FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Tulio Maravilha

Tulio Maravilha--.jpg
Tulio Maravilha

 

Túlio Humberto Pereira Costa

Né le 2 juin 1969 à Goiânia (BRE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, attaquant, 1m72

Surnom: Maravilha (la merveille)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png 15 sélections, 13 buts

(Matchs amicaux:  10 sélections, 10 buts)

(Copa America: 5 sélections, 3 buts)

 

1987/92 Goiás (BRE) 88 matchs, 48 buts

1992/93 FC Sion (SUI) 11 matchs, 3 buts

1994/96 Botafogo (BRE) 73 matchs, 55 buts

1997 Corinthians (BRE) 33 matchs, 14 buts

1997 Vitoria (BRE) 24 matchs, 9 buts

1998 Botafogo (BRE) 24 matchs, 10 buts

1999 Fluminense (BRE) 22 matchs, 10 buts

1999 Cruzeiro (BRE)

1999 Villa Nova (BRE) 4 matchs, 6 buts

2000 São Caetano (BRE) 23 matchs, 30 buts

2000 Botafogo (BRE) 14 matchs, 4 buts

2001 Villa Nova (BRE) 17 matchs, 21 buts

2001 Santa Cruz (BRE) 7 matchs, 1 but

2001/02 Ujpest Budapest (HON) 10 matchs, 4 buts

2002/03 Brasiliense (BRE) 21 matchs, 11 buts

2003 Atlético Goianiense (BRE) 1 matchs, 3 buts

2003 Tupy ES (BRE) 2 matchs, 5 buts

2004 Jorge Wilstermann (BOL) 16 matchs, 24 buts

2004 Anapolina (BRE) 9 matchs, 1 but

2005 Volta Redonda FC (BRE) 16 matchs, 12 buts

2005 Juventude (BRE) 11 matchs, 2 buts

2005/06 Al-Shabab (EAU)

2006 Volta Redonda FC (BRE) 18 matchs, 20 buts

2006 Fast Clube (BRE) 10 matchs, 10 buts

2007 Canedense (BRE) 23 matchs, 25 buts

2007/08 Villa Nova (BRE) 37 matchs, 24 buts

2009 Itumbaria (BRE) 22 matchs, 14 buts

2009 Goiânia (BRE) 10 matchs, 5 buts

2009/11 Botafogo (BRE) 5 matchs, 1 but

2011 Canedense (BRE) 1 match

2011 Bonsucesso (BRE) 9 matchs, 3 buts

2012 CSE Palmaira dos Índios (BRE) 3 matchs, 4 buts

2012 Tanabi (BRE) 5 matchs, 1 but

2012 Botafogo (BRE) 

2013 Vilavelhense (BRE) 5 matchs, 5 buts

2014 Araxa (BRE) 9 matchs, 1 but



Tulio Humberto Pereira Costa, plus connu au Brésil sous le nom de Tulio Maravilha, n'est pas le footballeur brésilien le plus connu de l'histoire. Pourtant, il aurait atteint la barre mythique des 1 000 buts en carrière, rejoignant du même coup le roi Pelé et Romario. Si aucun document officiel ne vient confirmer cette statistique, la performance n'en reste pas moins énorme. Tulio est considéré comme l'un des meilleurs buteurs du championnat brésilien du début des années 90. Véritable globe-trotter du football sud-américain, l'attaquant a évolué dans pas moins de 32 clubs différents en 24 ans de carrière. Bien que traînant une réputation de comique, le renard des surfaces timide et discret a un sens du but inné. Tulio Maravilha.jpgIl fait ses débuts en 1988 sous le maillot de Goias, le club de sa ville. En quatre saisons, Tulio devient "Maravilha", surnom donné par les supporters brésiliens. Une cinquantaine de buts qui fait voyager son nom sur le Vieux Continent. Le 19 mai 1992, c’était bien sous les couleurs du PSG que ce grand espoir du football brésilien avait disputé son premier match en Europe. Il débarque au Parc des Princes pour un essai où Tulio est aligné pour un match de Coupe de la Ligue contre Angers. À cette époque, la Coupe de la Ligue n’est qu’une compétition amicale et le match voit la cinglante défaite (0 à 4) du Paris SG. Déçu et vexé, Tulio finit par signer au FC Sion en Suisse. C'est un échec qui coûte cher. L'attaquant trouve la culture trop stricte et le climat froid. Retour au pays à Botafogo où il va enfin connaitre la consécration. Sous le maillot du "Fogão", il remporte deux titres de meilleur buteur et permet à son équipe de remporter le championnat du Brésil en 1995, en inscrivant deux buts en finale face à Santos. Quelques mois plus tard, il devient un héros dans son pays lors de la Copa America en inscrivant le but égalisateur… de la main face à l’Argentine (2 à 2, 4 tirs au but à 2) puis le seul but de son équipe en finale contre l’Uruguay, avant de rater son tir au but et de provoquer la défaite des siens (1-1, 3 tirs au but à 5). Mais le succès ne dure qu'un temps, les mauvais choix arrivent, et il n'a jamais vraiment confirmé tout son potentiel. Il enchaîne les transferts plus ou moins réussis dans le championnat brésilien d'abord, où il côtoie son ami Bebeto à Botafogo et forme un duo explosif en 1998, puis en Bolivie et même en Hongrie, à Ujpest. Lors de ces mystérieux six mois passés dans le club de Budapest, il prétend avoir marqué quarante fois alors que les statistiques officielles ne lui accordent que six buts. Mais les Brésiliens ne lui en tiennent pas rancoeur et même Botafogo avait accepté de le reprendre pour qu’il inscrive ce 1000ème but que tout le monde espérait. Toujours modeste, Tulio avait acté son départ en 2012 de Tanabi, petite équipe de 5ème division, après son 993ème but, et devait réussir à inscrire un sextuplé pour son retour à Botafogo, où une série de matches amicaux est organisée pour l’occasion… sans succès. Il faut attendre le 8 février 2014 pour voir enfin concrétisé son rêve sous le maillot du modeste club d'Araxa en marquant ce 1000ème but sur penalty, à la 29ème minute du match face à Mamoré, lors d'un match de championnat de seconde division du championnat du Minas Gerais. Après avoir inscrit ce but, l’attaquant brésilien a gardé le ballon en souvenir, et a quitté la pelouse sous les acclamations du public. Un mois après, à 44 ans, il décide de raccrocher les crampons sur cette dernière note. Des adieux pour le moins mélancoliques devant seulement 36 spectateurs payants lors d'un match de championnat à Uberaba. Reste que les 1000 buts de Tulio ne sont pas confirmés. Aucun document officiel ne permet de prouver la véracité des statistiques prodigieux de Tulio. Évoluant dans des divisions inférieures brésiliennes depuis plusieurs saisons, l'attaquant aurait lui-même dénombré ses buts. Il aurait inscrit officiellement 528 buts selon nos propres décomptes sans les matches amicaux ni les matches de charité. Peu importe la précision du chiffre, la performance reste incroyable et rentre tout de même dans le cercle très fermé des footballeurs à plus de 500 buts.
 

PALMARÈS


Finaliste de la Copa America en 1995 (Brésil)

Champion du Brésil en 1995 (Botafogo)

Vainqueur du championnat de Goiás en 1989, 1990, 1991 (Goiás) et 2001 (Villa Nova)

Vainqueur du championnat de São Paulo en 1997 (Corinthians)

Vainqueur de la Coupe de Hongrie en 2002 (Ujpest)

Champion Paulista de Série A2 en 2000 (São Caetano)

Vainqueur du tournoi Rio-São Paulo en 1998 (Botafogo)

Champion du Brésil de D3 en 2002 (Brasiliense)

Vainqueur de la Coupe Aerosur en 2004 (Jorge Wilstermann)

Vainqueur de la Coupe Guanabara en 2005 (Volta Redonda FC)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Bola de Prata en 1989, 1990 et 1995

Élu meilleur joueur du championnat du Brésil en 1995

Révélation du championnat du Brésil en 1989

Meilleur buteur du championnat du Brésil en 1989 (11 buts) (Goiás), 1994 (19 buts) et 1995 (23 buts) (Botafogo)

Meilleur buteur du championnat du Brésil de D2 en 2008 (24 buts) (Villa Nova)

Méilleur buteur du championnat du Brésil de D3 en 2002 (11 buts) (Brasiliense) et 2007 (27 buts) (Villa Nova)

Meilleur buteur du championnat de Rio en 1994 (14 buts), 1995 (27 buts) (Botafogo) et 2005 (12 buts) (Volta Redonda FC)

Meilleur buteur du championnat de Goiás en 1991 (18 buts) (Goiás), 2001 (16 buts) et 2008 (14 buts) (Villa Nova)

Meilleur buteur du championnat de Goiás de D3 en 2006 (7 buts) (Canedense)

 
Tulio Maravilha.jpg


05/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 979 autres membres