FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Luc Sonor

Luc Sonor.jpg
Luc Sonor

 

Né le 15 septembre 1962 à Basse-Terre (GLP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur gauche/droite/centrale, 1m81

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 9 sélections

(Matchs amicaux: 4 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections)

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 14 octobre 1987 contre la Norvège (1-1)

Dernière sélection : le 29 avril 1989 contre la Yougoslavie (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 3 sélections

 

1978/79 CS Sedan-Ardennes (FRA)
1979/82 FC Metz B (FRA) 48 matchs, 8 buts
1979/86 FC Metz (FRA) 168 matchs, 6 buts
(Championnat de France: 144 matchs, 6 buts)
(Coupe de France: 17 matchs)
(Coupe des Coupes: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)
1986/95 AS Monaco (FRA) 315 matchs, 5 buts
(Championnat de France: 248 matchs, 4 buts)
(Coupe de France: 32 matchs)
(Coupe de la ligue: 1 match)
(Ligue des Champions: 11 matchs, 1 but)
(Coupe des Coupes: 18 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)
1997 Saint-Denis FC (FRA)
1997/98 Ayr United (ECO) 9 matchs
1999 SR Colmar (FRA)
2000 AS Corbeil-Essones (FRA)

 

De sa Guadeloupe natale à l’équipe de France, Luc Sonor réputé, et craint, pour son style rugueux a glané un titre de champion, trois Coupes de France et disputé une finale de Coupe des Coupes lors de ses passages à Metz et Monaco, ses deux clubs chéries. Précurseur des bouchers modernes, il est l’un des derniers modèles de ces bourreaux à crampons que l’on aimait tant à l'époque. Car après lui, la mode des bourrins s’est éteinte et ceux qui désiraient exercer leur agressivité ont dû le faire ailleurs que sur des terrains de foot. Formé à Sedan, le natif de Basse-Terre fait ses premières armes au FC Metz, en 1980. Il est alors, chose étonnante, un joueur assez polyvalent, capable de jouer en attaque et à tous les postes du milieu de terrain. Mais au fur et à mesure, le staff mosellan se rend compte de sa grande aisance à faire souffrir l’adversaire et le replace petit à petit en défense centrale. Luc Sonor.jpgLe jour de la finale de la Coupe de France en 1984, il est replacé au poste d’arrière droit en lieu et place de Philippe Thys et muselle un Bruno Bellone qui sera inexistant le reste du match. Il ne montre encore pas les dents, ou plutôt les crampons, mais ses efforts défensifs contribuent à la victoire finale des Grenats. Cinq mois plus tard, il fait partie de l'exploit face au FC Barcelone au premier tour de la C2. Battus 4 buts à 2 à domicile au match aller, ils ont su éliminer les Catalans au Camp Nou grâce à une victoire 4 buts à 1. Une performance collective et individuelle qui permet à Luc de s’attirer les bonnes grâces de plusieurs clubs. Si il restera longtemps dans la mémoire des supporters messins, il quitte le club libre après sept ans de bons et loyaux services. Ça ne sera pas le Racing, à Paris, comme il le souhaitait, mais bien Monaco. Il débarque sur le Rocher pour y vivre sa seconde histoire d’amour. Autour de lui, des grands noms: Battiston, Amoros, Bijotat, Bravo, Hoddle, Hateley... En deux saisons, il passe du poste de stoppeur à celui d’arrière droit puis d’arrière gauche. C’est dans ce rôle de numéro 3 que le joueur va s’épanouir… et empêcher ses adversaires de faire de même sur le terrain. Changement de vie, d’hygiène, d’exigence. Avec son petit catogan, il se met à aiguiser ses crampons. Sa transformation est rapide. D’un joueur multifacette il devient un vrai tôlier, abandonnant toute sa variété de jeu pour se consacrer à la mutilation pure et simple de l’adversaire. Et cette propension à la torture se bonifie avec le temps et l’expérience. Devenu international sous l'ère Wenger, le champion de France en 1988 remporte une seconde coupe de France en 1991 puis échoue en finale de la Coupe des Coupes l’année suivante contre le Werder Brême de Klaus Allofs. Le style Sonor, lui, résiste et restera en Principauté jusqu’en 1995. Alors qu’il songe à prendre sa retraite, il part jouer 4 mois et demi aux Etats-Unis avant de poser ses valises à Saint-Denis, à la Réunion. À l'âge de 35 ans, le Guadeloupéen reçoit une proposition outre-Manche. Il signe un bail de deux saisons à Ayr United en terre écossaise. Après une pige à Colmar puis à l’AS Corbeil-Essonne, il range définitivement les crampons en 1999. Il embrasse ensuite une carrière d’entraîneur adjoint à Créteil, puis à Saint-Etienne pour deux courtes expériences. Depuis, il travaille comme conseiller technique pour la chaîne Canal+, pour laquelle il avait tout de même connu un grave accident de la route en compagnie du journaliste Alexandre Ruiz en partant commenter un ennuyeux Troyes-Metz en novembre 2005.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe des coupes en 1992 (AS Monaco)

Champion de France en 1988 (AS Monaco)

Vice-champion de France en 1991 et 1992 (AS Monaco)

Vainqueur de la Coupe de France en 1984 (FC Metz) et 1991 (AS Monaco)

Finaliste de la Coupe de France en 1989 (AS Monaco)

Vainqueur de la Coupe Gambardella en 1981 (FC Metz)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Piedscarrés/Actufoot

- 1ère photo: ©UNFP

- 2ème photo: ©DR



03/06/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1124 autres membres