FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Gordon Banks

Gordon-Banks.jpg

Gordon Banks

Gordon Banks

Né le 30 décembre 1937 à Sheffield (ANG)

   https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, gardien de but, 1m85

Surnom: Banks of England

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 73 sélections

 

1955/59 Chesterfield (ANG) 23 matchs

1959/67 Leicester City (ANG) 293 matchs

1967 Cleveland Stokers (USA) 12 matchs

1967/72 Stoke City (ANG) 194 matchs

1977 St. Patrick’s Athletic (IRL) 1 match

1977/78 Fort Lauderdale Strikers (USA) 39 matchs

 

Il est considéré comme étant l'un des meilleurs gardiens de but de l'histoire du football, le deuxième meilleur portier du 20ème siècle selon les observateurs devant Dino Zoff ou Sepp Maier, mais derrière l'éternel Lev Yachine. Gordon Banks a contribué largement au succès de l'Angleterre en 1966 lors de sa coupe du Monde à domicile. Pourtant ses débuts sont loin d'un grand espoir à en devenir. Il ne connaîtra pas l'élite du football anglais avant l'âge de 22 ans. Il fait ses débuts professionnels à Chesterfield en équipe première en 1958, en Troisième Division anglaise. Après trois saisons, il est recruté par Leicester City. C'est à partir de là que sa carrière décolle véritablement. Gordon-Banks--2-.jpgRecruté comme doublure de Dave McLaren, Le gardien écossais ne résiste pas longtemps à la concurrence de Gordon Banks, qui fait valoir des qualités de placement et des réflexes qui sont à couper le souffle. Au cours des huit années qu'il passera au club, le numéro un des Foxes connaît son heure de gloire en 1964, avec une victoire en finale de la Coupe de la Ligue anglaise. Le gardien dispute également deux finales de FA Cup. Les deux fois, Leicester s'inclinera, d'abord face au formidable Tottenham Hotspur en 1961, puis deux ans plus tard contre Manchester United. À cette occasion, Banks commet deux erreurs inhabituelles, qui coûtent le trophée à son équipe. Il débute en sélection en 1963 dans une équipe remanié par Alf Ramsey, sélectionneur de l'époque, en vue de remporter le Mondial 1966 à domicile. Cette coupe du Monde, Gordan Banks la gagnera dans les buts grâce à un succès en finale 4 buts à 2 contre face aux allemands. Un seul but encaissé lors de la compétition (un penalty d'Eusébio en demi-finale). tout de même. Grâce à son invincibilité, l'Anglais volant obtient officiellement le surnom tout trouvé de "Banque d'Angleterre". Il ne le sait pas encore, mais les mésaventure sont en route. En 1967, Peter Shilton, un jeune surdoué de 17 ans, pousse son aîné vers la sortie. De façon assez inattendue, il rejoint ainsi Stoke City en 1967. Il dispute la même année, une saison dans la Ligue professionnelle américaine au sein des Cleveland Stokers. En fait, les Cleveland Stokers ne sont à l'époque qu'une franchise américaine de l'équipe de Stoke City, intégré au championnat américain. En 1968, il dispute l'Euro mais échoue en demi-finale contre la Yougoslavie. En 1970, il dispute sa seconde coupe du Monde. Le fait marquant de Banks dans ce Mondial est son formidable arrêt réalisé face au Brésil. Lors de ce match, Pelé exécute une tête au ras du poteau que tout le monde voyait déjà au fond des filets. Pelé lui-même crie alors "Goal" mais Banks éjecte la balle au dessus de la transversale au prix d'une remarquable détente et d'une exceptionnelle manchette. Pelé lui rend hommage en déclarant : "J'ai marqué un but mais Banks l'a arrêté !". Ils seront éliminé en quart de finale par la RFA (3 buts à 2) alors que Banks était absent pour une intoxication la veille de match. Les malheurs de Banks ne s'arrêteront pas là. Le 22 octobre 1972, il est victime d'un accident de voiture qui lui coûte l'usage de l'œil droit. Malgré ses trente-quatre ans, Banks était encore au sommet de sa forme et de ses capacités. Néanmoins, ce handicap l'empêche de continuer une carrière professionnelle à ce poste. Il prend sa retraite la même année. Il renfile ses gants en 1977 pour signer un contrat aux Fort Lauderdale Strikers, dans une Ligue américaine qui propose des ponts d'or aux anciennes gloires du football comme Johan Cruyff, Franz Beckenbauer ou Pelé. Banks s'exerce même aux côtés de George Best et se voit attribuer le titre de "Meilleur gardien du championnat" malgré son handicap. Il prend définitivement sa retraite en 1978 après une défaite 3 buts à 2 contre les Tampa Bay Rowdies. Quoi qu'il en dise, Gordon Banks restera comme l'un des plus grands gardiens de l'histoire du football.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1966 (Angleterre)

3ème de l'Euro 1968 (Angleterre)

Vainqueur du British Home Championship en 1964, 1965, 1966, 1968, 1969, 1970, 1971 et 1972 (Angleterre)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue anglaise en 1964 (Leicester) et 1972 (Stoke City)

Finaliste de la Coupe de la Ligue anglaise en 1965 (Leicester)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1961 et 1963 (Leicester)

Finaliste de la FA Youth Cup en 1956 (Chesterfield)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur footballeur FWA de l’année en 1972

Élu sportif anglais de l'année par le "Daily Express" en 1971 et 1972

Élu meilleur gardien de la Coupe du Monde en 1966

Inclus parmi les 100 légendes de la Football League

Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2002

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1966

Nommé au FIFA 100

Nommé officier de l'ordre de l'Empire Britannique en 1970

 

VIDÉO




23/12/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 979 autres membres