FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Jean-Michel Larqué

Jean-Michel Larque.jpg
Jean-Michel Larqué

 

Né le 8 septembre 1947 à Bizanos (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu offensif, 1m73

Surnoms: Jean-Mimi, Cap'tain Larqué

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 14 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 8 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 10 septembre 1969 contre la Norvège (3-1)

Dernière sélection : le 1er septembre 1976 contre le Danemark (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png olympique: 4 sélections

 

1965/77 Saint-Étienne (FRA) 399 matchs, 100 buts
(Championnat de France: 321 matchs, 79 buts)
(Coupe de France: 46 matchs, 13 buts)
(Challenge des Champions: 3 matchs, 1 but)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 27 matchs, 7 buts)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)
1977/79 Paris SG (FRA) 25 matchs
(Championnat de France: 22 matchs)
(Coupe de France: 3 matchs) 
1981/82 RC Paris (FRA) 

 

Pour les plus jeunes qui pensent que Jean-Michel Larqué n’est qu’un simple commentateur, il est bon de rappeler qu’il a été l’une des figures du grand St-Etienne mais aussi d’un PSG balbutiant. Il restera à jamais l’homme des coups francs décisifs et précieux, celui qui a propulsé les Verts en demi-finale de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1976 face au Dynamo Kiev, et celui qui a ouvert les portes de la finale face au PSV Eindhoven. Natif des Pyrénées-Atlantiques, ce jeune milieu de terrain est lancé dans le grand bain par les Verts à même pas 20 ans et gagne le championnat dès la saison 1966-1967. C'est le premier d'une série de quatre titres consécutifs en D1, avant le triplé de 1974-1975-1976 à une époque où Sainté regarde le football français de très très haut. Le capitaine de la glorieuse décennie a offert également la Coupe de France 1974 grâce à une reprise de volée magistrale face à Lens. Relais de Robert Herbin, il a aussi été un maillon essentiel dans le passage de témoin entre la génération Mitoraj, Mekhloufi, Jacquet, BosquierCarnus et celle des Lopez, PiazzaCurkovic et Rocheteau. Un leader, un meneur qui va le poussé à devenir entraîneur... à seulement 29 ans. Débarqué à Paris lors de l’été 1977, il sera forcé de jouer devant le manque de jeu fourni par ses troupes. Le PSG finira tout de même la saison dans le ventre mou du classement. D’ailleurs, il reprend la simple casquette de joueur l'année suivante laissant sa place à Velibor Vasovic. Sa carrière de coach sera finalement très courte (un petit passage aussi au RC Paris en 1981-1982). La suite tout le monde la connaît. Il passera ses décennies à commenter, disséquer et analyser le football à la télévision et à la radio. Ses  "Tout à fait, Thierry " resteront à jamais gravé dans nos mémoires.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1976 (Saint-Etienne)

Champion de France en 1967, 1968, 1969, 1970, 1974, 1975 et 1976 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe de France en 1968 (finale non-jouée), 1970, 1974, 1975 et 1977 (Saint-Etienne)

Finaliste de la Coupe de France en 1981, 1982 (Saint-Etienne) et 1985 (finale non-jouée) (Paris SG)

Vainqueur du Challenge des Champions en 1968 et 1969 (Saint-Etienne)

Finaliste du Challenge des Champions en 1970 (Saint-Etienne)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©ASSE



21/10/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1130 autres membres