FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Augustine Okocha

Augustine Okocha.jpg

Augustine "Jay-Jay" Okocha
 

Augustine Azuka Okocha

Né le 14 aout 1973 à Lagos (NIG)

 Nigeria.png Nigérian, milieu de terrain offensif, 1m73

Surnom: "Jay-Jay"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 73 sélections, 14 buts

(Matchs amicaux: 13 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 20 sélections, 4 buts)

(Coupe du Monde: 9 sélections)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 4 sélections)

(Coupe d'Afrique des Nations: 22 sélections, 7 buts)

(Coupe des Confédérations: 3 sélections)

(Coupe Afro-asiatique: 1 sélection)

(US Cup: 1 sélection, 1 but)

 

1ère sélection : le 2 mai 1993 contre la Côte d'Ivoire (1-3)

Dernière sélection : le 9 février 2006 contre le Sénégal (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png olympique: 6 sélections, 2 buts

 

1990/91 Enugu Rangers (NIG)

1991/92 Borussia Neunkirchen (ALL) 35 matchs, 7 buts

1992/96 Eintracht Francfort (ALL) 112 matchs, 20 buts

(Championnat d'Allemagne: 90 matchs, 16 buts)

(Coupe d'Allemagne: 8 matchs, 2 buts)

(Coupe de l'UEFA: 14 matchs, 2 buts)

1996/98 Fenerbahçe (TUR) 73 matchs, 31 but

(Championnat de Turquie: 63 matchs, 30 buts)

(Ligue des Champions: 8 matchs, 1 but)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

1998/2002 Paris SG (FRA) 107 matchs, 16 buts

(Championnat de France: 84 matchs, 13 buts)

(Coupe de France: 4 matchs)

(Coupe de la ligue: 8 matchs, 1 but)

(Ligue des Champions: 6 matchs, 1 but)

(Coupe des Coupes: 2 matchs, 1 but)

(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)

2002/06 Bolton Wanderers (ANG) 145 matchs, 18 buts

(Championnat d'Angleterre: 124 matchs, 14 buts)

(Coupe d'Angleterre: 4 matchs)

(Coupe de la ligue anglaise 10 matchs, 4 buts)

(Coupe de l'UEFA: 7 matchs)

2006/07 Qatar SC (QAT) 31 matchs, 6 buts

2007/08 Hull City (ANG) 19 matchs

(Championnat d'Angleterre: 18 matchs)

(Coupe d'Angleterre: 1 match)

 

Auteur d'une belle Coupe du monde 98 avec à la clé quelques dribbles venus d'ailleurs, Jay-Jay Okocha a vu sa carrière basculé suite à ce Mondial français. Modeste par la taille (1,74m), Okocha possédait du feu dans les jambes. Ses changements d'appuis dévastateurs et son côté illisible déroutaient les défenseurs de l'équipe adverse. Impossible pour eux d’anticiper le moindre geste de l’emblématique numéro 10 nigérian tellement sa vivacité et sa créativité étaient extraordinaires. Ces qualités lui ont permis de se faire une place parmi les meilleurs Africains de l'histoire du foot. Après avoir fait ses gammes dans les quartiers de sa ville natale à Enugu, le jeune nigérian signe en faveur du club local des Enugu Rangers. Au-dessus du lot, Jay-Jay se fait rapidement remarqué et atterrit en Allemagne au sein du Borussia Neunkirchen, club de troisième division allemande. Encore une fois plus doué que le reste de ses partenaires, Okocha voit son rêve se réaliser une saison plus tard, lorsque le club de Bundesliga de l’Eintracht Francfort lui propose un contrat professionnel à seulement 19 ans. Après quatre saisons passées avec "les Aigles", avec notamment quelques prestations d’anthologie comme contre le grand Bayern Munich ou lors de l’opposition face au Karlsruhe d’Oliver Kahn, où le portier de l'équipe nationale allemande est baladé d'un bout à l'autre de sa surface de réparation par le malicieux Nigérian, ihttps://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7280766_201707303434733.jpgl décide ensuite de changer d’air, son club étant descendu en deuxième division. En 1996, il rejoint le club turc de Fenerbahçe pour 22 millions de francs. Plus régulier dans ses prestations et efficace devant le but (plus de 30 réalisations en deux saisons), le meneur de jeu des Super Eagles devient rapidement l’un des chouchous du public stambouliote. Il découvre également la Ligue des Champions, durant laquelle son club bouscule notamment Manchester United. Il y fera le bonheur par ses dribbles et ses buts. Du côté de sa sélection, tout se passe pour le mieux. International dès 1993, Jay-Jay Okocha dispute également le Mondial 1994 aux Etats-Unis où il atteint les quarts de finale avec sa sélection nationale. Deux ans plus tard, à Atlanta, Jay-Jay devient champion olympique avec le Nigeria battant l’Argentine par 3 buts à 2 lors de la finale. En 1998, il participe à la Coupe du Monde organisée en France, où il emmène les siens jusqu’en huitièmes de finale grâce à ses gestes techniques tous aussi surprenants les uns que les autres. À la suite de ce tournoi, Okocha débarque pour quatre saisons au Paris SG de Charles Biétry pour un montant de 100 millions de francs, record français à l’époque. Il suffira de 120 secondes à Jay-Jay pour marquer au fer rouge les cœurs parisiens. Ce 8 août 1998, le PSG perd 3 buts à 1 contre Bordeaux, mais le but du Parisien demeure un classique de la première division. Alors qu'il vient d'entrer en jeu, la star des Super Eagles efface deux défenseurs girondins avant d'envoyer une frappe d'anthologie dans la cage d'Ulrich Ramé effaré. Le vertige est immense. L'espoir sera vite déçu. Hormis une saison 1999-2000 accomplie aux côtés de Pierre Ducrocq dans l’entrejeu parisien, son bilan se révèle famélique. En quatre ans, Okocha dispuste près de 100 rencontres toutes compétitions confondues sous les couleurs parisiennes, mais ne remporte aucun titre national. Joueur de grand talent, le numéro 10 nigérian peine cependant à confirmer, alternant les prestations de génie et d’autres complètement ratées. Souvent en forme lors des premiers mois, ses divers départs pour la CAN le fatigueront, l’empêchant de confirmer lors des derniers mois de compétition. En fin de contrat à Paris, Jay-Jay Okocha s’engage en faveur de Bolton en Premier League anglaise, laissant ainsi son fameux numéro 10 à un certain Ronaldinho. Entre-temps, Okocha participe au Mondial 2002 sans trop de réussite, son pays se faisant éliminer dès le premier tour. En Angleterre, Jay-Jay fera taire ses détracteurs en retrouvant son style d’esthète si particulier. Après avoir côtoyé des joueurs comme l'espagnol Ivan Campo ou le "snake" Youri Djorkaeff, le meneur de jeu devient capitaine (alors qu’il est déjà capitaine des Super Eagles depuis plusieurs années) lors de sa deuxième saison. En pleine forme, il emmène même Bolton en finale de la Cup. Non qualifié pour la Coupe du Monde 2006 avec le Nigeria, Okocha décide de prendre sa retraite internationale et part s’exiler dans le Golfe Persique durant une saison en signant pour le Qatar SC où il y dispute une quarantaine de rencontres. La saison suivante, il est de retour au pays de la Reine et termine une dernière saison avec le club londonien de Hull City. À 34 ans, la star d’Enugu sera l’un des acteurs principaux de la remontée du club en Premier League, même s’il décide de raccrocher les crampons une fois la saison terminée. Il fait ses adieux au ballon rond en juin 2008 devant 20 000 spectateurs, au Nigeria, à l'occasion de son jubilé aux côtés de Joseph Yobo, El Hadji Diouf, Benjani ou encore Nwankwo Kanu venus participer à la fête de l'ancien milieu de terrain du Paris SG.

 

PALMARÈS


Médaille d’or aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 (Nigéria)

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations en 1994 (Nigéria)

Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 2000 (Nigéria)

3ème de la Coupe d’Afrique des Nations en 2002, 2004 et 2006 (Nigeria)

4ème de la Coupe des confédérations en 1995 (Nigeria)

Vainqueur de la Coupe Afro-Asiatique des Nations en 1995 (Nigéria)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 2001 (Paris SG)

Vice-Champion de France en 2000 (Paris SG)

Vice-Champion de Turquie en 1998 (Fenerbahçe)

Finaliste de la Coupe de la Ligue française en 2000 (Paris SG)

Finaliste de la Coupe de la ligue anglaise en 2004 (Bolton Wanderers)

Vainqueur du Trophée des Champions en 1998 (Paris SG)

Vainqueur de la Coupe de Saarland en 1992 (Borussia Neunkirchen)

Vainqueur de la Coupe du Premier ministre en 1998 (Fenerbahçe)

Vainqueur de la Coupe Atatürk en 1998 (Fenerbahçe)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


2ème meilleur joueur africain de l’année en 1998

Élu footballeur africain de l’année par BBC en 2003 et 2004

Élu meilleur joueur de la Coupe d’Afrique des Nations en 2004

Élu joueur de l'année de Bolton Wanderers en 2005

Meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des Nations en 2004 (4 buts)

Nommé au FIFA 100

 

DIVERS


- Il a sorti un DVD en 2004 intitulé SuperSkills avec Jay-Jay, où il a enseigné des tours difficiles pour les enfants.

- Il a aussi brièvement promu sa propre marque d'eau appelé "Jay-Jay" lors de la fin des années 90. Il possède aussi un bar sur l'île Victoria au Lagos, appelé "10" comme son numéro de maillot.

- Son frère Emmanuel, était également un ancien international nigérian. Il a disputé la Coupe d'Afrique des Nations en 1990.

 

VIDÉO




17/01/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1008 autres membres