FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

César Sampaio

Cesar Sampaio.jpg
César Sampaio

 

Carlos César Sampaio Campos

Né le 31 mars 1968 à São Paulo (BRE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, Milieu défensif, 1m77

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png 47 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 23 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections, 3 buts)

(Copa America: 9 sélections

(Coupe des Confédérations: 4 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 8 novembre 1990 contre le Chili (0-0)

Dernière sélection : le 15 novembre 2000 contre la Colombie (1-0)

 

1986/91 Santos FC (BRE) 82 matchs, 2 buts

1991/94 Palmeiras (BRE) 60 matchs, 5 buts

1995/98 Yokohama Flügels (JAP) 150 matchs, 17 buts

(Championnat du Japon: 116 matchs, 13 buts)

(Coupe du Japon: 11 matchs, 1 but)

(Coupe de la ligue japonaise: 23 matchs, 3 buts)

1999/2000 Palmeiras (BRE) 22 matchs, 2 buts

2000/01 Deportivo La Corogne (ESP) 17 matchs

(Championnat d'Espagne: 10 matchs)

(Coupe d'Espagne: 7 matchs)

2002 Kashiwa Reysol (JAP) 32 matchs, 3 buts

(Championnat du Japon: 26 matchs, 3 buts)

(Coupe de la ligue japonaise: 6 matchs)

2003/04 Sanfrecce Hiroshima (JAP) 61 matchs, 5 buts

(Championnat du Japon: 55 matchs, 5 buts)

(Coupe du Japon: 4 matchs)

(Coupe de la ligue japonaise: 2 matchs)

2004 São Paulo FC (BRE) 25 matchs, 1 but

2006 Persma Manado (IDN) 1 match, 1 but

 

Le premier buteur du Brésil au Mondial 98, c'est lui. César Sampaio, un milieu de terrain trapu de 30 piges relativement méconnu en France. Né le 31 mars 1968 à São Paulo, Carlos César Sampaio Campos de son nom complet a initié sa carrière au Santos, mais sera révélé au grand public à Palmeiras sous la houlette de Wanderley Luxemburgo. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7607502_201803021922795.jpgAvec cette équipe, il est double champion du Brésil et vainqueur de la prestigieuse Copa Libertadores en 1999. Pour l’ouverture de la Coupe du Monde française, le Brésil affronte l’Écosse au Stade de France. L’occasion pour Ronaldo, le plus grand joueur de la planète à ce moment-là, d’exposer son talent aux yeux de la terre entière. C’est pourtant César Sampaio qui ouvre le score pour le Brésil, d’un geste peu académique sur un corner de Bebeto repris au premier poteau impliquant son épaule et sa chance. Six mois encore avant le Mondial, Flávio Conceição, qui évolue dans le championnat espagnol, paraît indétrônable. Mais une blessure et un "manquement à la discipline" l'éloignent des tablettes du sélectionneur brésilien. Lequel ne pensait sans doute pas faire une aussi bonne affaire avec Cesar Sampaio. En 1998, le milieu brésilien joue au Japon depuis 1995. À Yokohama Flügels plus exactement. L'ancien joueur du championnat brésilien a débarqué en Asie en même temps que son pote Zinho, milieu offensif. Au pays du soleil levant, César fait ses matchs, mais quitte son club en 1998. Logique, Flügels met la clé sous la porte, et Sampaio retourne donc au pays après avoir été titularisé six fois en sept matchs du Mondial 98. Comme quoi, on peut jouer au Japon et être titulaire indiscutable dans une équipe finaliste de la Coupe du Monde aux côtés de Cafu, Roberto CarlosRivaldo et Ronaldo. Peu connu en Europe malgré ces références, le demi-défensif ratisseur de ballons doit son anonymat à une seule saison passée sur le Vieux Continent en Espagne, à la Corogne où il ne dispute que 17 rencontres. Après un nouveau passage de deux saisons au Japon, il rentre définitivement au Brésil en 2004 pour mettre un terme à sa carrière de footballeur dans sa ville natale avec São Paulo. Au total, il compte 47 sélections en équipe nationale brésilienne avec comme principale conquête la Coupe des Confédérations et la Copa America en 1997. Il honore sa dernière cape internationale avec la Seleçao le 15 novembre 2000 contre la Colombie (1 but à 0) lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2002.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1998 (Brésil)

Vainqueur de la Copa America en 1997 (Brésil)

Finaliste de la Copa America en 1995 (Brésil)

Vainqueur de la Coupe des Confédérations en 1997 (Brésil)

Vainqueur de la Copa Libertadores en 1999 (Palmeiras)

Vainqueur de la Copa Mercosur en 1998 (Palmeiras)

Vainqueur de la Coupe des coupes asiatique en 1995 (Yokohama Flügels)

Vainqueur de la Supercoupe d'Asie en 1995 (Yokohama Flügels)

Champion du Brésil en 1993 et 1994 (Palmeiras)

Vainqueur de la Coupe du Japon en 1998 (Yokohama Flügels)

Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2000 (Deportivo La Corogne)

Vainqueur du Championnat de São Paulo en 1993, 1994 (Palmeiras) et 2001 (Corinthians)

Vainqueur du Tournoi Rio-São Paulo en 1993 et 2000 (Palmeiras)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Bola de Ouro en 1990 et 1993

Bola de Prata en 1990 et 1993

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère et 2ème photo: ©DR



02/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1130 autres membres