un mec capable de "détruire" les attaquants adverses par des méthodes pas toujours respectables. Comme dirait Akhenaton, tu reconnais bien là le style des Bad Boys de Marseille.
 
Pur jus marseillais, il a grandit dans les quartiers Nord de la cité phocéenne sous la baguette d'un papa docker. L'homme se forge une sacré réputation à la tête de sa bande, dans les rues de la ville. Addict des soirées avec ses potes et certainement pas prédisposé à mener une vie de sportif avec les sacrifices que cela sous-entend, il considère durant de longues années le football comme un loisir parmi tant d’autres. Curieusement, il se tient mieux sur un terrain de football que dans la vie.
 
Formé au SO Septêmes, il débute sa carrière pro chez le voisin du FC Martigues en 1987. Deux ans plus tard, ses belles performances sous le maillot martégal lui permette de faire le grand saut et de rejoindre un cador de la D1, l’AS Monaco, un des grands rivaux de l’OM à l’époque. Il y passe huit saisons, avec à la clé la coupe de France remportée en 1991 et un titre de champion décroché en 1997. Considéré comme un des piliers du groupe monégasque, il quitte la Principauté pour le nord de l'Angleterre, direction Sheffield Wednesday. Un échec cuisant. Revenu quelques mois à Bordeaux, il pose enfin ses valises dans sa ville de cœur à la fin de sa carrière pour trois saisons au cours desquelles il atteindra tout de même une finale européenne, la coupe de l'UEFA perdue 3 buts à 0 contre le Parme de Gianluigi BuffonFabio Cannavaro et Lilian Thuram. Il aura même la chance d'être convoqué en équipe de France (2 sélections) en 1997, appelé par Aimé Jacquet pour remplacer Bixente Lizarazu.
 
Patrick Blondeau.jpg
Photo: ©FFF
 
Mais beaucoup se souviennent surtout de lui pour ses fait d'armes. Et ils sont nombreux. Sur le Rocher, au delà des innombrables nuits passées au commissariat suite à des bagarres, Patrick est connu pour avoir explosé la tête d'un partenaire qui lui avait volé de l'argent. Sous le maillot de l’OM, il met un coup de boule à un CRS casqué lors de la fameuse bagarre de Bologne (lors de laquelle il vient prendre la défense de Peter Luccin), déclenche la non moins célèbre altercation avec Marcelo Gallardo dans les couloirs du Vélodrome à la mi-temps du match face à Monaco, avant de gifler Marco Simone qui décidera de porter plainte par la suite. Enfin, suite à un sévère tacle sur le nantais Yves Deroff, victime d'une double fracture tibia-péroné, il est attaqué par la sécurité sociale, laquelle ne veut pas assumer le coût des soins… Ce jour-là, Blondeau n'avait reçu qu'un carton jaune avant de récolter plus tard une suspension d'un mois par la commission de discipline de la Ligue nationale. Car aussi incroyable soit-il, l'arrière de devoir au caractère bien trempé n'a jamais reçu de carton rouge en première division. Peut-être en raison du fait que ses adversaires connaissent sa réputation et ne le cherchent pas. Celui qui est connu pour son mariage avec Véronika Loubry, ex-animatrice de M6, était notamment ami avec l’ancien parrain Francis Vanverberghe, alias le Belge, dont il a porté le cercueil à son enterrement. Authentique et loyal, Patrick était un homme de confiance. Et pourtant. Devenu agent de joueurs, il aurait escroqué pour 23 millions d'euros le footballeur migrateur Yohan Mollo, passé par Caen et Saint-Etienne. Et bing. Une carrière bien remplie, somme toute.
 
PALMARÈS
 
Finaliste de la Coupe des Coupes en 1992 (finale non-jouée) (AS Monaco)
Finaliste de la Coupe de l’UEFA en 1999 (Olympique de Marseille)
Champion de France en 1997 (AS Monaco)
Vice-champion de France en 1991, 1992 (AS Monaco) et 1999 (Olympique de Marseille)
Vainqueur de la Coupe de France en 1991 (finale non-jouée) (AS Monaco) 
Finaliste de la Coupe de la Ligue en 1998 (Bordeaux)


27/01/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1318 autres membres