FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Mazinho

Mazinho.png
Mazinho

 

Iomar do Nascimento

Né le 8 avril 1966 )à Santa Rita (BRE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, Milieu défensif, 1m76

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png 35 sélections

(Matchs amicaux: 15 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Copa America: 12 sélections)

 

1ère sélection : le 10 mai 1989 contre le Pérou (4-1)

Dernière sélection : le 17 juillet 1994 contre l'Italie (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png non-officiel: 3 sélections

 

1985/90 Vasco da Gama (BRE) 79 matchs, 7 buts
1990/91 Lecce (ITA) 35 matchs, 3 buts
(Championnat d'Italie: 34 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Italie: 1 match, 1 but)
1991/92 Fiorentina (ITA) 24 matchs
(Championnat d'Italie: 21 matchs)
(Coupe d'Italie: 3 matchs)
1992/94 Palmeiras (BRE) 20 matchs
1994/96 Valence CF (ESP) 91 matchs
(Championnat d'Espagne: 71 matchs)
(Coupe d'Espagne: 20 matchs)
1996/2000 Celta Vigo (ESP) 138 matchs, 10 buts
(Championnat d'Espagne: 114 matchs, 8 buts)
(Coupe d'Espagne: 14 matchs, 1 but)
(Coupe UEFA: 10 matchs, 1 but)
2000/01 Elche (ESP) 17 matchs
2001 EC Vitória (BRE) 15 matchs

 

Iomar do Nascimento, alias Mazinho, était l'une des pièces maîtresses de l'entrejeu brésilien lorsque la Seleçao avait remporté la Coupe du Monde aux Etats-Unis en 1994. En finale, au Rose Bowl de Los Angeles, les Auriverdes s'étaient imposés aux tirs au but face aux Italiens. Les Mazinho, Romario, Mauro Silva, Bebeto, Branco, Taffarel et autres Dunga ont offert au pays sa quatrième étoile. Il a également remporté la Copa América en 1989 et une médaille d'argent olympique à Séoul avec les "Verdeamarelhos". Mazinho n'a, par contre, pas connu pareils succès en club. Lui qui a entamé une carrière professionnelle au Santa Cruz Futebol Clube en 1983. C'est au Vasco da Gama qu'il explose véritablement, avant de faire le grand saut vers l'Europe en 1990. Au Brésil, il a gagné le championnat à trois reprises (1989 avec Vasco de Gama, 1993 et 1994 avec Palmeiras). En Europe, ce fut le néant. Passé notamment par la Fiorentina et Lecce, le Brésilien n'a pas brillé en Italie. Il revient au pays deux ans plus tard sous le maillot de Palmeiras. Au lendemain de son titre mondial, il signe au Valence CF, club qu'il a quitté au bout de deux saisons pour gagner l'autre pointe de l'Espagne, au Celta Vigo. De 1996 à 1999, il est resté fidèle au maillot celeste des Galiciens. En 2001, le milieu récupérateur champion du Monde 1994 raccroche les crampons après une dernière pige dans son pays natal. Après sa retraite, il n'était pas rare de voir Mazinho sur les plages de Vigo, où il a fondé une école de football. On peut donc dire que le Brésilien n'a jamais coupé les ponts avec le ballon rond. Au contraire. En novembre 2009, Mazinho, alors entraîneur de l'Aris Salonique, décide de tout quitter pour se consacrer à la carrière de ses deux fils, Rafinha et Thiago Alcántara.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1994 (Brésil)

Vainqueur de la Copa America en 1989 (Brésil)

Finaliste de la Copa America en 1991 (Brésil)

Médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988 (Brésil)

Champion du Brésil en 1989 (Vasco de Gama), 1993 et 1994 (Palmeiras)

Vice-champion d’Espagne en 1996 (Valence CF)

Finaliste de la Coupe d'Espagne en 1995 (Valence CF)

Vainqueur du Championnat de Rio en 1987 et 1988 (Vasco de Gama)

Vainqueur du Championnat de São Paulo en 1993 et 1994 (Palmeiras)

Vainqueur du Tournoi Rio-São Paulo en 1993 (Palmeiras)

Vainqueur de la Coupe Guanabara en 1987 et 1990 (Vasco de Gama)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu 2ème Meilleur joueur Sud-Américain de l'année en 1989

Bola de Prata en 1987, 1988 et 1989

Nommé dans l'équipe type Sud-Américaine de l'année en 1989

 

DIVERS


- Sa femme Valeria Alcántara est une ancienne joueuse de volley. Convoquée à 25 reprises avec la sélection brésilienne, Valeria a fait une petite carrière en tant que professionnelle. Le temps pour elle de connaître les clubs de Botafogo, Fluminese, América, Poble et surtout Xuvenil Teis. Mais à 19 ans, elle rencontre son mari, met sa carrière entre parenthèses et le suit en Italie.



07/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1033 autres membres