FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ademir Da Guia

Ademir Da Guia.jpg
Ademir Da Guia

 

Ademir Da Guia

Né le 3 avril 1942 à Rio de Janeiro (BRE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, Milieu offensif, 1m80

Surnom: "O Divino"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png 9 sélections

(Matchs amicaux: 8 sélections)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 2 juin 1965 contre la Belgique (2-0)

Dernière sélection : le 6 juillet 1974 contre la Pologne (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png non-officiel: 3 sélections

 

1960/61 Bangu (BRE) 59 matchs, 14 buts
1961/77 Palmeiras (BRE) 901 matchs, 153 buts
 
"O Divino": le surnom d'Ademir da Guia, fils de Domingos da Guia (légendaire défenseur du Brésil 1938 et de Flamengo), dit tout de l'empreinte laissée par celui-ci à Palmeiras. Divin comme le talent du milieu offensif qui, en 16 saisons et 900 matchs disputés sous le maillot alviverde (un record), s'est imposé comme l'idole absolue du club paulista! D'abord dans l'ombre du Santos de Pelé, qui truste l'essentiel des titres dans la première moitié des années 60, Palmeiras se rebiffe sous l'impulsion d'Ademir, meneur de jeu virtuose et fabuleux passeur, au toucher de balle exceptionnel et à la vision du jeu hors pair. Arrivé au Verdão à l'âge de 20 ans, en 1962, en provenance de Bangu, il connaît des débuts timides avant d'exploser au sein d'une équipe au casting cinq étoiles : Djalma Santos et Julinho, puis Luis Pereira, Tupãzinho, Dudu, Leivinha, Cesar Maluco, Leão... Résultat des courses : Palmeiras est sacré champion du Brésil à cinq reprises entre 1967 et 1973 et passe tout près du sacre en Copa Libertadores 1968, défait par Estudiantes à l'issue d'une finale au goût amer. Battus 2 buts à 1 à l'aller, les Brésiliens s'imposent 3 buts à 1 au retour. Manque de chance, le goal-average particulier n'est alors pas pris en compte en Libertadores et il faut donc jouer un match d'appui, remporté par les Argentins (2 buts à 0). En 1972, le journal "Placar" lui décerne le ballon d’Argent qui récompense enfin ses prestations. Forcément, la question brûle les lèvres: comment Ademir da Guia peut-il ne compter que neuf sélections avec le Brésil? Après ses premières capes en 1965, le nouvel international doit ainsi attendre neuf ans pour revoir la Seleçao, avec un seul match disputé lors du Mondial 1974 (défaite lors du match pour la 3ème place contre la Pologne) qu'il passe le reste du temps dans l'ombre de Rivelino et Dirceu. Pour beaucoup d'observateurs brésiliens, il aurait dû être titulaire cet été-là. Pour le Mondial 1970, en revanche, la réponse est simple : la concurrence démentielle au poste de meneur de jeu ! Le Brésil 70 comptait en effet quatre numéros 10 de génie, tous alignés dans le onze : Pelé, Tostão, Gerson et Rivelino. Dommage, Ademir, alors au top de sa carrière, n'aurait certainement pas dépareillé dans cette équipe mythique. Une histoire contrariée avec la Canarinha qui l’a sans doute empêché d’obtenir la reconnaissance internationale que son talent méritait. Autre paradoxe, il n’a jamais inscrit le moindre but sous le maillot brésilien. Socrates, dont Ademir fut l’un des modèles et idoles, déplorait ainsi que la Seleçao n’ait "jamais su utiliser son arsenal de qualités " ni "écouté la clameur populaire " réclamant sa sélection, évoquant une véritable injustice sportive.

 

PALMARÈS


4ème de la Coupe du Monde en 1974 (Brésil)

Finaliste de la Copa Libertadores en 1968 (Palmeiras)

Champion du Brésil en 1967, 1969, 1972 et 1973 (Palmeiras)

Vice-champion du Brésil en 1970 (Palmeiras)

Vainqueur de la Taça Brasil en 1967 (Palmeiras)

Vainqueur du Championnat de São Paulo en 1963, 1966, 1972, 1974 et 1976 (Palmeiras)

Finaliste du Championnat de São Paulo en 1964, 1965, 1969, 1970, 1971, 1973 (Palmeiras)

Vainqueur du Tournoi Rio-São Paulo en 1965 (Palmeiras)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Bola de Prata en 1972



14/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1033 autres membres