FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Fabrizio Miccoli

Fabrizio Miccoli.jpg
Fabrizio Miccoli

 

Fabrizio Miccoli

Né le 27 juin 1979 à Nardò (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Attaquant, 1m68

Surnoms: "Romario de Salente", "Bomber Tascabile"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 10 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 8 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 1 match)

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 12 février 2003 contre le Portugal (1-0)

Dernière sélection : le 17 novembre 2004 contre la Finlande (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 7 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png U18: 10 sélections, 5 buts

 

1996/98 Casarano (ITA) 57 matchs, 19 buts
1998/2002 Ternana (ITA) 135 matchs, 35 buts
(Championnat d'Italie de D2: 120 matchs, 32 buts)
(Coupe d'Italie: 15 matchs, 3 buts)
2002/04 Juventus Turin (ITA) 38 matchs, 10 buts
(Championnat d'Italie: 25 matchs, 8 buts)
(Coupe d'Italie: 6 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Italie: 1 match)
(Ligue des Champions: 6 matchs, 1 but)
2002/03 Pérouse (ITA) (Prêt) 42 matchs, 16 buts
(Championnat d'Italie: 34 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Italie: 6 matchs, 5 buts)
(Coupe Intertoto: 2 matchs, 2 buts)
2004/05 Fiorentina (ITA) 39 matchs, 12 buts
(Championnat d'Italie: 35 matchs, 12 buts)
(Coupe d'Italie: 4 matchs)
2005/07 Benfica (POR) (Prêt) 56 matchs, 19 buts
(Championnat du Portugal: 39 matchs, 14 buts)
(Ligue des Champions: 11 matchs, 4 buts)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 1 but)
2007/13 Palerme (ITA) 179 matchs, 81 buts
(Championnat d'Italie: 165 matchs, 74 buts)
(Coupe d'Italie: 9 matchs, 6 buts)
(Ligue Europa: 5 matchs, 1 but)
2013/15 Lecce (ITA) 50 matchs, 19 buts
(Championnat d'Italie de D3: 44 matchs, 17 buts)
(Coupe d'Italie: 6 matchs, 2 buts)
2015 Birkirkara FC (MLT) 16 matchs, 9 buts
(Championnat de Malte: 11 matchs, 6 buts)
(Supercoupe de Malte: 1 match, 1 but)
(Ligue Europa: 4 matchs, 2 buts)
 
Ancienne icône des tifosi de Palerme, Fabrizio Miccoli avait un indéniable et immense talent. Pourtant l'attaquant transalpin a un palmarès vierge de titre majeur dans sa carrière. Mais ce n'est sans doute pas cela qu'il faut retenir de celui qu’on surnomme le Romário du Salento. Car indéniablement, le natif de Nardò aurait pu et sans doute dû être retenu comme l’un des meilleurs joueurs de sa génération. Son instinct fou, une frappe de malade, une technique toujours inventive, sans oublier le ciseau magique qu'il a inscrit en 2006 contre Liverpool en huitième de C1 éliminant le tenant du titre. Joueur irrégulier, sa carrière n'est absolument pas le reflet de son talent. Un génie tout simplement sous-coté au même titre que Domenico Morfeo et Antonio Cassano. Fabrizio Miccoli.jpgLargement au dessus du lot chez les jeunes, il effectue ses débuts professionnelles à Casarano en Série C1 à tout juste 16 ans. Mais c'est à la Ternana, en Série B, qu'il éclate littéralement et tape dans l’oeil de la Juve qui l’envoie directement en prêt à Pérouse de l’ambitieux Président Gaucci pour tester son niveau. Miccoli explose lors de la saison 2002/2003 et un certain Marcello Lippi veut absolument lui donner sa chance à la Juve. Il est jeune, rapide, trapu, ambitieux et doté d’un toucher de balle hors du commun. Trapattoni le qualifie même de “Meilleur jeune dans le panorama footballistique italien”. Mais, malheureusement, la concurrence est trop forte au sein de l’attaque bianconera, David Trezeguet et Alessandro Del Piero sont les titulaires inamovibles et Fabrizio n’a que très peu de temps de jeu. Huit buts ne suffiront pas à convaincre les dirigeants de la Vieille Dame qui le laisseront partir. Miccoli rate sa grande occasion. Si il avait enchaîné les brouilles avec les dirigeants et notamment Moggi, l'attaquant de pointe parvient cependant à intégrer la Nazionale obtenant une dizaine de sélections durant son passage dans le Piémont. Si les blessures irrémédiables commencent à prendre le dessus, il se rattrape les saisons suivantes à la Fiorentina et au Benfica Lisbonne, où il devient l’idole des supporters portugais. En 2007, à 28 ans, il prend le dernier grand pari de sa carrière: rentrer en Série A, à Palerme, et montrer au football italien qu’il a laissé passer un grand talent. Pari réussi. Il devient un symbole ainsi que le capitaine exemplaire du club rosanero. Détenteur du record de buts de l'histoire du club avec 81 réalisations inscrites en 179 apparitions, il passe six saisons incroyable au Stadio Renzo Barbera. Son histoire c'est tout de même mal fini avec une relégation et une extorsion de fonds liée à des rapports avec la mafia locale. D'ailleurs il sera condamné à 3 ans et demie de prison ferme en janvier 2020 pour cette histoire. Supporter inconditionnel de Lecce, club de sa ville natale, où il a fréquentait le virage nord durant toute son adolescence, son vœu de rejoindre les "Salentini" est exaucé à l'été 2013. Lui qui avait fondu en larmes sur le terrain en 2011 après avoir inscrit un sublime coup franc contre le club de son coeur. Deux belles années en Lega Pro avant de raccrocher les crampons en 2015 après une dernière expérience dans le club maltais de Birkirkara. La fin d'un personnage rare dans le football qui a eu malgré tout une certaine malchance. Une personnalité avec ses convictions et le tatouage de Che Guevara sur le mollet. Un homme qui a acheté à une vente aux enchères une boucle d’oreille d'une valeur de 20 000 euros ayant appartenu à Maradona afin… de la rendre à Diego. Fabri sei grande.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe d'Italie en 2004 (Juventus Turin) et 2011 (Palerme)
Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 2003 (Juventus Turin)
Vainqueur de la Supercoupe du Portugal en 2005 (finale non-jouée) (Benfica Lisbonne)
Finaliste de la Supercoupe de Malte en 2015 (Birkirkara FC)
Vainqueur du championnat "Dante Berretti" en 1997 (Casarano)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Meilleur buteur de la Coupe d'Italie en 2003 (5 buts)
 
SOURCES/RESSOURCES
- So Foot/Faute Tactique/Calciomio
- 1ère photo: ©FRSérieA
- 2ème photo: ©DR
 
VIDÉO


30/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1087 autres membres