Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Lucien Muller

Lucien Muller.jpg
Photo: ©Real Madrid

 

Lucien Muller

 

Lucien Muller Schmidt

Né le 3 septembre 1934 à Bischwiller (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Meneur de jeu, 1m75

Surnoms: Le petit Kopa, "Don Luciano"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 16 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 9 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 3 sélections)

(Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 11 octobre 1959 contre la Bulgarie (0-1)

Dernière sélection : le 25 avril 1964 contre la Hongrie (1-3)

 

1951/53 FC Bischwiller (FRA)

1953/57 RC Strasbourg (FRA) 87 matchs, 20 buts

(Championnat de France: 79 matchs, 17 buts)

(Coupe de France: 6 matchs, 2 buts)

(Coupe Charles Drago: 2 matchs, 1 but)

1957/59 Toulouse FC (FRA) 69 matchs, 19 buts 

(Championnat de France: 69 matchs, 19 buts) 

(Coupe de France: 6 matchs, 4 buts) 

(Coupe Charles Drago: 1 match) 

1959/62 Stade de Reims (FRA) 126 matchs, 24 buts 

(Championnat de France: 107 matchs, 19 buts) 

(Coupe de France: 13 matchs, 5 buts) 

(Coupe Charles Drago: 1 match)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 4 matchs) 

1962/65 Real Madrid (ESP) 105 matchs, 3 buts)

(Championnat d'Espagne: 77 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Espagne: 13 matchs)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 15 matchs, 1 but)

1965/68 FC Barcelone (ESP) 88 matchs, 4 buts

(Championnat d'Espagne: 68 matchs, 3 buts)

(Coupe d'Espagne: 8 matchs, 1 but)

(Coupe d'Europe des villes de foires: 12 matchs)

1968/70 Stade de Reims (FRA) 42 matchs, 5 buts

(Championnat de France: 36 matchs, 5 buts)

(Coupe de France: 6 matchs)

 

Surnommé le petit Kopa, Lucien Muller est le premier grand joueur à passé du Real Madrid et au FC Barcelone. Cet homme de classe est également une véritable légende au Stade Reims.

 

Natif de Bischwiller, en Alsace, il fait ses premiers pas en pro au RC Strasbourg. Le milieu talentueux poursuit sa carrière a Toulouse, club du milieu de tableau fraîchement vainqueur de la Coupe de France. Deux belles saisons avant de démarrer son histoire rémoise en 1959, au lendemain de la seconde défaite en finale de C1 au moment où Raymond Kopa revient de Madrid. L'élève va rencontrer le maître. Avec FontainePiantoni et Vincent, ils forment la ligne d'attaque la plus forte sur le papier de toute l'histoire du club, peut être même du football français tout court. Cette équipe dirigé par Albert Batteux va survoler le championnat et pulvériser tous les records. Lucien réalise des débuts fracassants. Il dispute la totalité des matchs et marque à 13 reprises pour sa première saison. Dans la foulée, il dispute la première demi-finale de l'histoire du Championnat d'Europe des Nations en 1960 perdue face à la Yougoslavie, seul rémois avec Vincent de la ligne offensif tricolore. Il est tout aussi assidu la saison suivante (37 matchs sur 38 en championnat) mais l’équipe connait une saison difficile marquée par l’absence de Just Fontaine blessé lourdement. Muller découvre également l’Europe avec un premier tour anecdotique face aux luxembourgeois d’Esch (11 buts à 1) puis une élimination en huitièmes face au champion d’Angleterre, Burnley (0-2, 3-2). Signe des temps, le Real Madrid dont le destin européen est intimement lié depuis des années est lui aussi écarté au même stade de la compétition. Devenu le "petit Kopa" dans les travées du stade Auguste-Delaune, il s'offre un second titre en 1962 puis part au Real Madrid pour la somme record de 400 000 Francs comme "le Napoléon du football" six ans auparavant.

 

Lucien Muller.jpg

Photo: ©Archives FFF

 

 L’Alsacien évolue plus loin du but, mais ses qualités d’organisateur font merveille. De 1962 à 1965, Muller remporte trois titres consécutifs de champion d’Espagne sous le maillot de la Casa Blanca. Il dispute 77 rencontres, dont la finale de Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1964, perdue 4 buts à 0 au Präter de Vienne contre l’Inter Milan de Facchetti et Mazzola. À l’issue de ces trois exercices, Muller quitte ses coéquipiers Di StefanoPuskas et Gento pour le rival barcelonais, devenant ainsi le premier joueur notable que les Catalans aient fait venir du Real. Exception dans le sens de transfert, Muller l’est également par le résultat, puisque contrairement à ses prédécesseurs, il est aussi bon avec sa nouvelle équipe qu’avec l’ancienne. Voire meilleur. Muller arrive chez les Blaugrana à l'âge de 31 ans, mais c’est avec eux qu’il obtient son seul trophée européen. En 1966, il devient avec Barcelone le tout premier Français à remporter le Coupe d’Europe des Villes de Foire, l'ancienne C3. Deux ans plus tard, il est aussi le premier gaulois vainqueur de la Coupe d’Espagne. Moins en réussite en Liga, celui qui est devenu "Don Luciano" dans les stades espagnols, rentre au pays après ces six années de l'autre côté des Pyrénées.

 

Il rentre au Stade de Reims alors en D2 quelques années plus tard, puis raccroche les crampons pour entamer ensuite une carrière d’entraîneur, qui le pousse à retourner rapidement en Espagne. Passé par le CD Castellon, Burgos puis Saragosse, il s'installe sur le banc du FC Barcelone en 1978, devenant du coup le second entraîneur français de l'histoire du club derrière Helenio Herrera. Avec moins de réussite que durant son passage en tant que joueur. Il est remplacé juste avant la demi-finale retour de la Coupe des Coupes 1979 par Joaquim Rifé qui reste injustement au palmarès pour deux petits matchs et une victoire à Bâle face aux allemands du Fortuna Düsseldorf (4 buts à 3). Ironie du sort, c’est en France qu’il écrit les seules lignes de son palmarès. À Monaco. Arrivé en 1983 en Principauté, Muller remporte avec l’ASM deux Coupes des Alpes (1983 et 1984) et une Coupe de France en 1985. Avant de repartir en Espagne, puis de mettre fin à sa présence sur le banc en 1992 à l'âge de 58 ans.

 

PALMARÈS

 

4ème de l'Euro 1960 (France)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1964 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe des villes de foire en 1966 (FC Barcelone)

Champion de France en 1960 et 1962 (Stade de Reims)

Champion d’Espagne en 1963, 1964 et 1965 (Real Madrid)

Vice-champion d’Espagne en 1967 et 1968 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1968 (FC Barcelone)

Vainqueur du Challenge des champions en 1960 (Stade de Reims)



10/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1186 autres membres