Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Ubaldo Fillol

Ubaldo Fillol.jpg
Photo: ©historiadordofutebol.com.br

 

Ubaldo Fillol

 

Ubaldo Matildo Fillol

Né le 21 juillet 1950 à Buenos Aires (ARG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png Argentine, Gardien de but, 1m81

Surnom: "El Pato"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png 58 sélections

(Matchs amicaux: 38 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections)

(Coupe du Monde: 11 sélections)

(Copa America: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 3 juillet 1974 contre la RDA (1-1)

Dernière sélection : le 30 juin 1985 contre le Pérou (2-2)

 

1969/71 Quilmes (ARG) 57 matchs

1972/73 Racing Club (ARG) 59 matchs

1973/83 River Plate (ARG) 360 matchs

1983 Argentinos Juniors (ARG) 17 matchs

1984/85 Flamengo (BRE) 34 matchs

1985/86 Atletico Madrid (ESP) 26 matchs

(Championnat d'Espagne: 17 matchs)

(Coupe d'Espagne: 2 matchs)

(Supercoupe d'Espagne: 1 match)

(Coupe des Coupes: 6 matchs)

1986/89 Racing Club (ARG) 71 matchs

1989/91 Vélez Sarsfield (ARG) 42 matchs

 

Ubaldo Fillol est l’un des gardiens de but les plus emblématiques d’Amérique du Sud au cours d’une carrière qui s’étire sur plus de vingt ans, dans les années 70 et 80.

 

Un modèle d’académisme à ce poste, un exemple de sobriété et d’esthétisme discret. Pourtant ses débuts le 1er mai 1969 ne sont pas de bon augure, "El Pato", dit "le Canard", encaisse six buts lors de son premier match dans les cages de Quilmes en première division face à Huracán. Difficile à vivre, à tout juste dix-neuf ans. Mais Ubaldo Fillol s'en relève et devient un des meilleurs gardiens de l'histoire du championnat argentin. Pas très grand (1,77 m) mais très vif sur sa ligne et autoritaire dans ses sorties, Fillol est le premier portier à être élu footballeur de l’année en Argentine, en 1977. Très identifié à River Plate où il y passe dix ans (1973-1983) et cumule 360 matchs avant des passages moins réussis au Brésil à Flamengo et en Espagne à l’Atlético Madrid, il s'est fait une spécialité d'arrêter les penaltys, avec pas moins de 42 sauvés en championnat, dont six consécutivement lors de son passage au Racing Club d'Avellaneda. L’immense parcours de Fillol arrive à son terme en décembre 1990. "Comme dans un rêve" selon ses propres dires, il termine au Monumental avec le maillot de Vélez Sarsfield. Un dernier match, un ultime pénalty stoppé, un Apertura qui échappe à River sur le fil et malgré cela, les hinchas lui offrent une sortie triomphale dans ce stade où il a tant gagné. En effet, "El Pato" restera surtout comme le gardien de l’Albiceleste sacrée championne du Monde pour la première fois en 1978 à domicile aux côtés de Mario Kempes et Daniel Passarella.

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Coupe du Monde en 1978 (Argentine)

Vainqueur de la Supercopa Sudamericana en 1988 (Racing Club)

Vainqueur de la Supercopa Interamericana en 1988 (Racing Club)

Champion d’Argentine en 1975 (Met), 1975 (Nac), 1977 (Met), 1979 (Met), 1979 (Nac), 1980 (Met), et 1981 (Nac) (River Plate)

Vice-champion d’Argentine en 1972 (Met) (Racing Club), 1976 (Nac) et 1978 (Nac) (River Plate) 

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1985 (Atletico Madrid)

Finaliste du Championnat de Rio en 1984 (Flamengo)

Vainqueur de la Coupe Guanabara en 1984 (Flamengo)

Vainqueur de la Coupe de Rio en 1985 (Flamengo)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

2ème Meilleur joueur Sud-Américain de l’année en 1978, 1983 et 1984

Élu Footballeur de l'année d'Argentine en 1977

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1978



11/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1211 autres membres