Football-the-story

Football-the-story

Alim Ben Mabrouk

Alim Ben Mabrouk.jpg
Photo: ©Onze

 

Alim Ben Mabrouk

 

Abdelhalim Benmabrouk (عبد الحميد حليم بن مبروك)

Né le 25 juin 1960 à Lyon (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4946155_201506280357969.png Algérien, Milieu défensif, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4946155_201506280357969.png ? sélections

 

1979/81 AS Saint-Priest (FRA) 39 matchs, 10 buts
1981/82 Paris FC (FRA) 22 matchs, 1 but
1982/90 RC Paris (FRA) 232 matchs, 20 buts
(Championnat de France: 127 matchs, 9 buts)
(Championnat de France de D2: 79 matchs, 9 buts)
(Coupe de France: 26 matchs, 2 buts)
1990/91 Bordeaux (FRA) 19 matchs, 1 but
(Championnat de France: 17 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 1 match)
1991/93 Olympique Lyonnais (FRA) 15 matchs
(Championnat de France: 13 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)
1992/93 Olympique Lyonnais B (FRA) 7 matchs

 

Milieu récupérateur infatigable, Alim Ben Mabrouk est un joueur emblématique du Racing Club de Paris.

 

Né dans la banlieue lyonnaise, il grandit à Vénissieux au sein du quartier des Minguettes, en même temps qu'un certain Luis Fernandez. Devenu très proche, ils vont apprendre les rudiments du foot dans le club local avant d'être formé à la célèbre école de l'AS Saint-Priest. Recalé par l'OL, c'est dans la capitale que Alim réalisera l'essentiel de sa carrière, sans jamais porter les couleurs du Paris SG. En effet, il signe un contrat avec le Paris-FC avant que celui-ci ne fusionne avec le Racing, repris par l’homme d’affaires Jean-Luc Lagardère ambitieux de faire un second grand club à Paris. Une formation qui se transforme au fil des années en équipe cinq étoiles avec Pierre LittbarskiMaxime BossisEnzo FrancescoliPascal Olmeta ou encore son ami d'enfance Luis Fernandez. Milieu physique et combatif, l'homme aux trois poumons et au mental d'acier dispute huit saisons pleines jusqu'à la chute des Ciel et Blanc, participant à sa dernière épopée en Coupe de France en 1990 avec l'élimination de Bordeaux et Marseille avant de chuter en finale face à Montpellier. Le Matra n'arrivera jamais à avoir les résultats escomptés, le projet démesuré se termine sur une relégation. Parti une saison aux Girondins de Bordeaux, le guerrier au crâne chauve raccroche les crampons dans son club de cœur l’Olympique Lyonnais, là où il idolâtrait plus petit les ChiesaLacombe et autre Di Nallo. Au total, le Gone des Minguettes aura disputé près de 300 rencontres au niveau professionnel. International algérien, il dispute avec les Vert les trois rencontres du Mondial au Mexique en 1986, éliminé dès le premier tour de la compétition. Depuis la fin de sa carrière de joueur, il exerce toujours dans le milieu du ballon rond.

 

PALMARÈ

 

Finaliste de la Coupe de France en 1990 (Racing Club de Paris)

Champion de France de D2 en 1986 (Racing Club de Paris)



06/12/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1320 autres membres