FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Erwin Vandenbergh

Erwin Vandenbergh.jpg
Erwin Vandenbergh

 

Erwin Vandenbergh

Né le 26 janvier 1959 à Ramsel (BEL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png Attaquant, belge, 1m84

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png  48 sélections, 20 buts

(Matchs amicaux: 15 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 11 sélections, 6 buts)

(Coupe du Monde: 6 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 10 sélections, 6 buts)

(Euro: 6 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 19 décembre 1979 contre l'Écosse (3-1)

Dernière sélection : le 27 mars 1991 contre le Pays de Galles (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png espoirs: 7 sélections, 5 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png U19: 6 sélections, 2 buts

 

1976/82 Lierse SK (BEL) 178 matchs, 117 buts

1982/86 RSC Anderlecht (BEL) 126 matchs, 88 buts

(Championnat de Belgique: 121 matchs, 87 buts)

(Coupe d 'Europe des clubs champions: 5 matchs, 1 but)

1986/90 Lille OSC (FRA) 130 matchs, 44 buts

(Championnat de France: 114 matchs, 38 buts)

(Coupe de France: 16 matchs, 6 buts)

1990/94 La Gantoise (BEL) 110 matchs, 47 buts

1994/95 RWD Molenbeek (BEL) 21 matchs, 4 buts

 

Erwin Vandenbergh est l'un des buteurs les plus prolifiques de l'histoire du football belge. La preuve avec six titres de meilleur buteur du championnat belge et un soulier d'or européen en 1981 avec 39 buts inscrits. Né le 26 janvier 1959 à Ramsel, il débute sa carrière au Lierse SK. Six saisons explosifs pour Vandenbergh qui termine à trois reprises meilleur buteur du championnat belge (1980, 1981 et 1982). Avec le club, Il enchaîne 178 matchs et inscrit la bagatelle de 117 buts. International à l'âge de 20 ans, il dispute avec les "Diables Rouges" l'Euro 80 (finaliste) et la coupe du Monde 1982. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5077490_201508270231471.jpgJustement le belge marque l'histoire en inscrivant le premier but du mondial espagnol et met fin à la stérilité des matches d’ouverture de coupe du Monde. Pour mesurer la portée, il faut se souvenir que jamais un but n’a jusqu'alors été inscrit en match d’ouverture d’un Mondial. Ce concept de rencontre inaugurale a été créé en 1966 et a généré quatre 0-0 en autant d'éditions. Selon les commentateurs, jouer un match d'ouverture provoque une telle pression qu'elle inhibe les attaquants les plus chevronnés. En ce 13 juin 1982, une belle affiche s'annonce: le champion du monde en titre l'Argentine face aux vice-champions d'Europe belges. Après l'heure de jeu, sur un contre des "Diables rouges", d'une longue ouverture Frankie Vercauteren envoie Erwin Vandenbergh se présenter seul face au gardien légendaire Ubaldo Fillol. Le gardien s’attend à une frappe, mais l’attaquant laisse rebondir le ballon au sol. Le temps parait alors extrêmement long, d’autant que Passarella et Tarantini reviennent à toutes enjambées. Mais Vandenbergh garde son calme. Tranquillement, il frappe le ballon sur le coté droit et le regarde rentrer dans le petit filet. L'Argentine ne parviendra pas à égaliser, et c'est la Belgique qui remporte cette rencontre d'ouverture. L'image de Vandenbergh s'agenouillant les points levés juste après son but entre dans la légende du football belge. Le reste du tournoi verra le collectif de cette équipe s'effondrer. Rongée par des problèmes internes, la Belgique sortira au second tour, laminé par la Pologne et définitivement assommée par l'URSS. Sa carrière lancé, il rejoint la capitale et signe au RSC Anderlecht. Fidèle à son habitude, Erwin est sacré meilleur buteur dès sa première saison chez les Mauves et remporte dans la foulée la coupe de l'UEFA en 1983. Un départ en fanfare suivi de deux titres nationaux (1985 et 1986), une supercoupe de Belgique (1985) et encore un titre de meilleur buteur (1986). Mais, paradoxe, Vandenbergh sera écarté de l'équipe à la suite d'un différent avec son entraîneur. Il s'engage 4 ans avec le LOSC. De l'autre côté de la frontière, Erwin ne s'impose pas aux côtés de ses compatriotes l'entraîneur George Heylens et l'attaquant Philip Desmet et enchaîne quatres saisons blanches. Un bilan mitigé avec 38 buts en 4 saisons en Division 1 loin de ses performances belges. Retour au bercail, Vandenbergh signe à La Gantoise (1990-94) et marque d'entrée les esprits et les filets adverses. Meilleur buteur du championnat belge pour la 6ème fois (1991), Erwin termine sa carrière tranquillement au RWD Molenbeek (1994-95) et raccroche les crampons à l'âge de 36 ans.

 

PALMARÈS


4ème de la Coupe du Monde en 1986 (Belgique)

Finaliste de l'Euro 1980 (Belgique)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1983 (RSC Anderlecht)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1984 (RSC Anderlecht)

Champion de Belgique en 1985 et 1986 (RSC Anderlecht)

Vice-champion de Belgique en 1983 et 1984 (RSC Anderlecht)

Vainqueur de la Supercoupe de Belgique en 1985 (RSC Anderlecht)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Soulier d’or européen en 1980 (39 buts)

Soulier d’or belge en 1981

Meilleur buteur du championnat de Belgique en 1980 (39 buts), 1981 (24 buts), 1982 (25 buts) (Lierse SK), 1983 (20 buts), 1986 (27 buts) (RSC Anderlecht) et 1991 (23 buts) (La Gantoise)

 

DIVERS


- Il est le père de Kevin Vandenbergh, lui aussi footballeur international belge, totalisant 5 buts en 13 sélections.

 

VIDÉO




26/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1031 autres membres