Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Belgique


Louis Carré

Louis Carré.jpg
Photo: ©

 

Louis Carré

 

Louis Aimé Carré

Né le 7 janvier 1925 à Liège (BEL)
Décédé le 10 juin 2002 à Liège (BEL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png Belge, Défenseur central/milieu défensif, 1m79

Surnom: la panthère noire

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png 56 sélections

(Matchs amicaux: 50 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 17 octobre 1948 contre la France (3-3)

Dernière sélection : le 2 mars 1958 contre la RFA (0-2) 

 

1945/59 RFC Liège (BEL) 402 matchs, ? buts

1959/60 Daring Club Leuven (BEL)

 

Surnommé la "Panthère noire" pour son agilité et ses cheveux noir très brillant, Louis Carré est la légende d'un seul club: le RFC Liège.

 

Avec les Rouge et Bleu, ce joueur extrêmement solide à la classe remarquable restera près de quatorze années au plus haut niveau et disputera 402 rencontres, remportant au passage deux titres de champion en 1952 et 1953 en compagnie de Pol Anoul et José Moës qu'il côtoiera en équipe nationale. C'est d'ailleurs sous le maillot des Diables Rouges que cet ancien attaquant devenu demi-centre a réussi une sacré performance. Il a en effet tenu la baraque de l'arrière-garde belge durant 50 matchs joués consécutivement et intégralement, entre le 22 mai 1949 (face au Pays de Galles) et le 11 mars 1956 (contre la Suisse), date à laquelle il a mis un terme à sa carrière internationale. Ce qui ne l'a pas empêché de revenir un an plus tard, l'équipe nationale étant en manque de "center-half". Sélectionné au total à 56 reprises, il était titulaire lors de l'élimination au premier tour de la Coupe du Monde 1954 en Suisse. Comme disait le célèbre animateur de la radio locale Jan Wauters: "Carré était maître dans le carré." Après une saison comme entraîneur-joueur du Daring Club Leuven, il devient le directeur de la piscine de la Sauvenière situé en plein centre de Liège. Diminué physiquement par une thrombose, l'un des plus grands footballeurs wallons de l'histoire disparaît le 10 juin 2002 à l'âge de 77 ans.

 

PALMARÈS

 

Champion de Belgique en 1952 et 1953 (RFC Liège)

Vice-champion de Belgique en 1959 (RFC Liège)


10/06/2022
0 Poster un commentaire

Gilles De Bilde

Gilles De Bilde.jpg
Photo: ©ANP

 

Gilles de Bilde

 

Né le 9 juin 1971 à Zellik (BEL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png Belge, Attaquant, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png 25 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 11 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections)

(Qualif Euro: 8 sélections, 1 but)

(Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 16 novembre 1994 contre la Macédoine (1-1)

Dernière sélection : le 16 août 2000 contre la Bulgarie (3-1)

 

1989/92 KHO Merchtem (BEL)
1992/95 Eendracht Aalst (BEL) 86 matchs, 30 buts
1995/97 RSC Anderlecht (BEL) 46 matchs, 22 buts
1997/99 PSV Eindhoven (HOL) 49 matchs, 24 buts
1999/2001 Sheffield Wednesday (ANG) 69 matchs, 15 buts
(Championnat d'Angleterre: 38 matchs, 10 buts)
(Championnat d'Angleterre de D2: 21 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Angleterre: 4 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 6 matchs, 2 buts)
2001 Aston Villa (ANG) (Prêt) 4 matchs
2001/03 RSC Anderlecht (BEL) 44 matchs, 14 buts
2003/04 Lierse SK (BEL) 15 matchs, 1 but
2005/07 Willebroek-Meerhof (BEL)

 

Grâce à un style chaloupé et une technique bien au-dessus de la moyenne, Gilles De Bilde a connu treize années de carrière au plus haut niveau.

 

Un parcours en dents de scie tout de même pour ce talentueux espoir qu'Anderlecht a laissé filer, le jugeant alors trop fragile et trop petit, et qui a explosé au Eendracht Alost, au point de remporter le Soulier d'or belge en 1994 au terme de sa première demi-saison en D1, au nez et à la barbe des plus renommés comme le favori Lorenzo Staelens. Beaucoup avaient d'ailleurs fustigé cette élection jugée prématurée, mais néanmoins logique, compte tenu de tout ce qu'il avait déjà réalisé sous la conduite de Jan Ceulemans avec les "Ajuinen", alors que le spectacle laissait à désirer sur la plupart des autres stades. Anderlecht ne s'y trompe d'ailleurs pas, et ramène l'enfant prodigue pour lui faire signer le... premier véritable contrat pro de sa carrière. Il faut dire que l'entraîneur Johan Boskamp, qui l'avait surnommé le "Ket", l'appréciait tout particulièrement. Son parcours avec les Mauves se termine deux ans et demi plus tard contre... Alost, dans le rectangle de son ancien club, puis devant les tribunaux. En effet, ce jour-là, il avait asséné un coup de poing à son ex-coéquipier Krist Porte, lui cassant le nez et le blessant à l'oeil. Il avait pour ces faits écopé de neuf mois de prison avec sursis, 75 heures de travaux d'intérêts général, 1 000 euros d'amende et une suspension de dix semaines. Gilles De Bilde avait déjà connu plusieurs problèmes de violence. En 1995, peu après son arrivée au Parc Astrid, le "Ket" avait dû répondre de coups portés à un ambulancier lors du transport de son père à l'hôpital. L'enfant terrible du foot belge doit alors poursuivre son aventure à l'étranger, et pose ses bagages d'abord au PSV Eindhoven, de 1996 à 1999, puis à Sheffield Wednesday, de 1998 à 2001, avec une pige de quatre apparitions à Aston Villa, en 2001. Il revient ensuite disputé encore deux nouvelles saisons à Anderlecht qui le cède en 2003 au Lierse SK, où il est porte le maillot "Jaune et Noir" quinze fois, la dernière contre... Anderlecht, le 24 avril 2004. 25 fois international entre 1994 et 2000, Gilles de Bilde n'est jamais parvenu à se hisser parmi les meilleurs buteurs des Diables Rouges, ne marquant qu'à deux reprises, à Chypre et en Italie.

 

PALMARÈS

 

Champion des Pays-Bas en 1997 (PSV Eindhoven)

Vice-champion des Pays-Bas en 1998 (PSV Eindhoven)

Vice-champion de Belgique en 1996 et 2003 (RSC Anderlecht)

Finaliste de la Coupe des Pays-Bas en 1998 (PSV Eindhoven)

Vainqueur de la Supercoupe des Pays-Bas en 1997 (PSV Eindhoven)

Vainqueur de la Supercoupe de Belgique en 1995 et 2001 (RSC Anderlecht)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

Soulier d'or belge en 1994

Meilleur buteur du championnat de Belgique de D2 en 1994 (16 buts) (Eendracht Aalst)


08/06/2022
0 Poster un commentaire

Jacques Stockman

Jacques Stockman.jpg
Photo: ©Belga

 

Né le 8 octobre 1938 à Renaix (BEL)

Décédé le 4 mai 2013 à Waregem (BEL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png Belge, Attaquant

Surnom: "Zorro"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png 32 sélections, 13 buts

(Matchs amicaux: 22 sélections, 8 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 4 sélections, 4 buts)

 

1ère sélection : le 13 avril 1958 contre les Pays-Bas (2-7)

Dernière sélection : le 21 mai 1967 contre la Pologne (1-3)

 

1956/57 RFC Renaisien (BEL)
1957/66 RSC Anderlecht (BEL) 236 matchs, 142 buts
1966/67 RFC Liège (BEL)
1967/72 KSV Waregem (BEL)
1972/73 RSC Anderlecht (BEL) 10 matchs
 
Digne successeur de Jef Mermans, Jacques Stockman est une icône du RSC Anderlecht.
 
Arrivé en provenance du RFC Renaisien, club de sa ville natale, le jeune Jacky rejoint les Mauves en 1957, à l'âge de 19 ans, inscrivant 13 buts pour sa première saison. Sacré champion de Belgique à cinq reprises, cet attaquant complet remporte la première coupe nationale de l'histoire du club en 1965, en prenant le dessus sur le Standard de Liège (3 buts à 2 ap). Meilleur buteur du championnat en 1962 avec 29 pions plantés, celui qu'on surnommait "Zorro" a inscrit un total de 159 buts en 279 rencontres sous le maillot du Sporting. C'est d'ailleurs un jour d'octobre 1964 à Bologne au Stadio Comunale qu'il a gagné ce sobriquet de sauveur. En effet, vainqueur 1 but à 0 à l'aller dans un Heysel archi-comble, grâce à un magnifique but de Paul Van Himst, Anderlecht, mené 2 buts à 0 au retour, est sur le point d'être éliminé dès les seizièmes de finale de la Coupe d'Europe des clubs champions. C'est alors que comme dans la chanson d'Henri Salvador surgit à point un dénommé... Zorro, pardon, Jacky Stockman, qui marque un but incroyable et surtout importantissime, qui permet de disputer un barrage décisif au Camp Nou de Barcelone. Aucun but ne sera inscrit, Anderlecht se qualifiant finalement au pile ou face. Côté sélection, il a porté le maillot des Diables Rouges à 32 reprises, pour treize buts. Le 24 avril 1963, il a notamment inscrit un fabuleux triplé face au champion du Monde en titre, le Brésil de Mario Zagallo et d'Amarildo, pour une victoire historique 5 buts à 1. Parti ensuite joué au FC Liégeois et à Waregem, le buteur belge revient raccrocher les crampons dans l'antre du Parc Astrid, pour une dernière saison récompensée d'une belle campagne européene et d'une Coupe de Belgique. Jacques Stockman est décédé le 4 mai 2013 à l'âge de 75 ans.
 

PALMARÈS

 

Champion de Belgique en 1959, 1962, 1964, 1965 et 1966 (RSC Anderlecht)

Vice-champion de Belgique en 1960 (RSC Anderlecht)

Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1965 et 1973 (RSC Anderlecht)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Meilleur buteur du championnat de Belgique en 1962 (29 buts) (RSC Anderlecht)


03/05/2022
0 Poster un commentaire

Philippe Clément

Philippe Clément.jpg
Photo: ©Photo News

 

Philippe Clément

 

Né le 22 mars 1974 à Anvers (BEL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png Belge, Défenseur central/milieu défensif, 1m96

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png 38 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 21 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 7 sélections, 1 but)

(Tournoi Hassan II: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 25 mars 1998 contre la Norvège (2-2)

Dernière sélection : le 6 juin 2007 contre la Finlande (0-2)

 

1992/95 K Beerschot VAC (BEL) 48 matchs, 1 but
1995/98 Racing Genk (BEL) 86 matchs, 3 buts
1998/99 Coventry City (BEL)  15 matchs
(Championnat d'Angleterre: 11 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
1999/2009 Club Brugge KV (BEL) 337 matchs, 46 buts
(Championnat de Belgique: 256 matchs, 38 buts)
(Coupe de Belgique: 12 matchs, 3 buts)
(Supercoupe de Belgique: 5 matchs)
(Ligue des Champions: 26 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 38 matchs, 5 buts)
2009/11 Germinal Beerschot (BEL) 62 matchs, 2 buts
(Championnat de Belgique: 54 matchs, 2 buts)
(Coupe de Belgique: 8 matchs)

 

Ancien milieu défensif reconverti défenseur central, Philippe Clément a connu une belle carrière passée quasi exclusivement au Plat pays.

 

Né en 1974 à Anvers, le flamand y effectue ses débuts pro, au club du K. Beerschot VAC, un historique du football outre-Quiévrain. C'est d'abord au Racing Genk, puis surtout au FC Bruges que l'arrière réputé besogneux, excellent dans le jeu aérien mais pas forcément très technique, ni très rapide, a fait carrière. Le colosse d'un mètre 96 est devenu une icone sous le maillot des Bleu et Noir, avec qui il a passé près de dix ans et disputé plus de 300 rencontres. International belge, il a notamment participé au Mondial 1998 et à l'Euro 2000 avec les Diables Rouges. Seul ombre au tableau, un intermède en Premier League, à Coventry contrariée par les blessures. Aussitôt après avoir raccroché les crampons, il prend en main les espoirs du Club Brugge avant d'assurer l'intérimaire le temps d'un mois puis de devenir l'adjoint de l’équipe première de Michel Preud’homme jusqu’en 2017. Sept saisons globalement réussies avec trois titres, quatre deuxièmes places et une troisième place en Jupiler Pro League. Passé par Waasland-Beveren avec qui il a obtenu d'excellents résultats en assurant haut la main le maintien puis par Genk où il obtient un titre de champion de Belgique, il devient le numéro 1 des Gazelles en 2019, où il a été engagé… en CDI, une chose rare dans le milieu du sport professionnel. Cette condition salariale ne l’empêche pas d’attirer l’attention des clubs étrangers sur son profil et de signer à l’AS Monaco au début de l'année 2022.

 

PALMARÈS

 

Champion de Belgique en 2003 et 2005 (Club Brugge)

Vice-champion de Belgique en 1998 (Racing Genk), 2000, 2001, 2002 et 2004 (Club Brugge)

Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1998 (Racing Genk), 2002, 2004 et 2007 (Club Brugge)

Finaliste de la Coupe de Belgique en 2005 (Club Brugge)

Vainqueur de la Supercoupe de Belgique en 2002, 2003, 2004 et 2005 (Club Brugge)

Finaliste de la Supercoupe de Belgique en 2007 (Club Brugge)

Vice-champion de Belgique de D2 en 1995 (K Beerschot VAC) et 1996 (Racing Genk)


07/02/2022
0 Poster un commentaire

Régis Genaux

Regis Genaux.jpg
Photo: ©Tony Marshall/EMPICS

 

Régis Genaux

 

Né le 31 août 1973 à Charleroi (BEL)

Décédé le 8 novembre 2008 à Chaudfontaine (BEL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png Belge, Arrière droit, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png 22 sélections

(Matchs amicaux: 11 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 9 sélections)

 

1ère sélection : le 26 février 1992 contre la Tunisie (1-2)

Dernière sélection : le 26 avril 2000 contre la Norvège (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png espoirs: 8 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png U18: 6 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png U17: 11 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png U16: 10 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png U15: 2 sélections

 

1990/96 Standard Liège (BEL) 183 matchs, 1 but
(Championnat de Belgique: 151 matchs, 1 but)
(Coupe de Belgique: 17 matchs)
(Supercoupe de Belgique: 1 match)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs)
(Coupe Intertoto: 4 matchs)
1996 Coventry City (ANG) 4 matchs
1997/2003 Udinese (ITA) 67 matchs
(Championnat d'Italie: 52 matchs)
(Coupe d'Italie: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs)
(Coupe Intertoto: 1 match)
2001/02 Standard Liège (BEL) (Prêt) 4 matchs

 

Arrière droit de talent considéré comme le digne successeur d'Eric Gerets dans le cœur des supporters du Standard, Régis Genaux a formé un trio infernal avec Philippe Léonard et Michael Goossens rapidement surnommé “Les Trois Mousquetaires”.

 

Né à Charleroi en 1973, il n’a que 17 ans lorsqu’il fait ses débuts professionnels sous le maillot du Standard à l'occasion d'un match contre le Cercle Bruges en mars 1991. Personnage généreux et attachant, il pouvait être également parfois peu aimable, quand son corps le lâchait ou qu'il trouvait les critiques infondées. Avec ses trois potes grandes gueules (Roberto Bisconti a fait partie aussi de cette génération prometteuse), lui a été un défenseur bouillant et irréprochable sur la pelouse de Sclessin durant six saisons. Il quitte les Rouches pour l'Angleterre et Coventry en 1996, après avoir remporté le seul trophée de sa carrière, la Coupe de Belgique, en 1993. Après une saison en Premier League sans succès, le défenseur latéral met le cap sur l’Italie et signe à l'Udinese. Il restera cinq ans en Série A, avant de revenir au Standard en 2001, et de retourner un an plus tard en Frioul. Ruiné par les blessures, il est obligé de raccrocher les crampons en 2003, juste avant ses 30 ans. 
 
Sélectionné à 22 reprises chez les Diables Rouges, il avait porté le maillot de la Belgique pour la toute première fois le 16 février 1992 lors d'un match amical contre la Tunisie. Ce jour-là, il avait malheureusement inscrit un but contre son camp à la 75ème minute synonyme de défaite. Après sa carrière de joueur, il s'était reconverti en entraîneur, s'occupant des jeunes de Verviers d'abord, puis prenant ensuite les reines du RFC Sérésien de 2006 à avril 2008. Il s’était lancé ensuite dans un projet mêlant le social et le sportif, à Flemalle. Un coeur défaillant en a décidé autrement. Malheureusement, Régis Genaux a succombé à une embolie pulmonaire suivi d'une crise cardiaque fatale le 8 novembre 2008, à l'âge de 35 ans à son domicile de Chaudfontaine. "Je ne trouve pas les mots pour exprimer ma tristesse, s'est exprimait ainsi Enzo Scifo. La vie est parfois injuste. On ne peut pas disparaître aussi jeune. J’avais côtoyé Genaux en équipe nationale, sous l’ère de Paul Van Himst. J’avais découvert un garçon rieur, franc, d’une extrême générosité sur le terrain." "Je garderai de lui l’image d’un homme entier, explique Guy Hellers, qui a été son capitaine à l’époque. Un caractère trempé qui n’hésitait pas, tout jeune, à donner son point de vue et à le défendre bec et ongles. Un homme de caractère, sur le terrain et en dehors. Il ne mentait pas et ne se mentait pas…"
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 2000 (Udinese)
Vice-champion de Belgique en 1993 et 1995 (Standard Liège)
Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1993 (Standard Liège)
Finaliste de la Supercoupe de Belgique en 1993 (Standard Liège)
 
SOURCES/RESSOURCES
 
- Interview de Enzo Scifo et Guy Hellers extrait du journal belge "Le Soir"

09/11/2021
0 Poster un commentaire