FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Amadeo Carizzo

Amedeo Carizzo.jpg
Amadeo Carizzo

 

Amadeo Raúl Carrizo Larretape

Né le 12 juin 1926 à Rufino (ARG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png Argentin, Gardien de but, 1m88

Surnom: Tarzan

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png 20 sélections

(Matchs amicaux: 8 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Copa Roca: 2 sélections)

(Taça das Nações:  3 sélections)

 

1ère sélection : le 28 novembre 1954 contre le Portugal (3-1)

Dernière sélection : le 6 juin 1964 contre l'Angleterre (1-0)

 

1945/68 River Plate (ARG) 513 matchs

1969 Alianza Lima (PER) 1 match

1970/71 Millonarios (COL) 53 matchs

 

Amedeo Carrizo fut l’un des plus grands, son agilité était telle qu’on le surnommait "Tarzan". Il peut être considéré comme le premier à développer son poste. Gardien de River Plate au milieu du 20ème siècle, l’Argentin a été un modèle pour ses contemporains comme pour les générations suivantes. Carrizo est en effet le premier gardien à porter des gants. Mais il est surtout le premier à apporter de la mobilité dans le jeu du gardien. C’est le tout premier gardien à quitter sa surface de réparation pour aller à la rencontre des attaquants adverses, le plus souvent avec réussite. Les gardiens n’avaient à l’époque pas cette habitude et restaient près de leur ligne. Mais Carrizo a également apporté une évolution avec le ballon: le dégagement au pied. Jusque là, les gardiens relançaient en passe courte vers un coéquipier proche de leur surface. Carrizo a révolutionné le jeu du gardien en introduisant les grands coups de pied de dégagement directement dans la moitié de terrain adverse. Durant sa carrière, il garde la cage du grand River Plate avec qui il remporte six championnats entre 1947 et 1957. C'est l'époque de "La Maquina". Sous la houlette de Renato Cesarini, l’entraîneur italo-argentin bénéficie d’un quintette d’attaquants mythique: Adolfo Pedernera, Juan Carlos Muñoz, Angel Amadeo Labruna, Felix Loustau et José Manuel Moreno. Cette équipe pratique un football total avant l'heure. Si les attaquants pouvaient se permettre toutes sorte de fantaisies, Amedeo Carizzo était intransigeant et inflexible sur sa ligne. Avec 768 minutes sans prendre de buts, il détient le record d’invincibilité du club (c'est Carlos Bianchi, encore jeune attaquant de Velez, qui mit fin à la série). Il connaîtra malheureusement l’infortune d’encaisser six buts contre la Tchécoslovaquie (1 à 6) avec la sélection albiceleste lors du Mondial 1958. Sa carrière fut cependant riche de performances autrement plus mémorables. Au final, Amadeo Carrizo est le premier gardien moderne. Il inspira notamment René Higuita et José Luis Chilavert.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Taça das Nações en 1964 (Argentine)

Vainqueur de la Copa Aldao en 1945 et 1947 (River Plate)

Finaliste du championnat sud-américain des clubs champions en 1948 (River Plate)

Champion d’Argentine en 1947, 1952, 1953, 1955, 1956 et 1957 (River Plate)

Vice-champion d’Argentine en 1948, 1949, 1960, 1962, 1963, 1965 et 1966 (River Plate)

Vainqueur de la Copa Ibarguren en 1952 (River Plate)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur gardien Sud-américain du 20ème siècle



27/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 945 autres membres