FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Vincent Candela

Vincent Candela.png
Vincent Candela

 

Vincent Candela

Né le 24 octobre 1973 à Bédarieux (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Arrière gauche, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 40 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 29 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 3 sélections,1 but)

(Euro: 2 sélections)

(Tournoi Hassan II: 2 sélections)

(Tournoi de France: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 9 octobre 1996 contre la Turquie (4-0)

Dernière sélection : le 21 août 2002 contre la Tunisie (1-1)

 

1991/95 Toulouse (FRA) 61 matchs, 3 buts
(Championnat de France: 30 matchs, 1 but)
(Championnat de France de D2: 27 matchs, 2 buts)
(Coupe de France: 4 matchs)
1995/97 Guingamp (FRA) 57 matchs, 2 buts
(Championnat de France: 48 matchs, 2 buts)
(Coupe de France: 6 matchs)
(Coupe Intertoto: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 1 match)
1997/2005 AS Roma (ITA) 289 matchs, 16 buts
(Championnat d'Italie: 210 matchs, 14 buts)
(Coupe d'Italie: 30 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Italie: 1 match, 1 but)
(Ligue des Champions: 23 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 25 matchs)
2005 Bolton Wanderers (ANG) 12 matchs
(Championnat d'Angleterre: 10 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)
2005/06 Udinese (ITA) 40 matchs, 2 but
(Championnat d'Italie: 26 matchs, 1 but)
(Coupe d'Italie: 3 matchs)
((Ligue des Champions: 8 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)
2006/07 Sienne (ITA) 16 matchs
(Championnat d'Italie: 14 matchs)
(Coupe d'Italie: 2 matchs)
2007 Messine (Prêt) 17 matchs

 

Ancien remplaçant officiel de Lizarazu sur le flanc gauche de l'équipe de France, Vincent Candela a fait partie de la génération dorée ayant remporté le doublé Coupe du monde-Euro. L’histoire commence le 24 octobre 1973. Ce jour-là, un certain Vincent Candela voit le jour. Natif du département de l’Hérault, le jeune joueur est formé dans le club phare de la région, Montpellier. Mais rapidement, il prend la direction de Toulouse, club au sein duquel il fait ses débuts dans le monde professionnel. Bien évidemment il ne pourra éviter la relégation du club en 1994 mais reste s’aguerrir dans la Ville rose. Arrière latéral très polyvalent, capable de jouer à droite comme à gauche, il s’impose rapidement comme un des grands espoirs au poste. Vincent Candela.pngAprès une saison en D2, alors que les violets échouent dans leur objectif de remontée, il pose ses valises à l'En Avant Guingamp. L’occasion pour lui de découvrir la Coupe d’Europe, avec une participation à la Coupe de l’UEFA. Eh oui, grâce à un brillant parcours en coupe Intertoto, le club breton gagne le droit de jouer dans la cours des grands. Le tirage au sort avait mis les Costamoricains sur la route de l'Inter Milan où Massimo Moratti avait fait chauffer la carte bleue durant l'été (arrivées d'Angloma, Djorkaeff, Winter, Sforza, Zamorano et quelques autres). Sur le terrain, l'Inter se régale beaucoup moins. Pendant 25 minutes, les Italiens ne voient pas le ballon. Stéphane Carnot et Vincent Candela manquent d'ouvrir le score. Mais Maurizio Ganz jette un froid sur le Roudourou sur la seule occasion de l'Inter en première période. Carnot rate une occasion d'égaliser et son équipe craque en fin de match. Djorkaeff double la mise sur penalty, l'arbitre espagnol de la rencontre ferme les yeux sur une main italienne dans la surface et expulse ensuite le Polonais Jozwiak. En fin de match, Ciriaco Sforza nettoie la lucarne d'Angelo Hugues. L'Inter a fait le boulot. Au retour, dans un San Siro aux trois quarts vide, les Bretons arracheront le 1-1 grâce à un but de Christopher Wreh. Une belle exposition qui lui vaut d’être courtisé en Italie et de signer à l'AS Roma en janvier 1997, grâce aux efforts de Carlos Bianchi et Giorgio Perinetti. Le pari est osé pour ce jeune joueur de 24 ans qui n’a jamais vraiment confirmé au très haut niveau. Mais c'est bien sur le sol italien que Candela écrira sa légende. Adulé dans la capitale, la France l’a complètement oublié et va le découvrir lors de la Coupe du Monde 98. Le premier Guingampais appelé chez les Bleus a pourtant côtoyé le groupe France dès 1996, lors d’un match amical contre la Turquie. C'était l'un des joueurs les plus appréciés au sein du groupe (c'est lui qui a introduit la chanson "I Will Survive" dans le vestiaire des Bleus), notamment par les "Bordelais" Dugarry et Zidane avec lesquels il a multiplié les parties de cartes enflammées lors des stages de l'équipe de France. L’arrière-droit remplaçant est le joueur du groupe qui a le moins joué durant le Mondial: 90 minutes sur la pelouse, à savoir un seul match, la troisième rencontre de poule face au Danemark. Il en garde évidemment un très bon souvenir et sera bien évidemment du voyage au Pays-Bas pour l’Euro, toujours au même poste, inamovible remplacent du basque. L’aventure en bleu, s’arrêta après le naufrage coréen avec 40 sélections au compteur et 2 buts… Pierre angulaire de la Roma de Capello, il va connaître la gloire en 2001 avec un titre de champion d’Italie avec son ami et capitaine Francesco Totti et peut également se targuer d’avoir une belle carte de visite chez les Giallorossi, avec pas moins de 289 matches disputés et au passage 16 buts inscrits. Après huit saisons, il quitte la Ville Eternelle pour tenter l’aventure en Angleterre. Cela va marquer le début de 3 ans d’errance sportive. À Bolton, ça ne passe pas : le jeu anglais, le temps, la ville, Candela ne comprend pas ce qui lui arrive. Il va alors tenter de se relancer dans de nombreux clubs italiens, sans réel succès, de Messine à Udinese en passant par Sienne. Et c’est en 2007 que le défenseur décide de mettre un terme à sa carrière. En 2009, l’ancien international tricolore effectue son jubilé au Stade Olympique. À cette occasion, le collectif France 98 affronte l’équipe de la Roma championne d’Italie en 2001. Aujourd’hui retraité, le natif de l’Hérault n’en demeure pas moins actif. En effet, il a retrouvé son département natal pour ouvrir un restaurant à Palavas nommé "Le Phare". Il a failli devenir l’adjoint de Laurent Blanc… si celui-ci était devenu l’entraîneur de l’AS Roma en 2013. Mais Rudy Garcia a été choisi par le club italien et Vincent Candela est toujours à la recherche d’opportunités dans le football. En attendant, il commente des matches pour la télévision italienne et a été vu dans la version transalpine de "Danse avec les Stars".

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1998 (France)

Vainqueur de l'Euro 2000 (France)

Finaliste du Championnat d’Europe espoirs en 1996 (France)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1996 (Guingamp)

Champion d’Italie en 2001 (AS Roma)

Vice-champion d’Italie en 2002 et 2004 (AS Roma)

Finaliste de la Coupe d'Italie en 2003 (AS Roma)

Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 2001 (AS Roma)

 

DISTINCTION PERSONNELLES


Intronisé au Hall of Fame de l'AS Roma en 2013

Nommé Chevalier de la Légion d'Honneur en 1998

 

VIDÉO





31/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 974 autres membres