Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Gaëtan Huard

Gaetan Huard.jpg
Photo: ©Girondins4ever

 

Gaëtan Huard

 

Né le 12 janvier 1962 à Montargis (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Gardien de but, 1m85

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png A': 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Espoirs: 3 sélections

 

1980/88 RC Lens (FRA) 193 matchs
(Championnat de France: 166 matchs)
(Coupe de France: 25 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)
1988/91 Olympique de Marseille (FRA) 80 matchs
(Championnat de France: 63 matchs)
(Coupe de France: 12 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 5 matchs)
1991/96 Bordeaux (FRA) 204 matchs
(Championnat de France: 128 matchs)
(Championnat de France de D2: 31 matchs)
(Finale D2: 1 match)
(Coupe de France: 13 matchs)
(Coupe de la ligue: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 22 matchs)
(Coupe Intertoto: 8 matchs)
1996/97 Hércules (ESP) 11 matchs
(Championnat d'Espagne: 10 matchs)
(Coupe d'Espagne: 10 matchs)

 

Formé à Lens, champion de France en 1989 et 1990 avec l’Olympique de Marseille, Gaëtan Huard a également fait les beaux jours des Girondins de Bordeaux, participant notamment à la remontée en D1 en 1992 et à l’aventure jusqu’en finale de la Coupe UEFA en 1996. Il détient toujours le record d'invincibilité dans l’élite (1176 minutes en 1992-1993).

 

Arrivé chez les Sang et Or en 1980, il débute en D1 le 29 août 1980 face à Bastia, à l'âge de 18 ans, sous les ordres d'Arnold Sowinski. Pourtant, le jeune portier reste la doublure des expérimentés Françis Hédoire puis Jean-Pierre Tempet, et doit patienter jusqu'en 1984 pour obtenir enfin le statut de titulaire. Durant huit saisons, ce joueur très explosif et rapide au sol garde précieusement les cages lensoises et fait quelques apparitions sous le maillot frappée du coq chez les Espoirs et en A'. Son rêve, devenir le nouveau gardien de l'équipe de France. Pour cela, il s'engage avec l'Olympique de Marseille en 1988.

 

Gaetan Huard.jpg

Photo: ©Serge Phillipot/Icon Sport

 

Dans la cité phocéenne, au contact de grands joueurs, comme Chris WaddleKarl-Heinz Förster ou encore Franck Sauzée, et après des débuts plus que difficiles, il connaît la consécration avec le formidable doublé de la saison 1988-89, le second après celui de l'époque Skoblar/Magnusson. La saison suivante part sur le même rythme, bien parti pour pouvoir enfin porté le maillot tricolore. Malheureusement, le destin s'emmêle un soir printanier de 1990. Sur une sortie aérienne devant l'attaquant du CSKA Sofia, il se fracture la jambe en télescopant son propre défenseur, Eric Mura. Tout s'écroule et son histoire à l'OM prend, sans qu'il le sache encore, un coup d'arrêt. En effet, Pascal Olmeta le remplace au début de la saison 1990-91. Dans son contrat figure une clause de non-concurrence et Gaëtan n'a plus le droit de jouer. C'est même Alain Casanova qui sera le gardien remplaçant lors de la finale de C1 à Bari. À la fin de cette exercice, Bordeaux flaire la bonne affaire et Gernot Rohr, l'entraineur, le sollicite.

 

Malgré la rétrogradation en D2, Gaëtan accepte de rejoindre les Girondins. Ils ne leur faut seulement qu’une saison pour être sacrés champions et revenir parmi l'élite. En 1992-93, une lourde défaite 5 buts à 0 face au PSG, devient un tournant dans la carrière de Gaëtan. Cette soirée cauchemardesque au Parc, lui doit le surnom de "Guéguette" à cause de ses trois belles boulettes durant la rencontre. Très marquée par cette défaite, il annonce en conférence de presse, que Bordeaux finira la saison meilleure défense du championnat. Projet mis en exécution. S'en suit quatorze rencontres sans prendre de but, soit 1176 minutes d'invincibilité, record toujours d'actualité. C’est simple, entre le dernier but encaissé au Parc des Princes à la 17ème  journée et le but pris contre Montpellier lors de la 31ème journée, Gaëtan Huard garde ses buts inviolés, soit durant treize matches complets et 96 minutes. La consécration à Bordeaux se fera lors de la saison 1995-96. Complètement à la ramasse en championnat, les Girondins font des étincelles en Europe. Partis de la Coupe Intertoto, ils atteignent la finale de la C3, en sortant notamment l'ogre Milanais de Marcel Desailly et Paolo Maldini en quarts de finale. Après cette dernière saison euphorique, il quitte les bords de la Garonne pour une pige au soleil en Espagne, à Alicante, à l'âge de 34 ans. Il ne prend part qu’à 10 rencontres et décide de ranger les gants en 1997. Si il a marqué l'histoire du football français, une sélection en équipe de France A manque à son riche parcours tout de même. Devenu consultant sur beIN SPORTS, il garde depuis un œil avisé sur les gardiens de but.

 

PALMARÈS

 

3ème du Tournoi de Toulon en 1983 (France)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1996 (Bordeaux)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1995 (Bordeaux)

Champion de France en 1989 et 1990 (Olympique de Marseille)

Vainqueur de la Coupe de France en 1989 (Olympique de Marseille)

Champion de France de D2 en 1992 (Bordeaux)



10/01/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1187 autres membres