FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Pavel Nedved

Pavel Nedved.jpgPavel Nedved



Pavel Nedvěd

Né le 30 août 1972 à Cheb (RTC)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859506_201505274847180.png Tchèque, meneur de jeu, 1m77, numéro 11

Surnoms: "L'ange blond", la "Furia Ceca", "Medved"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859506_201505274847180.png 91 sélections, 18 buts

(Matchs amicaux: 32 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 20 sélections, 6 buts)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 19 sélections, 5 buts)

(Euro: 12 sélections, 1 but)

(Coupe des Confédérations: 5 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 5 juin 1994 contre l'Eire (3-1)

Dernière sélection : le 16 août 2006 contre la Serbie (1-3)

 

1991/92 Dukla Prague (RTC) 19 matchs, 3 buts

1992/96 Sparta Prague (RTC) 117 matchs, 28 buts

(Championnat de Rep. Tchèque: 98 matchs, 23 buts)

(Ligue des Champions: 6 matchs)

(Coupe des Coupes: 5 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 8 matchs, 5 buts)

1996/2001 Lazio Rome (ITA) 208 matchs, 49 buts

(Championnat d'Italie: 138 matchs, 33 buts)

(Coupe d'Italie: 22 matchs, 5 buts)

(Supercoupe d'Italie: 2 matchs, 1 but)

(Ligue des Champions: 23 matchs, 4 buts)

(Coupe des Coupes: 8 matchs, 4 buts)

(Coupe de l'UEFA: 14 matchs, 2 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

2001/09 Juventus Turin (ITA) 327 matchs, 65 buts

(Championnat d'Italie: 214 matchs, 40 buts)

(Championnat d'Italie de D2: 33 matchs, 11 buts)

(Coupe d'Italie: 22 matchs, 2 buts)

(Supercoupe d'Italie: 3 matchs)

(Ligue des Champions: 55 matchs, 12 buts)

 

Il est unanimement considéré comme l'une des grandes stars du football mondial des années 2000. Il a notamment fait les beaux jours de la Lazio de Rome et de la Juventus Turin. Dès ses débuts pros avec le Dukla Prague en 1991, celui que l'on va appeler plus tard "l'ange Blond" ou la "Furie tchèque" fait parler ses qualités. À savoir principalement l'altruisme. Pavel Nedved a 3 poumons et il s'en sert à merveille pour servir des deux pieds ses partenaires. Sa clairvoyance et son habileté lui permettent de donner le tempo à son équipe.https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4428072_201501034309575.jpg Après une première saison très honorable, il part donc dans le grand club du pays, le Sparta Prague. Sous la houlette des Chomarec et Nehoda, qui deviendra par la suite son agent, il va être un cadre indispensable de l'équipe. Au total, il remporte 3 titres de champion et une coupe de République Tchèque. Sa frappe de balle légendaire fait frémir les gardiens adverses. Durant ces belles années praguoises, il intègre l'équipe nationale en juin 1994, contre l'Eire. Mais sa véritable révélation date du fabuleux parcours de la République Tchèque à l'Euro 1996. Avec une finale perdue contre l'Allemagne (1 à 2 a. p.), après avoir éliminé la France en demi-finale aux tirs au but. Après ce fabuleux épisode, il est temps pour Pavel de partir. C'est l'Italie et la Lazio Rome qui lui ouvrent les portes de la gloire. Aux côtés des Christian Vieri, Marcelo Salas ou Juan Sebastian Veron, il va faire les beaux jours du club "huppé" de la capitale italienne. En 1998, il remporte la coupe d'Italie puis la finale de la Coupe des Coupes contre les espagnols de Majorque, où il inscrit un but magnifique d'une reprise de volée. En 2000, il remporte son premier Scudetto. Pavel Nedved, adoré par ses supporters, est alors au top. Pourtant, il fuit les mondanités et les apparitions publiques. Et ne sort que pour aller à la messe. Cinquième enfant d'une mère femme de chambre et d'un père ouvrier, il est surnommé "Medved", qui signifie "Ours" en tchèque. Ce surnom lui va à merveille car il n'a en rien changé. Pavel reste lui-même. Mais ne peut s'empêcher d'être attiré par un club comme la Juventus Turin, avec qui il s'engage pour 41,2 millions d'euros en 2001. Objectif : remplacer Zidane parti au Real Madrid. Les qualités ne sont pas les mêmes et le public du Stadio delle Alpi est très exigeant, mais Pavel va une nouvelle fois réussir. Après une première saison extraordinaire, il est champion d'Italie et offre un 26ème Scudetto à la Juve. La saison suivante, toute aussi régulière, lui permettra de décrocher le deuxième Ballon d'or pour un joueur tchèque après Joseph Masopust en 1962. Après cette distinction, il rend hommage aux classes populaires du football. Lui le travailleur de l'éternel. À Turin, il va encore remporter trois titres de champion. Ses nombreuses qualités en font la plaque tournante de l'équipe. Seule absence de taille à son palmarès: la Ligue des Champions (il la perd en 2003). La Vieille Dame glane deux nouveaux titres en 2005 et 2006. Mais elle les perdra sur tapis vert suite au scandale concernant la désignation des arbitres dans le championnat italien. La Juve est rétrogradée en Série B mais Pavel Nedved, fidèle au club, décide de rester. Emmenée par les fidèles Alessandro Del Piero ou Gianluigi Buffon et coachée par Didier Deschamps, la Juventus remonte aussitôt en Série A. Pavel Nedved va participer activement à la reconstruction du club suite à la rétrogradation. Deux années sans titre mais qui permettront à la Juventus Turin de retrouver les sommets de la Série A. Le 30 mai 2009, il communique sa décision d'arrêter sa carrière professionnelle même si quelques clubs lui font des propositions. Outre ses nombreuses qualités physiques et techniques, une de ses forces est incontestablement son impressionnante capacité de travail, admirée par tous ses coéquipiers, et qui lui permet de décrocher le Ballon d'or en 2003.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe d’Europe des Nations en 1996 (Rep. Tchèque)

3ème de la Coupe des Confédérations en 1997 (Rep. Tchèque)

Finaliste de la Ligue des Champions en 2003 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Coupe des Vainqueurs de Coupe en 1999 (Lazio Rome)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1998 (Lazio Rome)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1999 (Lazio Rome)

Champion d’Italie en 2000, 2002 et 2003 (Juventus Turin)

Champion de Rep. Tchèque en 1994 et 1995 (Sparta Prague)

Champion de Tchécoslovaquie en 1993 (Sparta Prague)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1998 et 2000 (Lazio Rome)

Vainqueur de la Coupe de Republique Tchèque en 1996 (Sparta Prague)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1998, 2000 (Lazio Rome), 2002 et 2003 (Juventus Turin)

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 2005 (Juventus Turin)

Champion d’Italie de Serie B en 2007 (Juventus Turin)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’or en 2003

Élu meilleur milieu de terrain de l’année UEFA en 2003

Élu joueur de l’année par "Golden Foot" en 2004

Élu meilleur joueur du Championnat d’Italie en 2003

Élu joueur de l’année du championnat d’Italie (Prix Guérin) en 2003

Élu meilleur joueur étranger du Championnat d’Italie en 2003

Ballon d’or tchèque en 1998, 2000, 2001, 2003, 2004 et 2009

Élu meilleur footballeur tchèque de l’année en 1998, 2000, 2003 et 2004

Élu sportif tchèque de l'année en 2003

Élu meilleur joueur mondial de l’année par "World Soccer" en 2003

À reçu le prix irlandais FAI de la personnalité internationale de l’année en 2011

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 2004

Nommé dans l'équipe type UEFA de l'année en 2003, 2004 et 2005

Nommé dans l'équipe type de l'année par l'association ESM en 2001 et 2003

Nommé au FIFA 100

Élu meilleur footballeur tchèque de la décennie (1993-2003) par le magazine tchèque "Mlada fronta DNES"

À reçu la Médaille du Mérite de la République Tchèque en 2015

 

VIDÉO




03/01/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 978 autres membres