FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Philippe Vercruysse

Philippe Vercruysse.jpg
Philippe Vercruysse

 

Philippe Vercruysse

Né le 28 janvier 1962 à Saumur (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu offensif, 1m84

Surnom: "Vever"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 12 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 6 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 31 mai 1983 contre la Belgique (1-1)

Dernière sélection : le 7 février 1989 contre l'Eire (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png A': 1 sélection

 

1980/86 RC Lens (FRA) 215 matchs, 48 buts
(Championnat de France: 178 matchs, 41 buts)
(Coupe de France: 31 matchs, 7 buts)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs)
1986/87 Bordeaux (FRA) 43 matchs, 13 buts
(Championnat de France: 29 matchs, 8 buts)
(Coupe de France: 8 matchs, 2 buts)
(Coupe des Coupes: 6 matchs, 3 buts)
1988 RC Lens (FRA) 26 matchs, 7 buts
(Championnat de France: 20 matchs, 4 buts)
(Coupe de France: 6 matchs, 3 buts)
1988/91 Marseille (FRA) 131 matchs, 36 buts
(Championnat de France: 99 matchs, 21 buts)
(Coupe de France: 19 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 7 matchs, 5 buts)
(Coupe des Coupes: 6 matchs, 1 but) 
1991/93 Nîmes Olympique (FRA) 61 matchs, 14 buts
(Championnat de France: 59 matchs, 14 buts)
(Coupe de France: 2 matchs)
1993/94 Bordeaux (FRA) 43 matchs, 12 buts
(Championnat de France: 35 matchs, 9 buts)
(Coupe de France: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 3 buts)
1994/95 FC Metz (FRA) 31 matchs, 4 buts
(Championnat de France: 26 matchs, 4 buts)
(Coupe de France: 4 matchs)
(Coupe de la ligue: 1 match)
1995/96 FC Sion (SUI) 48 matchs, 27 buts
(Championnat de Suisse: 38 matchs, 23 buts)
(Coupe de Suisse: 2 matchs, 1 but)
(Coupe des Coupes: 8 matchs, 3 buts)
1997 RC Lens (FRA) 16 matchs, 3 buts
(Championnat de France: 12 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 2 matchs,  but)
(Coupe de la ligue: 2 matchs, 1 but)
1997/98 Al Hilal (ARS)
1998/2000 Étoile Carouge (SUI) 37 matchs, 11 buts
(Championnat de Suisse de D2: 34 matchs, 11 buts)
(Coupe de Suisse: 3 matchs)

 

Philippe Vercruysse. Les amoureux du ballon rond n'ont pas oublié le talent d'un joueur à la classe naturelle, à la technique fluide et à la vision du jeu éclairée. Champion de France avec Bordeaux puis avec Marseille, 3ème du Mondial 1986, il reste une figure historique du RC Lens. Avec son patronyme évoquant la rigueur des corons plus que la douceur ligérienne, "Vever" est un gagneur. Un combattant. Il aime le goût de la victoire. Son immense talent cachait peut-être un peu trop, un drôle de caractère. Car oui, il a du tempérament. On ne s’impose pas à Marseille durant trois ans (1988-89 à 1990-91) sans personnalité. Illustre symbole de la génération "post-Platini", cet enfant natif de Saumur n’est pas aussi reconnu qu’il le mériterait. Car il savait tout faire. Dribbler, passer, marquer des deux pieds et de la tête. Il débute sa carrière en 1980 dans l'enfer du Nord au RC Lens. Philippe était considéré à ce moment-là comme le Grand Espoir du football français, avec l’Auxerrois Jean-Marc Ferreri. Tout juste craignait-on son manque de physique. Lancé en D1 par Arnold Sowinski le 9 septembre 1980 face au LOSC, il devient le meneur de jeu des "Sang et Or" sous les ordres de Jean Sérafin puis de Gérard Houiller. C'est en 1986 qu'il rejoint Bordeaux où il devient Champion de France en 1987. Malheureusement, en Gironde, il n’a pas vraiment confirmé en deux saisons. Il débarque ensuite à Marseille et contribue au doublé Coupe-championnat en 1989. Il apporte sa patte également au titre de 1990 dans l’ombre de l’Uruguayen Enzo Francescoli. À l'automne 1990, alors que Franz Beckenbauer parle du meneur de jeu de l'OM comme l'un "des plus grands numéro 10 du monde" , Vever est rappelé par Michel Platini pour affronter la Tchécoslovaquie le 13 octobre. Mais il ne pourra pas honorer cette sélection pour cause de blessure, et ne sera jamais rappelé. L'histoire de sa carrière en sélection résumée en une mésaventure. Annoncé comme le successeur potentiel de Michel Platini, il n'assumera jamais les espoirs placés en lui au niveau international. La suite de sa carrière le mènera ensuite à Nîmes, qu'il n'empêchera pas de descendre en deuxième division, de nouveau Bordeaux, le FC Metz puis Sion, avec un second retour au RC Lens, en milieu de saison 1996-1997. En 2000, à 38 ans, il décide de raccrocher les crampons dans la douceur du canton de Genève, sous l’emblème de l’Étoile de Carouge. Depuis, il a régulièrement effectué des apparitions avec le club des internationaux de football, organisme de solidarité.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1986 (France)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1991 (Marseille)

Champion de France en 1987 (Bordeaux), 1989, 1990 et 1991 (Marseille)

Vice-champion de France en 1988 (Bordeaux)

Champion de Suisse en 1997 (FC Sion)

Vice-champion de Suisse en 1996 (FC Sion)

Vainqueur de la Coupe de France en 1987 (non-joué) (Bordeaux) et 1989 (Marseille)

Finaliste de la Coupe de France en 1991 (Marseille)

Vainqueur de la Coupe de Suisse en 1996 (non-joué) (FC Sion)



21/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 974 autres membres