FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ruben Sosa

Ruben Sosa.jpg
Rubén Sosa

 

Rubén Sosa Ardaiz

Né le 25 avril 1966 à Montevideo (URU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png Uruguayen, Attaquant, 1m75

Surnoms: Sosita, El principito

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png 46 sélections, 15 buts

(Matchs amicaux: 18 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 11 sélections, 7 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

(Copa America: 13 sélections, 4 buts)

 

1ère sélection : le 13 juin 1984 contre l'Angleterre (2-0)

Dernière sélection : le 16 juillet 1995 contre la Bolivie (2-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png U20: 3 sélections 

 

1982/85 Danubio (URU) 77 matchs, 30 buts
(Championnat d'Uruguay: 72 matchs, 27 buts)
(Copa Libertadores: 5 matchs, 3 buts) 
1985/88 Real Saragosse (ESP) 136 matchs, 41 buts
(Championnat d'Espagne: 106 matchs, 30 buts)
(Coupe d'Espagne: 19 matchs, 8 buts)
(Coupe de la ligue espagnole: 4 matchs, 2 buts)
(Coupe des Coupes: 7 matchs, 1 but) 
1988/92 Lazio Rome (ITA) 140 matchs, 47 buts
(Championnat d'Italie: 124 matchs, 40 buts)
(Coupe d'Italie: 16 matchs, 7 buts) 
1992/95 Inter Milan (ITA) 103 matchs, 50 buts
(Championnat d'Italie: 76 matchs, 44 buts)
(Coupe d'Italie: 16 matchs, 5 buts)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs, 1 but) 
1995/96 Borussia Dortmund (ALL) 26 matchs, 3 buts
(Championnat d'Allemagne: 17 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Allemagne: 4 matchs)
(Ligue des Champions: 5 matchs) 
1996/97 CD Logroñés (ESP) 38 matchs, 7 buts
(Championnat d'Espagne: 35 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Espagne: 3 matchs)
1997/2001 Nacional (URU) 126 matchs, 41 buts
(Championnat d'Uruguay: 105 matchs, 33 buts)
(Copa Libertadores: 21 matchs, 8 buts)
2002 Shanghai Shenhua (CHN) 13 matchs, 1 but
2003/04 Nacional  (URU) 16 matchs, 1 but
(Championnat d'Uruguay: 15 matchs, 1 but)
(Copa Libertadores: 1 match)
2006 Racing Montevideo (URU) 2 matchs

 

Ancien attaquant de la Lazio et de l'Inter, Ruben Sosa a été l'un des meilleurs joueurs d'Amérique du Sud à la fin des années 80 et au début des années 90. Excellent technicien, dribbleur de charme, ce buteur de poche était doté d'une vitesse de course qui en faisait un contre-attaquant redoutable. D'autant qu'il a toujours fait preuve de lucidité pour terminer ses actions par une passe lumineuse, ou de sang-froid pour conclure lui-même les actions. Né dans une banlieue de Montevideo, il fait ses premiers pas en première division au sein du club de Danubio. Très vite, il effectue ses débuts en équipe nationale à l'âge de 18 ans. C'est là qu'un journaliste uruguayen le surnomme "El principito". Pourquoi? car le capitaine Enzo Francescoli était "El principe". Alors, pour ne pas créer de conflit, il a inventé ce doux sobriquet, toujours roi, mais un peu plus petit. Très vite remarqué, il part en Espagne au Real Saragosse où des conditions financières avantageuses lui permettent de venir en aide à sa famille (douze frères et soeurs!). En 1988, il signe à la Lazio de Rome où son talent séduit l'Italie. L'uruguayen va marquer 30% des buts du club de la capitale pendant les quatre saisons où il va porter les couleurs biancoceleste. Il plante également régulièrement dans le derby romain, à une période où celui-ci se solde pratiquement toujours par un score de 1-1. Buteur aussi technique qu'efficace, il a porté sur ses épaules la Lazio lors la période de transition entre le retour de Série B (1988) et l'arrivée de l'ambitieux président Cragnotti (1992). Il pose ensuite ses bagages à l'Inter Milan dans un effectif pléthorique composé de vedettes étrangères (Bergkamp, Jonk...) et stars italiennes (Bergomi, Zenga...). Il marque toujours autant de buts et remporte la Coupe de l'UEFA en 1994. Avec 84 buts, il était l'Uruguayen le plus prolifique de l'histoire de la Série A avant qu'Edinson Cavani ne batte ce record en 2012. Après un titre de champion d'Allemagne au Borussia Dortmund et une relégation à Logroñés, il rentre au pays et rejoint le club de son coeur le Nacional. Trois championnats d'Uruguay, un titre de meilleur buteur et un salaire exorbitant d'une saison en Chine pour raccrocher finalement les crampons en 2006 au Racing Montevideo à l'âge de 40 ans. Avec la Celeste, "Sosita" remporte deux Copas América en 1995 et surtout en 1987. Lors de cette dernière, ils battent en demi-finale l'Argentine de Diego Maradona, qui venait d'être championne du Monde, et qui jouait chez elle. C'était vraiment fort, une question d'attitude: la "Garra Charrúa". Ils ne sont pas nombreux à le posséder, mais lui avait vraiment le foot dans le sang.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Copa America en 1987 et 1995 (Uruguay)

Finaliste de la Copa America en 1989 (Uruguay)

Vainqueur de la Coupe de l'UEFA en 1994 (Inter Milan)

Champion d'Allemagne en 1996 (Borussia Dortmund)

Vice-champion d'Italie en 1993 (Inter Milan)

Champion d'Uruguay en 1998, 2000 et 2001 (Nacional)

Vice-champion d'Uruguay en 1983 (Danubio), 1999 et 2003 (Nacional)

Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 1986 (Real Saragosse)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur de la Copa America en 1989

Meilleur buteur de la Copa Libertadores en 1999 (6 buts) (Nacional)

Meilleur buteur du championnat d'Uruguay en 1998 (13 buts) (Nacional)

Élu joueur de l'année de l'Inter Milan en 1993

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©DR



07/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1119 autres membres