FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Gianluca Pagliuca

Gianluca Pagliuca-.jpg
Gianluca Pagliuca

 

Gianluca Pagliuca

Né le 18 décembre 1966 à Bologne (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, gardien de but, 1m90

Surnom: "Il gatto di Casalecchio"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 39 sélections

(Matchs amicaux: 14 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 10 sélections)

(Coupe du Monde: 10 sélections)

(Qualif Euro: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 16 juin 1991 contre l'URSS (1-1)

Dernière sélection : le 3 juillet 1998 contre la France (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png olympique: 3 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 1 sélection

 

1987/94 Sampdoria Gênes (ITA) 260 matchs

(Championnat d'Italie: 198 matchs)

(Coupe d'Italie: 22 matchs)

(Supercoupe d'Italie: 3 matchs)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 11 matchs)

(Coupe des Coupes: 24 matchs)

(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)

1994/99 Inter Milan (ITA) 234 matcs

(Championnat d'Italie: 165 matchs)

(Coupe d'Italie: 30 matchs)

(Ligue des Champions: 10 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 27 matchs)

1999/2006 Bologne (ITA) 265 matchs

(Championnat d'Italie: 248 matchs)

(Coupe d'Italie: 5 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 6 matchs)

(Coupe Intertoto: 6 matchs)

2006/07 Ascoli (ITA) 25 matchs

(Championnat d'Italie de D2: 23 matchs)

(Coupe d'Italie: 2 matchs)

 

Avec 592 matchs en Série A, Gianluca Pagliuca a été l'un des gardiens ayant disputé le plus de rencontres en première division italienne durant une époque. Les monstres sacrés de ce poste tels que Dino Zoff ou Walter Zenga doivent se contenter des second rôles face au portier bolognais, seul le monstrueux Gianlui Buffon a fait mieux depuis. Son parcours professionnel débute à la Sampdoria de Gênes, sous les ordres de l’excentrique entraîneur serbe Vujadin Boskov qui lui fait tout de suite confiance, en le nommant titulaire dès sa deuxième saison au club, alors qu’il n’a que 22 ans. Gianluca justifie la confiance accordée par son coach en devenant l’un des meilleurs gardiens du championnat italien, avec l’intériste Zenga et le turinois Tacconi. Gianluca Pagliuca.jpgSes très bonnes performances lui permettent d’être sélectionné comme troisième gardien de la Squadra Azzura qui dispute le Mondial 1990 à la maison. Plus tard, il se forge rapidement un palmarès avec deux coupes d'Italie remportées en 1988 et 1989 et une coupe des vainqueurs de coupe en 1990. Mais le tournant de sa carrière a lieu quelques mois plus tard, en 1991.  Avec Pietro Vierchowod, Giuseppe Dossena, Roberto Mancini et Gianluca Vialli, il forme la colonne vertébrale de la Sampdoria qui devient pour la première fois de son histoire championne d’Italie. Leader indiscutable d’une défense qui n’encaisse que 24 buts en 34 matchs, Pagliuca réussit à convaincre même ses détracteurs les plus féroces. C'est également au cours de cette saison que Pagliuca porte pour la première fois le maillot de l'équipe d'Italie lors d'un match amical contre l'URSS en juin 1991. Il obtient sa consécration internationale l’année d’après, mais de la plus triste des manières. Sa Sampdoria, au bout d’un parcours incroyable, perd en finale de Coupe d'Europe des champions contre le grand Barça de Johan Cruyff sur un coup franc de Ronald Koeman à la 112ème minute des prolongations. Ironie du sort, sur le but du néerlandais, Pagliuca commet une de ses très rares erreurs en prenant la frappe sur son propre poteau… Outre le nombre de rencontres jouées en Serie A, Gianluca détient un autre record significatif, mais beaucoup moins glorieux. Lors d'un match de poule contre la Norvège durant la Coupe du Monde américaine en 1994, Pagliuca devient le premier gardien à être expulsé en Coupe du Monde. Malgré cela, il réalise un Mondial ébouriffant et se montre décisif tout au long de la compétition, notamment en quarts de finale contre l’Espagne. En finale, il est protagoniste d’une des images fortes du football italien, à jamais gravée dans les esprits des tifosi. Suite à une frappe de Romario qui heurte le montant droit de ses cages, Pagliuca se lève doucement, pousse un gros ouf de soulagement et embrasse son poteau, en guise de remerciement pour l’avoir sauvé. Le romantisme à l'italienne. Malheureusement, cela ne suffira pas pour éviter la défaite italienne face à la Seleçao lors de la première finale de Coupe du Monde disputé aux tirs au but. L’erreur de Roberto Baggio mettra fin aux rêves de gloire de Pagliuca. Au début de la saison 1994/1995, le portier bolognais dit adieu à la Sampdoria pour tenter sa chance à l’Inter. Il hérite d’un lourd fardeau, puisqu’il succède à l’inimitable "Uomo Ragno" Walter Zenga, mais en quelques mois il arrive à s’imposer à San Siro et à gagner le respect de ses coéquipiers et des supporters. Malgré un maigre palmarès avec les nerazzurri, l’absence de Beppe Bergomi lors de la finale de C3 en 1998 (Inter-Lazio 3 buts à 0), lui permet de soulever le trophée en tant que capitaine de l’équipe et d’entrer dans le cœur des supporters intéristes. Encore titulaire lors de France 98, Pagliuca sort un autre mondial solide et sans bavures. Mais encore une fois, la Squadra se fait sortir aux penaltys, cette fois-ci par le futur vainqueur la France. Il prend sa retraite internationale le jour après l’élimination italienne, laissant la place à l’essor de Gianluigi Buffon et Francesco Toldo. En 1999, il quitte aussi l’Inter et décide d’aller jouer le maintien dans sa ville natale, Bologne. En 2007, après une dernière saison à Ascoli où il devient le gardien de but qui a disputé le plus de rencontres de Série A dépassant ainsi le célèbre Dino Zoff avant d'être surpassé par Gianluigi Buffon, il prend définitivement sa retraite à l'âge de 41 ans.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1994 (Italie)

3ème de la Coupe du Monde en 1990 (Italie)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1990 (Sampdoria Gênes))

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1998 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1992 (Sampdoria Gênes)

Finaliste de la Coupe des Coupes en 1991 (Sampdoria Gênes)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1997 (Inter Milan)

Champion d’Italie en 1991 (Sampdoria Gênes)

Vice-champion d’Italie en 1998 (Inter Milan)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1988, 1989 et 1994 (Sampdoria Gênes)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1991 (Sampdoria Gênes)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1991 (Sampdoria Gênes)

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 1988 et 1989 (Sampdoria Gênes)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Guérin d’Or en 1997 (Inter Milan) et 2005 (Bologne)

Nommé Chevalier de l'Ordre du Mérite de la république Italienne en 1991

 

VIDÉO




06/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 979 autres membres