FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Nigeria


Taye Taiwo

Taye Taiwo.jpg
Taye Taiwo

 

Taye Ismaila Taiwo

Né le 16 avril 1985 à Lagos (NIG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigerian, Défenseur gauche, 1m83

Surnom: "Goldorak"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 54 sélections, 5 buts

(Matchs amicaux: 19 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 11 sélections)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 10 sélections, 1 but)

(Coupe d'Afrique des Nations: 12 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 17 novembre 2004 contre l'Afrique du Sud (1-2)

Dernière sélection : le 29 février 2012 contre le Rwanda (0-0)

 

2004 Lobi Stars (NIG) 37 matchs, 8 buts
2005/11 Olympique de Marseille (FRA) 263 matchs, 24 buts
(Championnat de France: 192 matchs, 17 buts)
(Coupe de France: 7 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 8 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 23 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 25 matchs, 3 buts)
(Coupe Intertoto: 8 matchs, 1 but)
2011/13 Milan AC (ITA) 8 matchs
(Championnat d'Italie: 4 matchs)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
2012 Queens Park Rangers (ANG) (Prêt) 15 matchs, 1 but
2012/13 Dynamo Kiev (UKR) (Prêt) 31 matchs, 1 but
(Championnat d'Ukraine: 20 matchs)
(Coupe d'Ukraine: 1 match, 1 but)
(Ligue des Champions: 8 matchs)
(Ligue Europa: 2 matchs)
2013/15 Bursaspor (TUR) 37 matchs, 3 buts
(Championnat de Turquie: 27 matchs, 2 buts)
(Coupe de Turquie: 8 matchs)
(Ligue Europa: 2 matchs, 1 but)
2015/16 HJK Helsinki (FIN) 39 matchs, 9 buts
(Championnat de Finlande: 28 matchs, 6 buts)
(Coupe de Finlande: 7 matchs, 2 buts)
(Ligue Europa: 4 matchs, 1 but)
2016/17 Lausanne-Sports (SUI) 13 matchs
2017 AFC Eskilstuna (FIN) 9 matchs
2018/? RoPs (FIN)

 

L’insouciance, le sourire de gamin aux lèvres, la voix de cartoon qui va bien, l’arrière gauche nigérian avait cette qualité indéniable d’aimer et de se faire aimer par tout le monde. Acheté pour la modique somme de 180 000 euros au Lobi Stars, le Nigérian, remarqué au Mondial junior, intègre l’Olympique de Marseille en 2005 pour faire oublier un certain Bixente Lizarazu. Dès son arrivée, l'entraîneur de l'équipe phocéenne de l'époque, Philippe Troussier, l'incorpore dans l'équipe type marseillaise et en fait un élément de base de son système défensif. En six ans, les grosses largesses défensives dans le couloir gauche ont largement été gommées par sa bonne humeur,  un titre de champion de France et ses frappes de forain. Justement Taye Taiwo s’est fait une spécialité de ces frappes phénoménales qui ont, en plus, le grand mérite de débloquer des situations compliquées. Des véritables petits bijoux. Une puissance phénoménale couplée à une précision d’orfèvre. Chouchou du public marseillais, Taye Taiwo fut parfois aussi l’objet de critiques de la part des observateurs. Il faut dire que le Nigérian est entré dans l’histoire du club marseillais un soir d’octobre 2010 en devenant l’Olympien le plus capé en Coupe d’Europe en disputant 53 rencontres (dépassant d’une unité Mamadou Niang). Depuis, son record a été pulvérisé par Steve Mandanda mais personne n’a oublié ses frappes de balle, sur coup franc notamment, des armes redoutables pour lui et pour son équipe. Après son passage à l'OM, Taiwo a bien voyagé. Passé par le Milan AC, les Queens Park Rangers, le Dynamo Kiev et Bursaspor notamment, le Nigérian a également joué en Finlande.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 2006 et 2010 (Nigeria)

Médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Pekin en 2008 (Nigeria)

Finaliste de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 2005 (Nigeria)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 2005 (Olympique de Marseille)

Champion de France en 2010 (Olympique de Marseille)

Vice-champion de France en 2007, 2009 et 2011 (Olympique de Marseille)

Vice-champion d’Italie en 2012 (Milan AC)

Vice-champion de Finlande en 2016 (HJK Helsinki)

Finaliste de la Coupe de France en 2006 et 2007 (Olympique de Marseille)

Vainqueur du Trophée des champions en 2010 (Olympique de Marseille)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur jeune joueur africain de l’année en 2006

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe d'Afrique des Nations en 2006

Nommé dans l'équipe type du championnat de France en 2008, 2009 et 2011

 

VIDÉO



27/09/2018
0 Poster un commentaire

Rashidi Yekini

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7698004_201805055752301.jpg
Rashidi Yekini

 

Rashid Yekini

Né le 23 octobre 1963 à Kaduna (NIG)

Décédé le 4 mai 2012 à Ibadan (NIG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Attaquant, 1m90

Surnoms: Le taureau de Kaduna, Fenômeno

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 58 sélections, 37 buts

(Matchs amicaux: 9 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 12 sélections, 10 buts)

(Coupe du Monde: 8 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 5 sélections, 8 buts)

(Coupe d'Afrique des Nations: 24 sélections, 13 buts)

(Qualif Jeux Olympiques: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 5 mars 1984 contre le Ghana (2-1)

Dernière sélection : le 28 juin 1998 contre le Danemark (1-4)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png olympique: 7 sélections, 1 but

 

1981/82 UNTL Kaduna (NIG)
1982/84 Shooting Stars (NIG) 53 matchs, 45 buts
1984/87 Abiola Babes (NIG)
1987/90 Africa Sports (CIV)
1990/94 Vitória Setúbal (POR) 114 matchs, 90 buts
1994/95 Olympiakos (GRE) 4 matchs, 2 buts
1995/96 Sporting Gijón (ESP) 14 matchs, 3 buts
1997 Vitória Setúbal (POR) 14 matchs, 3 buts
1997/98 FC Zürich (SUI) 28 matchs, 14 buts
1998/99 CA Bizerte (TUN)
1999 Al-Shabab (ARS)
1999/2002 Africa Sports (CIV)
2002/03 Julius Berger (NIG)
2004/05 Al-Shabab (ARS)
2005 Gateway (NIG) 26 matchs, 7 buts

 

Yekini, c'est d'abord une image. Forte, indélébile. Sa joie à Dallas après son but lors du Mondial 94 est légendaire. En marquant contre la Bulgarie, Rashidi Yekini, attaquant surpuissant volontiers individualiste, a fait entrer son pays dans l’histoire du foot : il s’agissait du premier but du Nigéria en Coupe du Monde. Accroché aux filets qu’il ne voulait pas lâcher, comme possédé, Yekini était une légende du football nigérian, le dieu d'une sélection où il a constamment brillé, inscrivant 37 buts en 58 sélections, avec deux titres de meilleur buteur de la CAN en 1992 et 1994. Surpuissant avec son cou de taureau, sa carrière en club fut moins brillante. Rashidi Yekini.jpgIl débute son histoire de footballeur à l'UNTL (United Nigerian Textiles Limited) avant d'être rapidement repéré par les Shooting Stars avec qui il explose. Avec ses 45 buts en 53 matchs alors qu’il n’a que 21 ans, il mène son équipe en finale de la Coupe des clubs champions africain de 1984, finale perdue face au Zamalek avec au retour un penalty manqué et un csc assez mémorable. Révélé sous les couleurs de l'Abiola Babes puis de l’Africa Sports d’Abidjan, Yekini passe quatre saisons au Portugal, sous les couleurs du Vitoria de Setubal. Il connait ses plus belles années avec 90 buts en 108 matches et accomplit une saison "Ronaldesque" avec 34 buts inscrits en 32 matches, remportant ainsi le titre de meilleur buteur du championnat en 1993-1994. Le colosse d’1m90 terrifie aussi les défenses adverses en équipe nationale. Il contribue pleinement à la victoire des siens lors de la CAN 94 en Tunisie et permet au Nigeria de remporter sa première Coupe d'Afrique des Nations "à l’extérieur" (Le Nigeria a gagné l’édition 1980 à domicile). Quelques mois plus tard, le Nigeria participe à la Coupe du Monde aux Etats Unis et Yekini arrive fort de son statut de meilleur joueur africain en 1993. Son but et le cliché historique qui reste encore gravée dans la mémoire des supporters aura un goût amer pour le Nigérian, puisqu’il sera synonyme de son irrémédiable déclin... "Le Taureau de Kaduna" ne marquera plus jamais en Coupe du Monde. Et en club, où il s'engage avec l'Olympiakos, il ne retrouvera plus la grâce qui l'a touché au Portugal. Yekini poursuivra ensuite sans grand succès à Gijon, au FC Zurich, en Tunisie et en Arabie Saoudite. Rentré dans son pays en 2002 il se retrouvera d’abord à Enugu avant de raccrocher les crampons en 2005, à près de 42 ans, au Gateway FC, club de la ville d’Abeokuta. Une fois sa carrière terminée, Yekini décide de lancer son propre business et de se couper totalement du monde du football. La suite est un calvaire. Il refuse d’être l’ambassadeur de la fédération nigériane en Afrique du Sud et voit l'attaquant camerounais Samuel Eto'o décrocher son rêve en 2008, celui d'être le meilleur buteur de l'histoire de la CAN avec 18 réalisations. Dépression, paranoïa, frisant le trouble bipolaire, ruiné, il se terre chez lui, on ne le reverra plus. Dans le dénuement le plus total, il décède en 2012, seul, dans sa maison en ruine d'Ibadan. L’ex-joueur de la génération Finidi, Rufai, Okocha, Kanu, souffrait d'une maladie neurologique rare. La mort du "bulldozer" des Super Eagles n’a laissé indifférent aucun passionné du ballon rond. Pour marquer les esprits de sa génération, Rashidi Yekini l’a incontestablement fait grâce à son talent.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations en 1994 (Nigeria)

Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 1984, 1988 et 1990 (Nigeria)

3ème de la Coupe d’Afrique des Nations en 1992 (Nigeria)

Finaliste de la Coupe d’Afrique des clubs champions en 1984 (Shooting Stars)

Champion de Côte d’Ivoire en 1989 (Africa Sports)

Champion du Nigeria en 1983 (Shooting Stars)

Vice-champion du Nigeria en 2003 (Julius Berger)

Vice-champion de Grèce en 1995 (Olympiakos)

Vice-champion de Tunisie en 1999 (CA Bizerte)

Vainqueur de la Coupe de Côte d’Ivoire en 1989 et 2002 (Africa Sports)

Vainqueur de la Coupe d'Arabie Saoudite en 1999 (Al Shabab)

Vainqueur de la Coupe du Nigeria en 1985 et 1987 (Abiola Babes)

Finaliste de la Coupe du Nigeria en 1986 (Abiola Babes)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur africain de l’année en 1993

Meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des Nations en 1992 (4 buts) et 1994 (5 buts)

Meilleur buteur du championnat du Portugal en 1994 (21 buts) (Vitoria Setubal)

Meilleur buteur du championnat du Portugal de D2 en 1992 (22 buts) et 1993 (34 buts) (Vitoria Setubal)

 

VIDÉO




20/05/2018
2 Poster un commentaire

Garba Lawal

Garba Lawal.jpg
Garba Lawal

 

Garba Lawal

Né le 22 mai 1974 à Kaduna (NIG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Milieu gauche, 1m83

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 57 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 10 sélections

(Qualif Coupe du Monde: 17 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 5 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 7 sélections, 1 but)

(Coupe d'Afrique des Nations: 18 sélections, 3 buts)

 

1ère sélection : le 12 janvier 1997 contre le Kenya (1-1)

Dernière sélection : le 9 février 2006 contre le Sénégal (1-0)

 

1993/95 Julius Berger (NIG)
1995/96 Espérance Tunis (TUN)
1996/2002 Roda JC (HOL) 154 matchs, 20 buts
2002/03 Levski Sofia (BUL) 15 matchs, 3 buts
2004 Elfsborg (SUE) 12 matchs
2004/05 Santa Clara (POR) 16 matchs
2005/06 Iraklis (GRE) 33 matchs, 1 but
2007 Changsha Ginde (CHN) 3 matchs
2007 Julius Berger (NIG) 18 matchs, 8 buts
2009/12 Lobi Stars (NIG) 3 matchs, 1 but
 
Garba Lawal a marqué de son empreinte le football nigérian et s'est notamment illustré lors de la Coupe du Monde organisé sur le sol français en 1998. Les Super Eagles étaient alors promis à un beau parcours, notamment après cette victoire clé contre l'Espagne (3 buts à 2 ) en phase de poule, avant d'être sortis en huitième de finale par le Danemark (1 à 4). Lawal a également participé à l'édition organisée quatre ans plus tard au Japon et en Corée du Sud. Le milieu offensif gauche, qui a aussi pris part à quatre Coupes d'Afrique des Nations, a connu plusieurs championnats différents au cours de sa carrière. Après des débuts au Nigeria, Lawal a évolué en Tunisie, en Grèce, aux Pays-Bas, en Suède, en Bulgarie et en Chine, avant de revenir terminer sa carrière dans son pays natal au Lobi Stars.
 
PALMARÈS
Médaille d'or aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996 (Nigeria)
Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 2000 (Nigeria)
3ème de la Coupe d’Afrique des Nations en 2002, 2004 et 2006 (Nigeria)
Vainqueur de la Supercoupe d'Afrique en 1995 (Espérance Tunis)
Vainqueur de la Coupe Afro-asiatique en 1995 (Espérance Tunis)
Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1997 et 2000 (Roda JC)
Finaliste de la Coupe du Nigeria en 1994 (Julius Berger)

19/04/2018
0 Poster un commentaire

Shooting Stars

Shooting Stars.jpg
Shooting Stars

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Shooting Stars Sports Club, fondé dans les années 50

Surnom: 3SC

Couleurs: bleu et blanc

Ennemis jurésHeartland FCEnugu Rangers

Stade: Lekan Salami (18 000 places)


06/02/2018
0 Poster un commentaire

Segun Odegbami

Segun Odegbami.jpg
Segun Odegbami

 

Patrick Olusegun Odegbami

Né le 27 août 1952 à Lagos (NIG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Attaquant

Surnom: "Mathematical"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 47 sélections, 22 buts

(Matchs amicaux: 12 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 16 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 4 sélections, 3 buts)

(Coupe d'Afrique des Nations: 10 sélections, 6 buts)

(Jeux Africains: 5 sélections, 5 buts)

 

1ère sélection : le 16 octobre 1976 contre la Sierra Leone (0-0)

Dernière sélection : le 30 octobre 1981 contre l'Algérie (1-2)

 

1970/84 Shooting Stars (NIG)

 

En 1976, la sélection du Nigéria et son maillot blanc épuré de l’époque, sans flocage, faute de moyens, s’imposent comme la nouvelle escouade de charme du football africain. Jusqu’alors absents de la scène continentale, les "Green Egales", comme on les appelait encore à l’époque, découvrent les places d’honneur de la Coupe d’Afrique des Nations et les équations précises d’un avant-centre de génie. Son nom : Segun Odegbami. Un buteur classieux, rapide, surnommé "le Mathématicien" pour sa précision balle au pied mais aussi pour son parcours émérite à l’école polytechnique d’Ibadan, grande ville universitaire du Nigéria, d'où il sort diplômé en Ingénierie. Mention très bien, en cours comme sur le pré : 22 buts en 47 sélections. Seul Rashidi Yekini l'a dépassé aujourd'hui. Ses exploits sont méconnus, car le monsieur a passé l’intégralité de sa carrière au Nigeria, au Shooting Stars FC. N’empêche que Segun ne s’y est pas reposé. Son plus grand fait d’armes? Avec la sélection en 1980 évidemment, quand le Nigeria remporte la Coupe d'Afrique des nations. Opposés à l’Algérie en finale, les Super Eagles se reposent sur leur ailier qui s’offre un doublé en même temps que le titre. Il prendra sa retraite internationale deux ans plus tard.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 1980 (Nigeria)

3ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 1978 (NIgeria)

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe en 1976 (Shooting Stars)

Champion du Nigeria en 1976, 1980 et 1983 (Shooting Stars)

Vainqueur de la Coupe du Nigeria en 1977 et 1979 (Shooting Stars)

Finaliste de la Coupe du Nigeria en 1975 (Shooting Stars)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’argent Africain en 1980

Ballon de Bronze Africain en 1977

Meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des Nations en 1978 (3 buts) et 1980 (3 buts)


06/02/2018
0 Poster un commentaire

Heartland FC

Heartland FC.jpg
Heartland FC

 

Heartland Football Club, fondé en 1976

Anciens noms: Spartans Football Club (1976-1985), Iwuanyanwu Nationale FC (1985-2006)

Surnoms: Spartans, Naze Millionaires, Hearts

Couleurs: rouge et blanc

Ennemis jurés: Enyimba, Enugu Rangers, Shooting Stars

Stade: Dan Anyiam (10 000 places) 


29/01/2018
0 Poster un commentaire