FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Frank Leboeuf

Frank Leboeuf.jpg
Frank Leboeuf

 

Franck Alain James Leboeuf

Né le 22 janvier 1968 à Marseille (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur central, 1m83

Surnom: Franky

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 50 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 34 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 5 sélections)

(Qualif Euro: 7 sélections, 3 buts)

(Euro: 1 sélection)

(Coupe des Confédérations: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 22 juillet 1995 contre la Norvège (0-0)

Dernière sélection : le 6 juin 2002 contre l'Uruguay (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 5 sélections

 

1984/86 Sporting Club Toulon B (FRA) 12 matchs
1986 Hyères (FRA) 14 matchs, 3 buts
1987/88 CS Meaux (FRA) 39 matchs, 3 buts
1988/91 Stade Lavallois (FRA) 74 matchs, 11 buts
(Championnat de France: 21 matchs)
(Championnat de France de D2: 48 matchs, 11 buts)
(Coupe de France: 5 matchs)
1991/96 RC Strasbourg (FRA) 223 matchs, 54 buts
(Championnat de France: 141 matchs, 28 buts)
(Championnat de France de D2: 56 matchs, 20 buts)
(Coupe de France: 15 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 1 but)
(Coupe Intertoto: 5 matchs, 2 buts)
1996/2001 Chelsea (ANG) 204 matchs, 24 buts
(Championnat d'Angleterre: 144 matchs, 17 buts)
(Coupe d'Angleterre: 18 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 8 matchs, 1 but)
(Charity Shield: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 14 matchs, 1 but)
(Coupe des Coupes: 15 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
2001/03 Marseille (FRA) 56 matchs, 6 buts
(Championnat de France: 51 matchs, 5 buts)
(Coupe de France: 4 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 1 match)
2003/04 Al-Sadd (QAT) 17 matchs, 6 buts
2004/05 Al Wakrah (QAT) 10 matchs, 2 buts
 
On ne le rappellera jamais assez, la notoriété de Frank Leboeuf repose sur un miraculeux coup du sort. Le 8 juillet 1998, alors que l’équipe de France se dirige droit vers la finale de "sa" Coupe du Monde et n’a plus que 15 minutes à tenir face à la Croatie, Laurent Blanc, indéboulonnable défenseur central des Bleus, écope d’un injuste carton rouge dû à la simulation de Slaven Bilic. Le remplaçant Frank Leboeuf est alors envoyé sur la pelouse mais se voit surtout offrir l’opportunité, une fois la qualification acquise, de prendre la place de Laurent Blanc, suspendu, pour la finale France-Brésil du 12 juillet, événement télévisé le plus regardé dans le Monde. Alors que la planète entière se demande si l’invité de dernière minute saura contenir les assauts de Ronaldo, le natif de Marseille se révèle à la hauteur des attentes et contribue à la victoire des Bleus. Frank Leboeuf.jpgApparaissant en bonne place sur la photo finale, Frank Leboeuf est alors heureux comme un gamin sur la pelouse du Stade de France et saute de manière appuyée dans les bras d’un Laurent Blanc un peu amer. Pourtant rien ne fut facile pour ce Marseillais d'origine qui, malgré la succession de coups durs, a toujours eu la force de croire en son destin. Car dans sa carrière les difficultés font rapidement leur apparition : retenu au centre de formation du SC Toulon, Frank Leboeuf voit ses espoirs de professionnalisme s'effondrer une première fois quand le club varois renvoie ses jeunes joueurs en raison de lourds problèmes financiers. Appelé ensuite par l'OM pour y effectuer un essai, il n'est pas retenu par les dirigeants marseillais : à plus de 18 ans Leboeuf se retrouve alors à Hyères, dans le championnat de France amateur. Il part s'installer ensuite dans la banlieue parisienne, à Meaux, qui végète en 3ème division. Son style rugueux et sa conduite de balle caractéristique tapent dans l’oeil des recruteurs du Stade Lavallois où il posera ses valises durant 2 saisons. Miné par de gros soucis financiers, le club lavallois est obligé de vendre ses meilleurs joueurs. Il signe au RC Strasbourg en 1991, le premier tournant de sa carrière pour celui qui est convaincu que le club alsacien sera ce tremplin espéré depuis si longtemps. Durant ses 6 belles années en Alsace, il conduira le club du bas de tableau à l’Europe remportant la Coupe Intertoto, en 1995, et emmenant Strasbourg en finale de la coupe de France, toujours la même année. Lors de cette saison, Strasbourg est même la première équipe à faire tomber le FC Nantes de Coco Suaudeau, à l’occasion de la 32ème journée. Son jeu est précis, ses interventions en défense sont propres et son jeu de tête a permis au club Alsacien d’inscrire bon nombre de buts lors de ses montées sur les corners. Devant de tels résultats, il s’ouvre les portes de l’Équipe de France. Le 22 Juillet 1995, il honore sa première sélection face à la Norvège (0-0). Il réalise de bons débuts et dispute l’Euro 96. Repéré par Ruud Gullit, le nouvel entraîneur de Chelsea, il passe la Manche en 1996 juste après le tournoi où il ne tarde pas à s'imposer dans une équipe cosmopolite dans laquelle on trouve les internationaux italiens Zola et Vialli et le Roumain Petrescu. Sa réussite est remarquable : en cinq ans, il remporte 6 titres avec les Blues dont 2 Coupes d'Angleterre et une Coupe des Coupes. En Équipe de France, son parcours est exceptionnel, effaçant en quelques mois l'infortune connue au début de sa carrière : titulaire en 1995 lors du match Roumanie-France (1-3) considéré comme la rencontre fondatrice de la génération Jacquet, il est aussi l'auteur du penalty décisif face à l'Andorre en 1999 sans lequel la France n'aurait peut-être jamais pu disputer l'Euro 2000 que Leboeuf et ses coéquipiers vont finalement remporter. Choisi pour figurer dans le groupe français à la Coupe du Monde 98, il dispute à Lyon la rencontre face au Danemark qui aurait dû être son seul match de la compétition. On connaît la suite... En 2001, vieillissant, il est plus ou moins invité à partir et rejoint le club qui l'avait rejeté 15 ans auparavant, l'Olympique de Marseille. Dans un club miné par les luttes internes et à la recherche de sa splendeur passée, il y tient sa place honorablement avant de tenter un dernier défi sportif : remporter une seconde Coupe du Monde, en Asie. Titulaire contre le Sénégal, il se blesse face à l'Uruguay et suit du banc de touche le fiasco français contre le Danemark. Et à l'image de celle brodée sur le maillot tricolore bien avant le début de la compétition, la bonne étoile qui suivait Frank Leboeuf depuis une dizaine d'années se désagrège alors brutalement. Tout comme pour les autres Bleus, sa notoriété se retourne contre lui, son image est écornée et les critiques pleuvent. Son séjour au Qatar entre 2003 et 2005 dans les clubs d'Al-Saad et d'Al-Wakrah renforce encore l'image qu'on lui attribue désormais, celle d'un beauf au talent incertain. Une véritable injustice quand on songe à son parcours atypique et le mérite qui lui revient, celui de s'être donner les moyens de ses ambitions et de parvenir à les concrétiser grâce à son travail. Frank Leboeuf du haut de ses 50 sélections peut donc figurer dans les grands noms de l’équipe de France.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1998 (France)
Vainqueur de l'Euro 2000 (France)
Vainqueur de la Coupe des Confédérations en 2001 (France)
Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1998 (Chelsea)
Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1998 (Chelsea)
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1995 (RC Strasbourg)
Champion du Qatar en 2004 (Al-Sadd)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1997 et 2000 (Chelsea)
Finaliste de la Coupe de France en 1995 (RC Strasbourg)
Vainqueur de la Coupe de la ligue anglaise en 1998 (Chelsea)
Vainqueur de la Charity Shield en 2000 (Chelsea)
Finaliste de la Charity Shield en 1997 (Chelsea)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Nommé Chevalier de la Légion d'Honneur en 1998
 
DIVERS
- Sa carrière de footballeur terminé, il devient consultant. Il commente de nombreux matchs, notamment auprès de Thierry Roland en 2008 sur M6 ou de Christophe Jammot sur TF1 durant les matchs de Coupe du Monde en 2010 en Afrique du Sud.
- Après s'être essayé un temps au cinéma, l'ancien champion du monde s'affirme comme un bon comédien de boulevard. Un royaume où il peut exprimer tout son sens du partage.
- Il a également été l'entraîneur de l'équipe du FC Hollywood, et a participé à l'émission "Koh-Lanta : le choc des héros".
 
VIDÉO



12/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 984 autres membres