FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Franz Beckenbauer

Franz-Beckenbauer-a-New-York--2-.jpg

Franz Beckenbauer

 

Franz Anton Beckenbauer

Né le 11 septembre 1945 à Munich (ALL)

 http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemagne, Libéro, 1m81, Numéro 5

Surnom: Le Kaiser (L'empereur)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 103 sélections, 13 buts

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png B 2 sélections

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Espoirs 3 sélections, 3 buts

 

1958/77: Bayern Munich (ALL) 427 matchs, 60 buts

1977/80: New-York Cosmos (USA) 105 matchs, 19 buts

1980/82: Hambourg SV (ALL) 28 matchs

1982/83: New-York Cosmos (USA) 27 matchs, 2 buts

 

Beckenbauer a laissé l'image d'un joueur complet, à la fois talentueux techniquement et intelligent tactiquement. Il est considéré comme le plus grand joueur allemand toutes générations confondues et est régulièrement cité parmi les plus grands joueurs de football de tous les temps. Sur le terrain, il dégageait par sa conduite de balle, une certaine élégance qui aux yeux de certains de ses adversaires passait pour de l'arrogance. Franz-Beckenbauer-a-New-York--1-.jpgBien qu'il ne fut jamais un grand buteur, son incidence sur le jeu offensif de son équipe était réelle. Il avait une excellente vision du jeu, et distribuait des passes très précises. Il signe sa première licence à l'âge de 9 ans au club du SC München 06, avant de passer au Bayern voisin en 1958. C'est le 6 juin 1964 qu'il fait ses grands débuts en équipe première du Bayern, face au FC St. Pauli. Ailier gauche, il fut promu en Bundesliga dès la fin de sa première saison. Il fait sa première apparition sous le maillot national le 26 septembre 1965, tout juste âgé de 20 ans. Il participe à trois Coupes du Monde en tant que joueur. C'est en 1966 que le jeune Franz Beckenbauer dispute sa première rencontre de Coupe du Monde. Un coup de maître pour un coup d'essai, puisqu'il marque deux buts lors de la large victoire des siens face à la Suisse (5 à 0). L'Allemagne subît certes la loi de l'Angleterre lors d'une finale de légende à Wembley, mais le bilan n'en reste pas moins positif. Sa deuxième Coupe du Monde, en 1970 au Mexique, fut également émaillée de moments épiques. Face à l'Italie, en demi-finale, Beckenbauer tient sa place malgré une épaule démise, le bras en écharpe. Mais son abnégation ne fut pas récompensée, puisque les Azzurri remportent le match (4 à 3), le onze allemand devant se contenter de la troisième place du tournoi. Les années 1970 vont être pour lui la confirmation de son talent et l'apogée de sa carrière footballistique. Elles vont être aussi le théâtre d'une des plus grandes confrontations entre deux des plus grands footballeurs de tous les temps : Franz Beckenbauer, donc, et le Hollandais volant Johan Cruyff. Ils sont les leaders d'une génération d'excellents joueurs regroupés au sein de deux clubs pratiquant chacun un jeu novateur: le Bayern Munich et l'Ajax Amsterdam. Si le club hollandais au début des années 1970, est un ogre raflant tous les titres, c'est le Bayern qui le remplacera à partir de 1974. Les deux clubs réussiront à remporter chacun trois Coupe des clubs champions européens d'affilée. C'est en 1974 qu'arrive son heure de gloire. Avec les Gerd Müller, Paul Breitner, et autres Wolfgang Overath, Beckenbauer résiste à la pression jusqu'au bout, permettant à l'Allemagne d'empocher son deuxième titre mondial. En sa qualité de capitaine, il fut le premier à brandir la nouvelle Coupe du Monde à l'issue d'une victoire 2 à 1 face aux Pays-Bas et son ennemi de toujours Cruyff. Beckenbauer n'a pas été le joueur le plus brillant de la compétition, mais son influence dans l'équipe et son leadership ont été essentiels à la victoire finale. Après la défaite en finale de la Coupe d'Europe en 1976, le "Kaiser" décide de quitter le Bayern Munich pour rejoindre l'équipe américaine du New York Cosmos. Le joueur allemand, sevré de titres, ne tente pas le défi américain pour gonfler son palmarès mais plutôt son compte en banque. L'équipe américaine fait des ponts d'or aux stars du football. Cet exil américain pousse la fédération allemande à ne plus sélectionner le joueur. Beckenbauer dispute son dernier match international le 23 février 1977 contre la France. Il arrête sa carrière internationale à 31 ans et 103 sélections (record de sélections en équipe de RFA à l'époque). En 1980, il revient en Allemagne dans le club du Hambourg SV et remporte un dernier championnat en 1982. Il jouera une dernière saison avec le Cosmos en 1983 avant de se retirer définitivement. Le surnom "der Kaiser" lui fut attribué à partir de 1968. Beckenbauer raconta que l'origine de ce surnom est liée à une photo prise par des journalistes lors d'un match amical à Vienne en Autriche. Sur le lieu où se déroulait la session photo, il y avait un buste de l'empereur François Joseph I (en allemand Kaiser Franz Joseph I) à côté duquel Beckenbauer prit la pause. Les journaux publièrent la photo avec le titre Fußball Kaiser (l'empereur du football). L'aura du footballeur ainsi que son prénom, Franz popularisa alors le surnom. Bien qu'on associe souvent Beckenbauer au numéro 5 qu'il portait sur son maillot lors la victoire en Coupe du monde 1974, le Kaiser n'avait pas de numéro qui lui était spécifiquement attribué, à l'inverse de Michel Platini ou Diego Maradona. Lors des Coupes du monde 1966 et 1970, il portait le numéro 4 alors que lorsqu'il jouait au Cosmos de New York, il avait le numéro 6 au dos. À ce jour, il est, avec Mário Zagallo le seul footballeur à avoir gagné la Coupe du monde à la fois en tant que joueur et en tant qu'entraîneur.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1974 (RFA)

Finaliste de la Coupe du Monde en 1966 (RFA)

Vainqueur du Championnat d’Europe des Nations en 1972 (RFA)

Finaliste du Championnat d’Europe des Nations en 1976 (RFA)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1974, 1975 et 1976 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1976 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupes en 1967 (Bayern de Munich)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1982 (Hambourg SV)

Champion d’Allemagne en 1969, 1972, 1973, 1974 (Bayern Munich) et 1982 (Hambourg SV)

Vice-Champion d’Allemagne en 1970, 1971 (Bayern Munich) et 1981 (Hambourg SV)

Vainqueur de la coupe d’Allemagne 1966, 1967, 1969 et 1971 (Bayern Munich)

Champion des Etats-Unis en 1977, 1978 et 1980 (Cosmos New-York)

Vainqueurde la Cup Trans-Atlantic en 1980 et 1983 (Cosmos New-York)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’Or en 1972 et 1976

Ballon d’Argent en 1974 et 1975

2ème meilleur joueur de la Coupe du Monde en 1974

Élu meilleur jeune joueur de la Coupe du Monde en 1966

3ème meilleur buteur de la Coupe du Monde en 1966 (4 buts)

Élu footballeur allemand de l’année en 1966, 1968, 1974 et 1976

3ème meilleur joueur du siècle (IFFHS)

Élu meilleur joueur allemand du siècle en 2000

Élu joueur de l’année de la zone CONCACAF en 1977

MVP de l’année de la NASL en 1977

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1966, 1970 et 1974

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1972 et 1976

Nommé au FIFA 100

Nommé dans l’équipe mondiale du 20ème siècle

Nommé dans la Dream-Team FIFA de la Coupe du Monde en 2002

Nommé dans le 11 type de tous les temps par la magazine anglais "World Soccer" en 2013

Élu Homme de l'année dans le football alllemand en 1990

Élu parmi les "légendes" du foot par Golden Foot en 2010

Élu parmi les "légendes" du sport par le journal espagnol Marca en 2012

Ordre du Mérite de la FIFA en 1984

Prix du centenaire de la FIFA en 2004

Prix du Président de la FIFA en 2012

Prix du Président de l'UEFA en 2013

Ordre de Mérite de la RFA en 1986

Intronisé dans le Hall of Fame des sportifs allemands en 2008

Nommé capitaine honoraire de l'équipe nationale d'Allemagne en 1982

Obtient le Laureus World Sport Awards pour l'ensemble de sa carrière en 2007

À reçu la médaille Silbernes Lorbeerblatt en 1966 et 1967

À reçu la Médaille d'honneur de la ville de Munich en 1995

À reçu l'anneau d'or de la ville de Munich en 1982

À reçu la Médaille constitutionnelle de Bavière en 2012

Ordre du Mérite de Bavière en 1982

Médaille d'argent du Prix Bravo Otto en 1976

Médaille de bronze du Prix Bravo Otto en 1974 et 1975

À reçu le Prix "Bambi" du groupe de médias allemand "Burda" en 1986, 1990, 1995 et 2000

À reçu le Prix Walther Bensemann de l'académie allemande de la culture du football en 2006

À reçu le Prix "Big Brother" en 2005

À reçu le Prix Joachim-Deckarm pour ses efforts en faveur des fonds Deckarm en 2014

 

DIVERS


-Depuis 1994, il est président du Bayern Munich et depuis 2002, président du conseil de surveillance du club bavarois. Ses qualités de gestionnaire, son influence sont à l'origine des périodes fastes du Bayern Munich, concrétisées par les titres de champion d'Allemagne ou la victoire en Ligue des Champions en 2001.

-Franz Beckenbauer a aussi été à la tête du Comité d'organisation de la Coupe du Monde 2006 et est régulièrement un consultant pour le Bild.

 

VIDÉO




21/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 792 autres membres