Riccardo Ferri - Les meilleurs joueurs de l'histoire du football

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Riccardo Ferri

Riccardo Ferri.jpg
Riccardo Ferri

 

Riccardo Ferri

Né le 20 août 1963 à Crema (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Défenseur central, 1m81

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 45 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 23 sélections, 3 buts)

(Coupe du Monde: 7 sélections)

(Qualif Euro: 11 sélections, 1 but)

(Euro: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 6 décembre 1986 contre Malte (2-0)

Dernière sélection : le 6 juin 1992 contre les Etats-UInis (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 22 sélections

 

1981/94 Inter Milan (ITA) 418 matchs, 8 buts
(Championnat d'Italie: 290 matchs, 6 buts)
(Coupe d'Italie: 66 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs)
(Coupe des Coupes: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 56 matchs)
1994/96 Sampdoria Gênes (ITA) 46 matchs
(Championnat d 'Italie: 36 matchs)
(Coupe d'Italie: 4 matchs)
(Supercoupe d'Italie: 1 match)
(Coupe des Coupes: 5 matchs)
 
Formé à l'Inter Milan, Riccardo Ferri, né à Crema, est un défenseur à l’ancienne, pas si habile avec ses pieds mais d’une ténacité et d’une vision de jeu énorme qui lui permettait de venir à bout des attaquants adverses avec une facilité déconcertante. International italien pour la Coupe du Monde 1990, Ferri a laissé de très beaux souvenirs aux Nerazzurri. Si la solidité du défenseur n’est pas à remettre en cause, sa malchance est à souligner. Dans l’histoire de la Série A, il est avec Franco Baresi, le joueur qui a marqué le plus de buts contre son camp de l’histoire (8 buts au total). Fort heureusement, ce n’est pas ça que l’on retient majoritairement du joueur mais plutôt sa grinta et sa fidélité. Pendant 13 années, il a défendu les couleurs de l'Inter et a vu passer de belles années. Il fait ses premiers pas en Série A contre Cesena le 11 octobre 1981, à l'âge de 18 ans. Deux fois vainqueur de la Coupe UEFA en 1991 et en 1994 pour sa dernière saison, il remporte également tous les titres nationaux qu’il peut remporter. La Ligue des Champions ne viendra malheureusement jamais dans une période où l’Inter se cherche sans jamais véritablement se trouver dans le paysage des tops clubs italiens. Il connaitra néanmoins la légendaire charnière avec Bergomi ou encore Matthäus (ballon d’or en 1991) et fera partie du mur interiste réputé infranchissable avec Zenga dans les buts. Entraînée par Trapattoni, cette équipe bat le record de points en Série A en 1989 avant de s’adjuger un titre européen qui se refusait à elle depuis des années. Du côté des tifosi, Ferri garde un capital sympathie réel, conservant sa fidélité sans faille.
 
PALMARÈS
3ème de la Coupe du Monde en 1990 (Italie)
Finaliste du Championnat d’Europe espoirs en 1986 (Italie)
4ème des Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984 (Italie)
Vainqueur de la Coupe UEFA en 1991 et 1994 (Inter Milan)
Champion d’Italie en 1989 (Inter Milan)
Vice-champion d’Italie en 1993 (Inter Milan)
Vainqueur de la Coupe d'Italie en 1982 (Inter Milan)
Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 1989 (non-joué) (Inter Milan)
Finaliste de la Supercoupe d'Italie en 1994 (Sampdoria Gênes)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu joueur de l'année de l'Inter Milan en 1988
Nommé Chevalier de l'Ordre du Mérite de la République italienne en 1991
 
DIVERS
- Son grand frère, Giacomo a joué à la même époque que lui dans les rangs du Torino, défenseur lui aussi.


17/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 974 autres membres