FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Zé Roberto

Ze Roberto.jpg
Zé Roberto

 

José Roberto da Silva Júnior

Né le 6 juillet 1974 à São Paulo (BRE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, Milieu gauche, 1m76

Surnoms: Vovô Garoto, Animal, Super Choque

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png 84 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 37 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 22 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 6 sélections, 1 but)

(Copa America: 7 sélections, 1 but)

(Coupe des Confédérations: 10 sélections, 3 buts)

(Gold Cup: 1 sélection)

(Tournoi de France: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 12 août 1995 contre la Corée du Sud (1-0)

Dernière sélection : le 1er juillet 2006 contre la France (0-1)

 

1994/96 Portuguesa (BRE) 61 matchs, 1 but
1996/98 Real Madrid (ESP) 21 matchs, 1 but
(Championnat d'Espagne: 15 matchs)
(Ligue des Champions: 4 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Espagne: 2 matchs)
1998 Flamengo (BRE) 24 matchs
(Championnat du Brésil: 11 matchs)
(Championnat de São Paulo: 13 matchs)
1998/2002 Bayer Leverkusen (ALL) 150 matchs, 18 buts
(Championnat d'Allemagne: 113 matchs, 17 buts)
(Coupe d'Allemagne: 7 matchs)
(Coupe de la ligue allemande: 1 match)
(Ligue des Champions: 21 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs)
2002/06 Bayern Munich (ALL) 156 matchs, 6 buts
(Championnat d'Allemagne: 110 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Allemagne: 14 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue allemande: 4 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 28 matchs, 1 but)
2006/07 Santos FC (BRE) (Prêt) 48 matchs, 12 buts
(Championnat du Brésil: 13 matchs, 2 buts)
(Championnat de São Paulo: 20 matchs, 3 buts)
(Copa Libertadores: 14 matchs, 7 buts)
(Copa Sudamericana: 1 match)
2007/09 Bayern Munich (ALL) 91 matchs, 12 buts
(Championnat d'Allemagne: 59 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Allemagne: 10 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue allemande: 3 matchs)
(Ligue des Champions: 9 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs)
2009/11 Hambourg SV (ALL) 72 matchs, 8 buts
(Championnat d'Allemagne: 54 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Allemagne: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 14 matchs, 1 but)
2011/12 Al-Gharafa (QAT) 14 matchs, 1 but
2012/14 Grêmio (BRE) 118 matchs, 15 buts
(Championnat du Brésil: 82 matchs, 6 buts)
(Coupe du Brésil: 2 matchs)
(Championnat Gaucho: 16 matchs, 5 buts)
(Copa Libertadores: 14 matchs, 3 buts)
(Copa Sudamericana: 4 matchs, 1 but)
2015/17 Palmeiras (BRE) 128 matchs, 10 buts
(Championnat du Brésil: 68 matchs, 3 buts)
(Coupe du Brésil: 16 matchs, 5 buts)
(Copa Libertadores: 10 matchs, 1 but)
(Championnat de São Paulo: 34 matchs, 1 but)
 
Le plus allemand des brésiliens. José Roberto da Silva Júnior alias Zé Roberto est surtout connu en Europe pour ses passages remarqués au Bayer Leverkusen et au Bayern Munich. En plus d'avoir une vision de jeu hors-pair et d'être une machine de guerre physiquement, ce gaucher explosif était avant tout un leader, celui qui montrait la voie. Après des débuts prometteurs à 20 ans à Portuguesa, il honore sa première sélection en 1995 contre la Corée du Sud. L'année suivante, il termine deuxième du championnat brésilien avec son club, ce qui lui ouvre les portes du grand Real Madrid où il débarque en janvier 97. Mais celui qui est alors encore latéral gauche ne s'acclimate pas aux côtés de Fernando Hierro et Manuel Sanchis. Ze Roberto.jpgIl remporte bien ce titre de champion en 1997 mais, après à peine quinze rencontres disputés, il retourne quelques mois à Flamengo histoire d'assurer sa place parmi les 23 Brésiliens sélectionnés pour la Coupe du monde en France. C'est dans la ville de Nantes à la Beaujoire que Zé Roberto disputera ses deux uniques minutes de la compétition contre le Danemark en quart de finale (victoire 3 buts à 2). Et c'est peut-être ces 120 secondes qui séduisent définitivement les dirigeants du Bayer, malgré une image terni par son passage raté chez les Merengues. Quoi qu'il en soit, Zé Roberto rejoint Leverkusen dans l'été qui suit. Après une période d'adaptation, il va s'imposer et délivrer des caviars dans une équipe composé de joueurs emblématiques: Ballack, Kirsten, Neuville, RamelowLúcio et Schneider. Rien que ça. Mais cette équipe dirigé par Klaus Toppmöller ne gagnera rien. La preuve lors de la saison 2001-2002 placée sous le signe de la lose. Après avoir échoué à un point du sacre au profit de Dortmund, ils perdent successivement les finales de Coupe d'Allemagne contre le FC Schalke 04 et de Ligue des Champions face au Real Madrid de Zidane où il n'y a pas besoin d'en dire plus. Pire. Le défenseur reconverti milieu n'est pas invité à participer au Mondial 2002, qui a vu la Seleção remporter sa cinquième étoile. Pour changer la donne, il rejoint le Bayern Munich à l'été 2002. Avec les Bavarois, il remporte quatre Bundesliga pour autant de Coupes d’Allemagne, ainsi que deux Coupes de la Ligue. Parti deux saisons à Santos à cause de sa mauvaise relation avec le coach Felix Magath, il revient au Bayern une fois ce dernier parti. Un dernier doublé coupe-championnat et un nouveau rôle plus central aux côtés de Mark Van Bommel puis c'est le départ vers le nord de l'Allemagne, à Hambourg. Si il ne s'octroie plus de titre, il bat le record de nombre de matches disputés en Bundesliga par un étranger. En effet, le petit lutin porte son total à 336 rencontres de championnat outre-Rhin, dépassant le Bosnien Sergej Barbarez, qui jouait également pour Hambourg. Il avait confié dans la presse allemande peu avant le match que détenir ce record, c'était comme "gagner un oscar ". Son exploit sera battu quelques années plus tard par le péruvien Claudio Pizarro. Après être passé au Qatar, puis être retourné au Brésil à Grêmio, il décide de raccroché les crampons à Palmeiras en 2017 à l'âge de 43 ans. Une incroyable longévité pour l'Auriverde à l'hygiène de vie irréprochable, auteur de 84 sélections, qui s'était offert notamment deux Copa América et deux Coupes des confédérations avec le Brésil et qui avait pris sa retraite internationale après la défaite face à la France en Coupe du monde 2006. Un exemple à suivre pour tous les jeunes joueurs qui veulent défier les lois de la science.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe du Monde en 1998 (Brésil)
Vainqueur de la Copa America en 1997 et 1999 (Brésil)
Vainqueur de la Coupe des Confédérations en 1997 et 2005 (Brésil)
Finaliste de la Coupe des Confédérations en 1999 (Brésil)
Finaliste de la Gold Cup en 1996 (Brésil)
Finaliste du Tournoi de France en 1997 (Brésil)
Vainqueur de la Ligue des champions en 1998 (Real Madrid)
Finaliste de la Ligue des champions en 2002 (Bayer Leverkusen)
Champion d'Espagne en 1997 (Real Madrid)
Champion d'Allemagne en 2003, 2005, 2006 et 2008 (Bayern Munich)
Vice-champion d'Allemagne en 1999, 2000, 2002 (Bayer Leverkusen), 2004 et 2009 (Bayern Munich)
Champion du Brésil en 2016 (Palmeiras)
Vice-champion du Brésil en 1996 (Portuguesa), 2007 (Santos FC) et 2013 (Grêmio)
Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 2003, 2005, 2006 et 2008 (Bayern Munich)
Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 2002 (Bayern Munich)
Vainqueur de la Coupe du Brésil en 2015 (Palmeiras)
Vainqueur de la Coupe du Qatar en 2012 (Al-Gharafa)
Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 1997 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue Allemande en 2004 et 2007 (Bayern Munich)
Vainqueur du Championnat de São Paulo en 2007 (Santos FC)
Finaliste du Championnat du Rio Grande do Sul en 2014 (Grêmio)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Bola de Prata en 1996, 2012 et 2014
Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 2002
Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat d'Allemagne en 2000, 2002 et 2008
Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat du Brésil en 2012 et 2014
Nommé dans l'équipe type de l'année du Championnat de São Paulo en 2015
 
SOURCES/RESSOURCES
- So Foot/L'Équipe
- 1ère photo: ©Tobias Hase
- 2ème photo: ©TheSun


08/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1089 autres membres