FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Chris Sutton

Chris Sutton.jpg
Chris Sutton

 

Christopher Roy Sutton

Né le 10 mars 1973 à Nottingham (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Attaquant, 1m91

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 1 sélection

(Match amical: 1 sélection)

 

1ère et dernière sélection : le 15 novembre 1997 contre le Cameroun (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png B: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 13 sélections, 2 buts

 

1990/94 Norwich City (ANG) 127 matchs, 43 buts
(Championnat d'Angleterre: 102 matchs, 35 buts)
(Coupe d'Angleterre: 10 matchs, 5 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 9 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs)
1994/99 Blackburn Rovers (ANG) 161 matchs, 59 buts
(Championnat d'Angleterre: 130 matchs, 47 buts)
(Coupe d'Angleterre: 9 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 12 matchs, 7 buts)
(Charity Shield: 1 match)
(Ligue des Champions: 6 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs, 1 but)
1999/2000 Chelsea (ANG) 39 matchs, 3 buts
(Championnat d'Angleterre: 28 matchs, 1 but)
(Coupe d'Angleterre: 4 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 7 matchs, 1 but)
2000/06 Celtic Glasgow (ECO) 199 matchs, 86 buts
(Championnat d'Écosse: 130 matchs, 63 buts)
(coupe d'Écosse: 16 matchs, 5 buts)
(Coupe de la ligue écossaise: 9 matchs, 2 buts)
(Ligue des Champions: 24 matchs, 11 buts)
(Coupe de l'UEFA: 19 matchs, 5 buts)
2006 Birmingham City (ANG) 11 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 10 matchs, 1 but)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
2006/07 Aston Villa (ANG) 9 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 8 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 1 match)

 

Buteur prolifique sous les couleurs de Blackburn et du Celtic, Chris Sutton figure parmi les meilleurs attaquants anglais de sa génération. Oublié par les sélectionneurs de Sa Majesté, son style de jeu "so british" et son manque d’expérience au niveau européen l’ont énormément desservi dans sa carrière. Natif de Nottingham, c’est au sein des Canaris de Norwich City, l’ancien club de son père Mike Sutton, que le jeune Chris effectue sa formation. Il gravit progressivement les échelons et finit par intégrer l’équipe première lors des dernières journées de la saison 1990-91 (deux matchs joués). Il entame sa jeune carrière en tant que libéro avant de passer très vite devant. En effet, sa technique certes potable mais qui cède le pas à un "fighting spirit" jamais démenti, une férocité et une détermination ont fait de lui un bon attaquant de Premier League. Avec son équipe, celui qui possède la même morphologie que Peter Crouch tutoie les sommets et termine à une honorable troisième place en 1993, décrochant sa première participation en Coupe d’Europe. Chris Sutton.jpgLors de l'été 1994, il est alors recruté par Blackburn et son richissime propriétaire Jack Walker pour cinq millions de livre et devient le joueur le plus cher de l'histoire du championnat anglais à l'époque. Bonne pioche, il devient le complément idéal de Alan Shearer. Les Rovers dirigé par Kenny Dalglish supplantent Manchester United et soulèvent la couronne nationale attendu dans le Lancashire depuis quatre générations. Si Shearer marque 34 buts, Sutton lui en plante seulement 15, dont une majorité de la tête. Ce duo surnommé "Sas" avait été tout de même époustouflant et les Rovers avaient terminé meilleure attaque avec 80 réalisations. La saison suivante est marquée par une baisse de forme, tant pour l’équipe, qui se plante en beauté en Ligue des Champions, que pour son attaquant, éloigné des terrains par toutes sortes de blessures, et qui ne comptabilisera finalement que treize apparitions. Simple coup de barre: Sutton réalisera trois bonnes saisons par la suite dans le Lancashire, terminant même meilleur buteur de la Premier League en 1998 avec 18 buts inscrits à égalité avec Michael Owen (Liverpool) et Dion Dublin (Coventry). En 1999, quatre ans seulement après son titre, Blackburn est relégué en deuxième division au terme de l'exercice. À 26 ans, Chris Sutton se trouve trop jeune pour goûter au purgatoire et décide de rejoindre Chelsea. Titularisé d’entrée, il ne parvient cependant pas à trouver ses marques aux côtés de Tore Andre Flo et Gianfranco Zola. Son manque de technique le rattrape et il ne parvient pas à s’adapter dans cette équipe au style de jeu trop latin, aux antipodes du sien. Résultat, il ne brille pas et enchaîne les performances sans relief. Un échec qui le conduit à rebondir au Celtic Glasgow seulement une année après son arrivée à Londres. En Écosse, il impose par ses coups de casque et sa pugnacité. Il trouve avec le buteur suédois Henrik Larsson la même complicité qu’avec le Shearer de Blackburn, et l’équipe survole la saison 2000-01 en réalisant le "treble". Sutton restera six saisons au Celtic Park, le temps de remporter trois titres de champion, trois Scottish Cups, une coupe de la ligue écossaise et de participer à l'hégémonie des Hoops qui se hisse jusqu'en finale de la Coupe de l'UEFA en 2003. Insuffisant, toutefois, pour briller tout autant avec la sélection des Three Lions puisqu’il ne représentera qu’une seule fois son pays en raison de prises de bec houleuses avec Glenn Hoddle. Le nom de Sutton viendra bien aux lèvres des successeurs du sélectionneur anglais, mais il y aura toujours une blessure, un contretemps, un Owen ou un Heskey qui empêcheront Sutton d’améliorer son compteur.  Sa carrière s'est achevée en 2007, et il s'est essayé durant un an au coaching, avec Lincoln City (2009-10), sans suite. Plus tard, dans la presse, il parlera de son duo "Sas" mythique avec Alan Shearer: "Pour moi, Alan est l’un des tout meilleurs attaquants dans l’histoire de la Premier League. Si nous avons remporté le titre de champion avec Blackburn en 1995, c’est en grande partie grâce à lui et ses buts. Je le regardais de temps en temps et je me disais : "Mon dieu, il fait cela avec tellement de facilité! " Une fois qu’il était lancé, personne ne pouvait l’arrêter. On disait à l’époque qu’on ne pourrait pas former un duo, mais Alan a toujours été cool et m’encourageait. Il n’arrêtait pas de marquer, marchait à un rythme d’enfer et j’essayais de faire de même. Mais c’était difficile, la seule fois où j’ai vraiment été proche de lui, c’est quand je grimpais sur son dos après qu’il avait marqué! "

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe UEFA en 2003 (Celtic Glasgow)

Champion d'Angleterre en 1995 (Blackburn Rovers)

Champion d’Écosse en 2001, 2002, 2004 et 2006 (Celtic Glasgow)

Vice-champion d’Écosse en 2003 et 2005 (Celtic Glasgow)

Vainqueur de la Coupe d’Écosse en 2001, 2004 et 2005 (Celtic Glasgow)

Finaliste de la Coupe d’Écosse en 2002 (Celtic Glasgow)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue écossaise en 2001 (Celtic Glasgow)

Finaliste de la Coupe de la Ligue écossaise en 2003 (Celtic Glasgow)

Finaliste de la Charity Shield en 1995 (Blackburn Rovers)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur Buteur du championnat d'Angleterre en 1998 (18 buts) (Blackburn Rovers)

Élu joueur de l’année SPFA du championnat d’Écosse en 2004

Nommé dans l'équipe type PFA de l'année du championnat d'Angleterre en 1995

Élu joueur de l'année de Blackburn Rovers en 1998

Élu joueur de l'année de Norwich City en 1994

Intronisé au Hall of Fame de Norwich City en 2003

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo: ©Christopher Furlong

- 2ème photo: ©Gary M. Prior

 

VIDÉO





09/03/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1124 autres membres