Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Emmanuel Adebayor

Photo: ©INJS

 

Emmanuel Adebayor

 

Sheyi Emmanuel Adebayor

Né le 26 février 1984 à Lomé (TOG)

Togo.png Togolais, Attaquant, 1m91

 

Togo.png 86 sélections, 32 buts

(Matchs amicaux: 23 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 23 sélections, 16 buts)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 26 sélections, 10 buts)

(Coupe d'Afrique des Nations: 11 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 8 juillet 2000 contre la Zambie (0-2)

Dernière sélection : le 24 mars 2019 contre le Bénin (1-2)

 

2001/03 FC Metz (FRA) 51 matchs, 17 buts
(Championnat de France: 10 matchs, 2 buts)
(Championnat de France de D2: 34 matchs, 13 buts)
(Coupe de France: 7 matchs, 2 buts)
2003/06 AS Monaco (FRA) 115 matchs, 26 buts
(Championnat de France: 78 matchs, 18 buts)
(Coupe de France: 11 matchs, 3 buts)
(Ligue des Champions: 21 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 3 buts)
2006/09 Arsenal (ANG) 142 matchs, 62 buts
(Championnat d'Angleterre: 104 matchs, 46 buts)
(Coupe d'Angleterre: 7 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 5 matchs, 3 buts)
(Ligue des Champions: 26 matchs, 9 buts)
2009/12 Manchester City (ANG) 45 matchs, 19 buts
(Championnat d'Angleterre: 34 matchs, 15 buts)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 4 buts)
2011 Real Madrid (ESP) (Prêt) 22 matchs, 8 buts
(Championnat d'Espagne: 14 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Espagne: 2 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 6 matchs, 2 buts)
2011/12 Tottenham Hotspur (ANG) (Prêt) 37 matchs, 18 buts
(Championnat d'Angleterre: 33 matchs, 17 buts)
(Coupe d'Angleterre: 4 matchs, 1 but)
2012/15 Tottenham Hotspur (ANG) 76 matchs, 24 buts
(Championnat d'Angleterre: 59 matchs, 18 buts)
(Coupe d'Angleterre: 3 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs, 1 but)
(Ligue Europa: 12 matchs, 5 buts)
2016 Crystal Palace (ANG) 15 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 12 matchs, 1 but)
(Coupe d'Angleterre: 3 matchs)
2017/19 İstanbul Başakşehir (TUR) 76 matchs, 28 buts
(Championnat de Turquie: 60 matchs, 24 buts)
(Coupe de Turquie: 10 matchs, 3 buts)
(Ligue des Champions: 4 matchs, 1 but)
(Ligue Europa: 2 matchs)
2019 Kayserispor (TUR) 8 matchs, 2 buts
2020 Olimpia (PAR) 2 matchs

 

Figure emblématique du football togolais, Emmanuel Adebayor a connu une ribambelle de clubs. Des coups de génie par instant, des coups de sang parfois avec certain coachs, il fait tout de même partie de la liste très restreinte des meilleurs attaquants africains qui ont évolué en Premier League. Il restera aussi à jamais celui qui a qualifié le Togo pour sa première et unique Coupe du Monde en 2006. Une légende au pays.

 

Originaire du Togo, le jeune Emmanuel tape dans la balle dans les rues de Lomé, au cœur du faubourg populaire de Kodjoviakope. Adebayor est déjà plus grand et plus talentueux que ses amis. Il joue dans le club de sa ville natale et tente de s'échapper par le football. Son ticket de sortie sera la Suède et un tournoi international où il tape dans l'œil des recruteurs du FC Metz. Il est encore adolescent lorsqu’il atterrît en France à l’aube de l’an 2000. Lancé, fin 2001, dans le grand bain de la L1 par le duo Gilbert Gress-Albert Cartier lors d'une rencontre à Sochaux, c’est lors de l’exercice 2002-03 que cet attaquant longiligne, technique et très fort physiquement se révèle pour former un duo de feu aux côtés de Mamadou Niang à la pointe de l’attaque messine. Costaud dans les airs, les premiers matchs du numéro 29 messin sont plutôt timides. On lui reproche sa maladresse et ses mauvais choix offensifs, mais on souligne sa technique toute en finesse, inhabituel au vu de son physique. Il explosera aux yeux de tous lors de sa seconde saison avec les Grenat en Ligue 2. Il s’impose comme l’élément clé de l’attaque messine et disputera la bagatelle de 34 rencontres avec 13 réalisations à la clé. Le Togolais tape dans l’œil de l'AS Monaco qui rafle la mise pour 3,2 millions d’euros.

 

Emmanuel Adebayor.jpg

Photo: ©Getty Images

 

Du haut de son mètre 91, l'attaquant, devenu international avec les Éperviers, va tutoyer le haut niveau sur le Rocher. Présent lors de la folle épopée des Rouge et Blanc en Ligue des Champions en 2004 (finale perdue contre le FC Porto), il passe deux saisons en demi-teinte, barré par une concurrence terrible au sein de l’effectif de Didier Deschamps: Fernando Morientes, Dado Prso et Shabani Nonda lui sont souvent préférés. Malgré tout, Emmanuel séduit Arsène Wenger qui lui trouve des qualités intéressantes pour la Premier League. Il rejoint les Gunners pour 10 millions d’euros en janvier 2006. Son profil proche de celui de Kanu séduit le coach français qui lui accorde immédiatement sa confiance. Il devient un des fers de lance de l’attaque aux côtés de Thierry Henry et Robin Van Persie. Lors de la saison 2007-2008, il explose littéralement et score à 24 reprises pour le compte des Gunners, qui lui vaudra d'ailleurs le Ballon d'Or africain. Une belle histoire qui se finit mal. À l'été 2009, il passe chez l'ennemi de Manchester City. Un mois après son arrivée, Adebayor traverse tout le terrain pour aller chambrer le public d’Arsenal après un but marqué à l’Etihad Stadium de Manchester pour une victoire des Citizens (4 buts à 2). Pour cette provocation gratuite et pour avoir volontairement chargé son ancien coéquipier Robin Van Persie, le Togolais écopera de deux matchs de suspension. Sa première saison dans les Eastlands est positive (14 buts en 26 matchs de Premier League) mais les choses vont malheureusement se gâter. Roberto Mancini change son système et fait de Carlos Tevez son titulaire en pointe. L’arrivée de Mario Balotelli n’arrange rien à sa situation. Prêté au Real Madrid puis à Tottenham, ce sont les Spurs qui rachète son contrat pour la modique somme de 6,3 millions d’euros. Il s’impose immédiatement comme titulaire et prend la place laissée vacante par Peter Crouch en pointe. En quatre saisons, il y a inscrit 41 buts en 106 matches avant de résilier son contrat en 2015.

 

Il passe ensuite un exercice à Crystal Palace avant de s'offrir une seconde jeunesse en Turquie. D'abord l’Istanbul Başakşehir puis Kayserispor trois petit mois. Il s'est ensuite exilé en Amérique du Sud, et plus précisément au Paraguay, à l'Olimpia. Il aura seulement joué quatre petits matchs avant que la pandémie de Covid-19 ne vienne précipiter la fin de toutes les compétitions. Côté sélection, il a endossé le maillot des Éperviers à 58 reprises et a inscrit 24 buts tout en offrant 4 passes décisives.

 

PALMARÈS

 

Finaliste de la Ligue des champions en 2004 (AS Monaco)

Champion du Paraguay en 2020 (Olimpia)

Vice-champion d'Espagne en 2011 (Real Madrid)

Vice-champion de Turquie en 2017 et 2019 (İstanbul Başakşehir)

Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 2011 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 2016 (Crystal Palace)

Finaliste de la Coupe de Turquie en 2017 (İstanbul Başakşehir)

Finaliste de la Coupe de la Ligue Anglaise en 2007 (Arsenal) et 2015 (finale non-jouée) (Tottenham Hotspur)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Élu joueur africain de l’année en 2008

Élu footballeur africain de l’année par la BBC en 2008

Élu but de l'année par la BBC en 2003

Nommé dans l'équipe type de l'année PFA du championnat d'Angleterre en 2008

Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat de France de D2 en 2003



13/12/2021
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1211 autres membres