FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Nigeria


Celestine Babayaro

Celestine Babayaro.jpg
Celestine Babayaro

 

Celestine Hycieth Babayaro

Né le 29 août 1978 à Kaduna (NIG)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Défenseur gauche, 1m76
Surnom: Baba
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 27 sélections
(Matchs amicaux: 3 sélections)
(Coupe du Monde: 5 sélections)
(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections)
(Coupe d'Afrique des Nations: 8 sélections)
(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 3 sélections)
(Coupe Afro-asiatique: 1 sélection)
 
1ère sélection : le 10 novembre 1995 contre l'Ouzbékistan (1-0)
Dernière sélection : le 27 janvier 2004 contre le Maroc (0-1)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png olympique: 8 sélections, 2 buts
 
1994/97 RSC Anderlecht (BEL) 86 matchs, 8 buts
(Championnat de Belgique: 75 matchs, 8 buts)
(Ligue des Champions: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs)
1997/2005 Chelsea (ANG) 200 matchs, 8 buts
(Championnat d'Angleterre: 132 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Angleterre: 17 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 16 matchs)
(Charity Shield: 1 match)
(Ligue des Champions: 18 matchs, 2 buts)
(Coupe des Coupes: 10 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
2005/08 Newcastle United (ANG) 68 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 47 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 7 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs)
(Coupe Intertoto: 5 matchs)
2008 Los Angeles Galaxy (USA)

 

Découvert lors de la Coupe du Monde des moins de 17 ans au Japon en 1993, Célestine Babayaro est un international nigérian passé notamment par Chelsea et Newcastle. Durant sa carrière, sa rapidité et son métier ont fait mouche sur son coté gauche. Arrivé à l'âge de 16 ans au RSC Anderlecht, il est immédiatement devenu champion de Belgique en 1995. Cette année-là, il devient le plus jeune joueur à débuter en Ligue des Champions. Le 23 novembre 1994, le latéral dispute son premier match européen à l'âge de 16 ans, 2 mois et 25 jours.​ Une rencontre qui opposait les Mauves au Steaua Bucarest, et qui s'est soldée par un match nul 1-1. Il est toutefois exclu à la 37ème minute de la rencontre. Vice-champion l'année suivante, il reçoit le trophée de Jeune Joueur de l'Année pour la première fois, en 1995. Une nouvelle fois lauréat un an plus tard, puis Soulier d'Ébène dans la foulée, il commence à prendre beaucoup de valeur. Joueur complet, il était très fort de la tête malgré sa petite taille. Il réduisait les attaquants au rôle de figurants et partait souvent à l’offensive. Impossible à conserver, il rejoint Chelsea après avoir remporté la médaille d’or avec le Nigéria aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996. Il mettra un peu de temps à s’imposer. Sa première saison est loin d’être convaincante à cause d’une blessure qui l’éloigne des terrains pendant six mois (13 apparitions toutes compétitions confondues). La saison suivante, "Baba" trouve ses marques et devient petit à petit titulaire sur le flanc gauche de la défense. Malgré la concurrence de Graeme Le Saux, il reste régulièrement utilisé, dépannant même parfois au poste de milieu gauche. L’arrivée de Wayne Bridge en juillet 2003 va changer la donne. Babayaro ne joue presque plus (14 apparitions de toute la saison). Sa situation va s’empirer avec l’arrivée de José Mourinho sur le banc. Ce dernier préfère aligner William Gallas comme latéral gauche. Babayaro ne joue que cinq matchs au total et demande donc à partir. Durant le mercato hivernal, il rejoint Newcastle United. Il a été durant trois saisons l'arrière gauche titulaire. En 2008, il part aux USA et joue avec le LA Galaxy de David Beckham. Une aventure qui n'a duré qu'un demi-match… Avec les Super Eagles, il dispute deux Coupes du Monde (1998 et 2002) et trois Coupe d'Afrique des Nations (2000, 2002 et 2004). Une carrière rose mais face à son incapacité à couvrir les frais nécessaires à un investissement dans une maison, le joueur aux 27 sélections avec le Nigeria a été contraint de se déclarer en banqueroute en 2011.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 2000 (Nigeria)

3ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 2002 et 2004 (Nigeria)

Médaille d’or aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 (Nigeria)

Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 17 ans en 1993 (Nigeria)

Vainqueur de la Coupe Afro-asiatique des nations en 1995 (Nigeria)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1998 (Chelsea)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1998 (Chelsea)

Champion d'Angleterre en 2005 (Chelsea)

Vice-champion d'Angleterre en 2004 (Chelsea)

Champion de Belgique en 1995 (RSC Anderlecht)

Vice-champion de Belgique en 1996 (RSC Anderlecht)

Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 2000 (Chelsea)

Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 2002 (Chelsea)

Vainqueur de la Charity Shield en 2000 (Chelsea)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Soulier d'ébène belge en 1996

Élu Jeune Pro de l'année en Belgique en 1995 et 1996

 

SOURCES/RESSOURCES


- RSC Anderlecht

- Photo: ©Fly Super Eagles


01/09/2020
0 Poster un commentaire

Stephen Keshi

Stephen Keshi.jpg
Stephen Keshi

 

Stephen Okechukwu Keshi

Né le 23 janvier 1962 à Azare (NIG)
Décédé le 8 juin 2016 à Benin City (NIG)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Défenseur central, 1m85
Surnom: "Big Boss"
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 64 sélections, 9 buts
(Matchs amicaux: 19 sélections, 1 but)
(Qualif Coupe du monde: 16 sélections, 3 buts)
(Coupe du Monde: 1 sélection)
(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 8 sélections, 1 but)
(Coupe d'Afrique des Nations: 16 sélections, 4 buts)
(Qualif Jeux Olympiques: 8 sélections)
 
1ère sélection : le 18 juillet 1981 contre le Burkina Faso (1-0)
Dernière sélection : le 30 juin 1994 contre la Grèce (2-0)
 
1979 ACB Lagos (NIG) 10 matchs, 1 but
1980/84 New Nigeria Bank (NIG) 42 matchs, 4 buts
1985 Stade d'Abidjan (CIV) 13 matchs, 2 buts
1986 Africa Sports (CIV) 22 matchs, 2 buts
1986/87 Lokeren (BEL) 28 matchs, 6 buts
1987/91 RSC Anderlecht (BEL) 99 matchs, 18 buts
1991/93 RC Strasbourg (FRA) 69 matchs, 10 buts
(Championnat de France: 30 matchs, 3 buts)
(Championnat de France de D2: 32 matchs, 6 buts)
(Barrages: 5 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 2 matchs)
1993/94 RWD Molenbeek (BEL) 40 matchs, 1 but
1995 CCV Hydra (USA) 20 matchs, 1 but
1996 Sacramento Scorpions (USA) 16 matchs, 3 buts
1997/98 Perlis FA (MYS) 34 matchs, 4 buts
 
Robuste défenseur reconverti en maître tacticien, le "Big Boss", comme on l’appelait du côté de Lagos, a réussi à marquer de son empreinte l’histoire du football nigérian. Auteur de 9 buts en 64 sélections, il avait disputé la Coupe du Monde 1994 et remporté la CAN la même année avec les Super Eagles en tant que leader et capitaine apprécié. Car Keshi fut à l'époque un défenseur intraitable et exceptionnel. À 24 ans, il quitte son pays pour la Côte d'Ivoire où durant deux saisons, il enchante le Stade d'Abidjan puis l'Africa Sport. À l'été 1986, il part en Belgique où il ne va pas tarder à devenir une référence. À Lokeren d'abord, à Anderlecht ensuite, où il joue le rôle de grand frère auprès des jeunes africains qui débarquent, comme le Ghanéen Nii Lamptey, qu'il couve comme son fils. Il y remporte quelques trophées nationaux. Son court passage en France, au RC Strasbourg, est marqué par la remontée du club alsacien en D1. Il s'illustre en barrages contre Rennes en inscrivant un but d'une frappe surpuissante. Keshi est hissé au rang de héros. Sa dernière saison européenne (1993-94), au RWD Molenbeek, coïncide avec une blessure qui le handicapera lors du Mondial américain (1 seul match disputé). Troquant ensuite les crampons pour le costume d’entraîneur, il a réussi à qualifier le Togo pour le Mondial 2006 puis à mener le Nigeria avec brio à la victoire lors de la CAN 2013, une compétition que les Super Eagles n'avait plus gagnée depuis 1994. À ce titre, il était devenu le deuxième Africain vainqueur de la CAN en tant que joueur puis coach, après l'Égyptien Mahmoud El-Gohari. Le technicien a également qualifié son pays pour la phase finale de la Coupe du monde 2014, épreuve durant laquelle le Nigeria a été éliminé en huitièmes de finale par la France (0-2). Décédé prématurément à l’âge de 54 ans victime d'un arrêt cardiaque, Stephen Keshi laisse l'image d'un homme affable, d'un technicien amoureux du football et d'un authentique patriote, toujours prêt à aider le Nigeria.

PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 1994 (Nigeria)
Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 1984 et 1988 (Nigeria)
3ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 1992 (Nigeria)
4ème de la Coupe des Confédérations en 1995 (Nigeria)
Finaliste de la Coupe des Coupes en 1990 (RSC Anderlecht)
Vainqueur de la Coupe de l'UFOA en 1983, 1984 (New Nigeria Bank) et 1986 (Africa Sports)
Champion de Belgique en 1991 (RSC Anderlecht)
Vice-champion de Belgique en 1989 et 1990 (RSC Anderlecht)
Champion de Côte d'Ivoire en 1986 (Africa Sports)
Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1988 et 1989 (RSC Anderlecht)
Vainqueur de la Coupe de Côte d'Ivoire en 1986 (Africa Sports)
Vainqueur de la Supercoupe de Belgique en 1987 (RSC Anderlecht)
Finaliste de la Supercoupe de Belgique en 1988 (RSC Anderlecht)
Vainqueur de la Coupe Félix Houphouët-Boigny en 1985 (Stade Abidjan) et 1986 (Africa Sports)

03/04/2020
0 Poster un commentaire

Emmanuel Amunike

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7698000_201805055339512.jpg
Emmanuel Amunike

 

Emmanuel Amunike (Amuneke)

Né le 25 décembre 1970 à Eze Obodo (NIG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigerian, Ailier gauche, 1m78

Surnom: "La mobylette"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 27 sélections, 9 buts

(Matchs amicaux: 3 sélections

(Qualif Coupe du Monde: 8 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections, 2 buts)

(Coupe d'Afrique des Nations: 3 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 1 sélection, 1 but)

(Jeux Olympiques: 6 sélections, 1 but)

(Coupe des Confédérations: 1 sélection)

(Coupe Afro-asiatique des nations: 1 sélection, 1 but)

 

1ère sélection : le 23 avril 1993 contre le Soudan (4-0)

Dernière Sélection : le 7 février 2000 contre le Sénégal (2-1)

 

1990 Concorde Abeokuta (NIG)
1991 Julius Berger (NIG)
1991/94 Zamalek (EGY) 71 matchs, 26 buts
1994/96 Sporting CP (POR) 51 matchs, 17 buts
1996/2000 FC Barcelone (ESP) 26 matchs, 1 but
(Championnat d'Espagne: 19 matchs, 1 but)
(Coupe d'Espagne: 3 matchs)
(Ligue des Champions: 3 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
2000/02 Albacete Balompié (ESP) 20 matchs, 1 but
(Championnat d'Espagne de D2: 17 matchs, 1 but)
(Coupe d'Espagne: 3 matchs)
2003 Busan IPark (CRS)
2003/04 Al-Wehdat (EAU) 12 matchs, 3 buts
2005/06 Al-Najmat (BHR) 18 matchs

 

Ballon d’or africain 1994, Emmanuel Amunike, alias "la mobylette", a été l’un des fers de lance du Nigeria de la grande époque des années 90. Au sein d’une génération dorée de Super Eagles composée des Jay-Jay OkochaAmokachi et Yekini, le véloce ailier nigérian a régné en maître incontesté sur le continent africain, en remportant notamment la Coupe d'Afrique des Nations en 1994. Grand héros de cette 17ème édition de la CAN, le nigerian signe un mémorable doublé face à la Zambie lors de la grande finale à Tunis (victoire du Nigeria 2 buts à 1). Participant également au triomphe de sa sélection lors des Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 face à l’Argentine (signant également le but de la victoire en finale), il a surtout mené les Super Eagles vers une qualification historique pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde 1994 aux Etats-Unis. C'est l'Italie qui a dû s’en remettre à un doublé de Roberto Baggio, avec un but à la 88ème minute et l’autre dans la prolongation, pour venir à bout du Nigeria, révélations de ce Mondial américain. Avant la Squadra Azzurra, l’Argentine a tremblé (2 buts à 1), alors que la Bulgarie, futur troisième de l’édition, a été surprise d’entrée (0 à 3). Le natif de Eze Obodo termine notamment meilleur buteur de son équipe avec deux unités. Amunike était un véritable magicien sur son aile. Il aimait attirer les défenseurs sur le côté gauche, et les inciter, à la manière d’un toréador, à se livrer tête baissée. Il réussissait souvent à éviter les tacles, d’une balle piquée, avant de débouler le long de la ligne de touche. Doté d’une accélération foudroyante et d’un pied gauche redoutable, il était également un buteur assez prolifique en clubs. Sous les couleurs du Zamalek et du Sporting Portugal, ses deux premiers clubs étrangers, il signe pas moins de 43 réalisations en 122 apparitions. Des performances impressionnantes qui lui ont valu de rejoindre le grand Barça en 1996. Hélas, et après un premier exercice plutôt réussi sous le maillot blaugrana, il passe les trois saisons suivantes sans disputer un seul match en raison d'une grave blessure au genou, qui le prive d'ailleurs de la Coupe du Monde 1998, et n’explosera jamais au plus haut niveau, où on l’attendait pourtant. Après avoir raccroché les crampons en 2004, il rentre en Europe pour passer son diplôme d'entraîneur et collabore comme consultant pour quelques médias lors des grandes compétitions. Il rejoindra ensuite le club d'Al Hazem en Arabie Saoudite pour son premier poste d'assistant, puis dirige son premier club en 2008 comme il en rêve depuis 2004.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 1994 (Nigeria)
Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 2000 (Nigeria))
Médaille d'or aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 (Nigeria)
4ème de la Coupe des Confédérations en 1995 (Nigeria)
Vainqueur de la Coupe Afro-asiatique des nations en 1995 (Nigeria)
Vainqueur de la Coupe d'Afrique des clubs champions en 1993 (Zamalek)
Finaliste de la Coupe d'Afrique des clubs champions en 1994 (Zamalek)
Vainqueur de la Supercoupe de la CAF en 1994 (Zamalek)
Champion d’Egypte en 1992 et 1993 (Zamalek)
Vice-champion d’Espagne en 1997 (FC Barcelone)
Vice-champion du Portugal en 1995 et 1997 (Sporting CP)
Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1995 (Sporting CP)
Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 1997 (FC Barcelone)
Vainqueur de la Coupe de Bahreïn en 2006 (Al-Najma)
Finaliste de la Coupe d'Egypte en 1992 (Zamalek)
Finaliste de la Supercoupe d'Espagne en 1997 (FC Barcelone)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu Joueur Africain de l'année en 1994

16/01/2019
0 Poster un commentaire

Taye Taiwo

Taye Taiwo.jpg
Taye Taiwo

 

Taye Ismaila Taiwo

Né le 16 avril 1985 à Lagos (NIG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigerian, Défenseur gauche, 1m83

Surnom: "Goldorak"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 54 sélections, 5 buts

(Matchs amicaux: 19 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 11 sélections)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 10 sélections, 1 but)

(Coupe d'Afrique des Nations: 12 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 17 novembre 2004 contre l'Afrique du Sud (1-2)

Dernière sélection : le 29 février 2012 contre le Rwanda (0-0)

 

2004 Lobi Stars (NIG) 37 matchs, 8 buts
2005/11 Olympique de Marseille (FRA) 263 matchs, 24 buts
(Championnat de France: 192 matchs, 17 buts)
(Coupe de France: 7 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 8 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 23 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 25 matchs, 3 buts)
(Coupe Intertoto: 8 matchs, 1 but)
2011/13 Milan AC (ITA) 8 matchs
(Championnat d'Italie: 4 matchs)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
2012 Queens Park Rangers (ANG) (Prêt) 15 matchs, 1 but
2012/13 Dynamo Kiev (UKR) (Prêt) 31 matchs, 1 but
(Championnat d'Ukraine: 20 matchs)
(Coupe d'Ukraine: 1 match, 1 but)
(Ligue des Champions: 8 matchs)
(Ligue Europa: 2 matchs)
2013/15 Bursaspor (TUR) 37 matchs, 3 buts
(Championnat de Turquie: 27 matchs, 2 buts)
(Coupe de Turquie: 8 matchs)
(Ligue Europa: 2 matchs, 1 but)
2015/16 HJK Helsinki (FIN) 39 matchs, 9 buts
(Championnat de Finlande: 28 matchs, 6 buts)
(Coupe de Finlande: 7 matchs, 2 buts)
(Ligue Europa: 4 matchs, 1 but)
2016/17 Lausanne-Sports (SUI) 13 matchs
2017 AFC Eskilstuna (FIN) 9 matchs
2018/19 RoPs (FIN) 59 matchs, 2 buts

 

L’insouciance, le sourire de gamin aux lèvres, la voix de cartoon qui va bien, Taye Taiwo avait cette qualité indéniable d’aimer et de se faire aimer par tout le monde. Acheté pour la modique somme de 180 000 euros au Lobi Stars, l’arrière gauche nigérian, remarqué au Mondial junior, intègre l’Olympique de Marseille en 2005 pour faire oublier un certain Bixente Lizarazu. Dès son arrivée, l'entraîneur de l'équipe phocéenne de l'époque, Philippe Troussier, l'incorpore dans l'équipe type marseillaise et en fait un élément de base de son système défensif. En six ans, les grosses largesses défensives dans le couloir gauche ont largement été gommées par sa bonne humeur, un titre de champion de France et ses frappes de forain. Justement Taye Taiwo s’est fait une spécialité de ces frappes phénoménales qui ont, en plus, le grand mérite de débloquer des situations compliquées. Des véritables petits bijoux. Une puissance phénoménale couplée à une précision d’orfèvre. Chouchou du public marseillais, Taye Taiwo fut parfois aussi l’objet de critiques de la part des observateurs. Il faut dire que le Nigérian est entré dans l’histoire du club marseillais un soir d’octobre 2010 en devenant l’Olympien le plus capé en Coupe d’Europe en disputant 53 rencontres (dépassant d’une unité Mamadou Niang). Depuis, son record a été pulvérisé par Steve Mandanda mais personne n’a oublié ses frappes de balle, sur coup franc notamment, des armes redoutables pour lui et pour son équipe. Après son passage à l'OM, Taiwo a bien voyagé. Passé par le Milan AC, les Queens Park Rangers, le Dynamo Kiev et Bursaspor notamment, le Nigérian a également joué en Finlande.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 2006 et 2010 (Nigeria)

Médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Pekin en 2008 (Nigeria)

Finaliste de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 2005 (Nigeria)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 2005 (Olympique de Marseille)

Champion de France en 2010 (Olympique de Marseille)

Vice-champion de France en 2007, 2009 et 2011 (Olympique de Marseille)

Vice-champion d’Italie en 2012 (Milan AC)

Vice-champion de Finlande en 2016 (HJK Helsinki)

Finaliste de la Coupe de France en 2006 et 2007 (Olympique de Marseille)

Vainqueur du Trophée des champions en 2010 (Olympique de Marseille)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur jeune joueur africain de l’année en 2006

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe d'Afrique des Nations en 2006

Nommé dans l'équipe type du championnat de France en 2008, 2009 et 2011

 

VIDÉO




27/09/2018
0 Poster un commentaire

Rashidi Yekini

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7698004_201805055752301.jpg
Rashidi Yekini

 

Rashid Yekini

Né le 23 octobre 1963 à Kaduna (NIG)

Décédé le 4 mai 2012 à Ibadan (NIG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Attaquant, 1m90

Surnoms: Le taureau de Kaduna, Fenômeno

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 58 sélections, 37 buts

(Matchs amicaux: 9 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 12 sélections, 10 buts)

(Coupe du Monde: 8 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 5 sélections, 8 buts)

(Coupe d'Afrique des Nations: 24 sélections, 13 buts)

(Qualif Jeux Olympiques: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 5 mars 1984 contre le Ghana (2-1)

Dernière sélection : le 28 juin 1998 contre le Danemark (1-4)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png olympique: 7 sélections, 1 but

 

1981/82 UNTL Kaduna (NIG)
1982/84 Shooting Stars (NIG) 53 matchs, 45 buts
1984/87 Abiola Babes (NIG)
1987/90 Africa Sports (CIV)
1990/94 Vitória Setúbal (POR) 114 matchs, 90 buts
1994/95 Olympiakos (GRE) 4 matchs, 2 buts
1995/96 Sporting Gijón (ESP) 14 matchs, 3 buts
1997 Vitória Setúbal (POR) 14 matchs, 3 buts
1997/98 FC Zürich (SUI) 28 matchs, 14 buts
1998/99 CA Bizerte (TUN)
1999 Al-Shabab (ARS)
1999/2002 Africa Sports (CIV)
2002/03 Julius Berger (NIG)
2004/05 Al-Shabab (ARS)
2005 Gateway (NIG) 26 matchs, 7 buts

 

Rashidi Yekini, c'est d'abord une image. Forte, indélébile. Sa joie à Dallas après son but lors du Mondial 1994 est légendaire. En marquant contre la Bulgarie, l'attaquant nigérian surpuissant volontiers individualiste a fait entrer son pays dans l’histoire du foot: il s’agissait du premier but du Nigéria en Coupe du Monde. Accroché aux filets qu’il ne voulait pas lâcher, comme possédé, hurlant son émotion sans que quiconque ne sache vraiment ce que cet homme est en train de prononcer. Un message de colère ou de joie? Toutes les suppositions ont été relayées et écrites à ce sujet. Une chose est sûre: ce cliché, cette contorsion quasi-mystique d’un homme fragile et épuisé resteront comme l’une des plus belles célébrations de buts de l’Histoire du football. Et son secret gardé à jamais. Car Yekini était bien une légende du football nigérian, le dieu d'une sélection où il a constamment brillé, inscrivant un total de 37 buts en seulement 58 sélections, avec deux titres de meilleur buteur de la CAN en 1992 et 1994. Surpuissant avec son cou de taureau, sa carrière en club a été moins brillante. Rashidi Yekini.jpgIl débute son histoire de footballeur à l'UNTL (United Nigerian Textiles Limited) avant d'être rapidement repéré par les Shooting Stars avec qui il explose littéralement. Avec ses 45 pions en 53 rencontre à tout juste 21 ans, il mène sa team en finale de la Coupe des clubs champions africain en 1984, finale perdue face au Zamalek avec au retour un penalty manqué et un csc assez mémorable. Révélé sous les couleurs de l'Abiola Babes puis de l’Africa Sports d’Abidjan, Yekini passe ensuite quatre saisons au Portugal, sous les couleurs du Vitoria de Setubal. Il connait ses plus belles années avec 90 buts en 108 matches et accomplit une saison invraisemblable avec 34 buts inscrits en 32 matches, remportant ainsi le titre de meilleur buteur du championnat en 1993-1994. Il devient très vite le quatrième joueur africain depuis Eusebio, l’Angolais Vata et son compatriote Richard Owubokiri, à être sacré meilleur artificier de la Liga portugaise. Point de vue sélection, même refrain. Le colosse d’1m90 terrifie aussi les défenses adverses en équipe nationale. Il contribue pleinement à la victoire des siens lors de la CAN 94 en Tunisie et permet au Nigeria de remporter sa première Coupe d'Afrique des Nations "à l’extérieur" (Le Nigeria a gagné l’édition 1980 à domicile). Quelques mois plus tard, les Super Eagles participe à leur première Coupe du Monde aux Etats Unis et Yekini arrive fort de son statut de meilleur joueur africain en 1993. Son but et le cliché historique qui reste encore gravée dans la mémoire des supporters aura un goût amer pour le Nigérian, puisqu’il sera synonyme de son inexorable déclin... "Le Taureau de Kaduna" ne marquera plus jamais en Coupe du Monde. Pas rassasié par son statut de meilleur réalisateur de l'histoire de sa sélection, l'homme rêve de devenir le meilleur buteur de la CAN devant le buteur ivoirien Laurent Pokou hissé à 14 buts, en vain, le Nigeria étant exclu de l'édition de 1996. Son pays reprend pourtant le train en marche en 2000 et organise le tournoi en compagnie du Ghana. Mais Yekini n’a plus le niveau. La sélection s’éloigne, un rêve se brise. Pas de CAN, pas de records. Pire, il voit l'attaquant camerounais Samuel Eto’o décrocher son rêve en 2008, celui d'être le meilleur buteur de l'histoire de la CAN avec 18 réalisations. Et en club, où il s'engage avec l'Olympiakos, il ne retrouvera plus la grâce qui l'a touché au Portugal. Il poursuit sans grand succès à Gijon, au FC Zurich, en Tunisie et en Arabie Saoudite. Rentré dans son pays en 2002, il se retrouve d’abord à Enugu avant de raccrocher les crampons en 2005, à près de 42 ans, au Gateway FC, club de la ville d’Abeokuta. Tout jeune retraité, Yekini décide alors de se lancer dans les affaires et de se couper totalement du monde du football. La suite est un calvaire. Il refuse d’être l’ambassadeur de la fédération nigériane pour la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud et son investissement avec un opérateur de change fortuné tourne au drame. Dépression, paranoïa, frisant le trouble bipolaire, ruiné, il se terre chez lui, on ne le reverra plus. Dans le dénuement le plus total, il décède en 2012, seul, dans sa maison en ruine d'Ibadan. L’ex-joueur de la génération Finidi, Rufai, Okocha, Kanu, souffrait d'une maladie neurologique rare. La mort du "bulldozer" des Super Eagles n’a laissé indifférent aucun passionné du ballon rond. Pour marquer les esprits de sa génération, Rashidi Yekini l’a incontestablement fait grâce à son talent.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations en 1994 (Nigeria)

Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 1984, 1988 et 1990 (Nigeria)

3ème de la Coupe d’Afrique des Nations en 1992 (Nigeria)

Finaliste de la Coupe d’Afrique des clubs champions en 1984 (Shooting Stars)

Champion de Côte d’Ivoire en 1989 (Africa Sports)

Champion du Nigeria en 1983 (Shooting Stars)

Vice-champion du Nigeria en 2003 (Julius Berger)

Vice-champion de Grèce en 1995 (Olympiakos)

Vice-champion de Tunisie en 1999 (CA Bizerte)

Vainqueur de la Coupe de Côte d’Ivoire en 1989 et 2002 (Africa Sports)

Vainqueur de la Coupe d'Arabie Saoudite en 1999 (Al Shabab)

Vainqueur de la Coupe du Nigeria en 1985 et 1987 (Abiola Babes)

Finaliste de la Coupe du Nigeria en 1986 (Abiola Babes)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur africain de l’année en 1993

Meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des Nations en 1992 (4 buts) et 1994 (5 buts)

Meilleur buteur du championnat du Portugal en 1994 (21 buts) (Vitoria Setubal)

Meilleur buteur du championnat du Portugal de D2 en 1992 (22 buts) et 1993 (34 buts) (Vitoria Setubal)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Yekini, le premier super Eagles - Lucarne opposée

- Nouvel Obs/Afrik-Foot/So Foot

- 1ère photo: ©EMPICS

- 2ème photo: ©David Cannon

 

VIDÉO




20/05/2018
2 Poster un commentaire