FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Emmanuel Kundé

Emmanuel Kundé.jpg

Emmanuel Kundé

 

Né le 15 juillet 1956 à Ndom (CAM)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Camerounais, Défenseur central/milieu défensif, 1m85

Surnom: Benetti

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png 102 sélections, 17 buts

(Matchs amicaux: 12 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 16 sélections, 4 buts)

(Coupe du Monde: 7 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 14 sélections, 1 but)

(Coupe d'Afrique des Nations: 25 sélections, 1 but)

(Qualif Jeux Olympiques: 4 sélections, 1 but)

(Jeux Olympiques: 2 sélections)

(Jeux Africains: 4 sélections, 1 but)

(Jeux d'Afrique Centrale: 4 sélections, 1 but)

(Coupe de l'UDEAC: 12 sélections, 3 buts)

(Coupe Afro-Asiatique: 2 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 18 mars 1979 contre la Guinée (0-3)

Dernière sélection : le 23 janvier 1992 contre la Côte d'Ivoire (0-0)

 

1974/75 Mbankomo Club (CAM)
1975/77 Tempête de Nanga-Eboko (CAM)
1977/87 Canon Yaoundé (CAM)
1987/88 Stade Lavallois (FRA) 15 matchs
(Championnat de France: 14 matchs)
(Coupe de France: 1 match)
1988/89 Stade de Reims (FRA) 33 matchs, 4 buts
(Championnat de France de D2: 32 matchs, 3 buts)
(Coupe de France: 1 match, 1 but)
1989/90 Prévoyance Yaoundé (CAM)
1991/92 Olympic Mvolyé (CAM)

 

Sentinelle au milieu puis défenseur central, Emmanuel Kundé est un monument du football camerounais, avec deux participations aux coupes du Monde 1982 et 1990 ainsi que deux victoires en Coupe d'Afrique des nations en 1984 et 1988. Leader indiscutable avec les Lions indomptables, son passage en France sera plus modeste, au Stade Lavallois, où il joue peu, puis à Reims en D2. Dommage qu’il n’ait pu briller d’avantage. Né le 15 juillet 1956 à Ndom, il embrasse une carrière de footballeur assez tardivement. Il émerge au Canon Yaoundé au début des années 80, après les deux victoires du club en coupe d'Afrique des clubs champions. 1m85 et 80kg, sa grande taille et son gabarit imposant en font une tour de contrôle au milieu de terrain avec des détentes verticales et horizontales phénoménales. Emmanuel Kundé.jpgTrès puissant, il s’impose assez rapidement dans l'équipe type qui domine le football camerounais à l’époque. Champion en 1982, il participe à la Première Coupe du Monde que dispute son pays la même année. Les Lions indomptables sont une bonne surprise du tournoi, avec un jeu très défensif. Dans un groupe difficile, avec l’Italie, la Pologne et le Pérou, ils terminent invaincus (3 nuls) mais insuffisant pour franchir le premier tour. Avec ses coéquipiers Théophile Abega et Louis M'Fedé, il remporte la Coupe nationale en 1983 avant de triompher sur la scène continentale l’année suivante. Le Canon atteint la finale de la Coupe des Coupes africaines mais s’inclinent contre les égyptiens d’Al-Ahly aux pénaltys. Dominateur du foot africain, le Cameroun remporte la CAN en Côte d’Ivoire contre le Nigeria puis enchaîne avec les JO de Los Angeles où ils ne franchissent pas le premier tour. Les frappes d'Emmanuel font frémir de bonheur des supporteurs comblés. De nouveau champion avec le Canon en 1985, Kundé fait le doublé coupe championnat en 1986, mais les Lions indomptables ne parviennent pas à se qualifier pour le Mondial la même année. En 1987, à 31 ans, il tente l’aventure en Europe et débarque en France à Laval. Il n’y vient pas seul puisqu’il emmène avec lui François Omam-Biyik. Il y croise le gabonais Pierre Aubameyang, mais aussi François Brisson et Jean-Luc Dogon. Le vieillissant Emmanuel a beaucoup de mal à s’adapter au milieu de terrain et ne joue pas plus (16 rencontres en tout). L’année n’est néanmoins pas si mauvaise puisqu’il va remporter la CAN avec son pays. Héros de la finale, il inscrit le seul but du match face au Nigéria, sur pénalty, sa spécialité. Repositionné en défense centrale, il quitte les Tangos pour Reims en D2 et fait une bonne saison dans une équipe pas si mal, avec Thierry Tusseau et le buteur chilien devant Ivo Basay. Mais les champenois ne peuvent faire mieux qu'une modeste 9ème place, bien loin des ambitions du début de saison. Emmanuel Kundé rentre alors au pays et rejoint le Prévoyance Yaoundé, club corpo. Il n’y reste qu’un temps, le temps de composter son billet pour la Coupe du Monde 1990 avec les Lions et de gagner une Coupe nationale un peu à la surprise générale. Il fait donc partie de cette épopée camerounaise où lui et les Roger Milla, André Kana-Biyik et Thomas NKono enchantent la planète entière avec leurs exploits successifs face au tenant du titre argentin de Diego Maradona et Claudio Caniggia (1 but à 0) ainsi que contre les colombiens de René Higuita et Carlos Valderrama (2 buts à 1). Équipe surprise du tournoi, le Cameroun atteint les quarts de finale, s’inclinant contre l’Angleterre de David Platt 3 buts à 2 après prolongation. Kundé marque d’ailleurs le but égalisateur à 1-1 sur pénalty. Il rejoint après le tournoi l’Olympique Mvolyé où il restera encore deux saisons, avant de raccrocher les crampons. Durant ce laps de temps, il participe à la CAN 1992 où les camerounais perdent en demi-finale contre la Côte d’Ivoire, futur vainqueur. Mais il n’est déjà plus titulaire, à 36 piges. Avec l’Olympique, il termine tout de même sa carrière sur une nouvelle victoire en coupe nationale. Il va ensuite s’orienter vers une carrière d’entraineur qu’il va mener avec brio.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 1984 et 1988 (Cameroun)

Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 1986 (Cameroun)

4ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 1992 (Cameroun)

Vainqueur de la Coupe Afro-asiatique des nations en 1985 (Cameroun)

Vainqueur de la Coupe de l'UDEAC en 1984 et 1986 (Cameroun)

Finaliste de la Coupe d'Afrique des vainqueurs de Coupe en 1984 (Canon Yaoundé)

Champion du Cameroun en 1979, 1980, 1982, 1985 et 1986 (Canon Yaoundé)

Champion du Cameroun en 1984 (Canon Yaoundé) et 1990 (Prévoyance Yaoundé)

Vainqueur de la Coupe du Cameroun en 1978, 1979, 1983, 1986 (Canon Yaoundé), 1990 (Prévoyance Yaoundé) et 1992 (Olympic Mvolyé)

Finaliste de la Coupe du Cameroun en 1980 et 1985 (Canon Yaoundé)

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo:@Onze/2019 Icon Sport

- 2ème photo: ©DR



16/07/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1130 autres membres