Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Samir Nasri

Samir Nasri.jpg
Photo: ©DR

 

Samir Nasri

 

Né le 26 juin 1987 à Marseille (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu offensif, 1m75

Surnom: Le petit prince du Vélodrome

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 41 sélections, 5 buts

(Matchs amicaux: 17 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 12 sélections, 2 buts)

(Euro: 6 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 28 mars 2007 contre l'Autriche (1-0)

Dernière sélection : le 15 novembre 2013 contre l'Ukraine (0-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 4 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png U19: 10 sélections, 5 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png U18: 4 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png U17: 16 sélections, 6 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png U16: 16 sélections, 8 buts

 

2004/08 Olympique de Marseille (FRA) 166 matchs, 12 buts
(Championnat de France: 121 matchs, 11 buts)
(Coupe de France: 14 matchs)
(Coupe de la ligue: 3 matchs)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 18 matchs)
(Coupe Intertoto: 6 matchs, 1 but)
2008/11 Arsenal (ANG) 125 matchs, 27 buts
(Championnat d'Angleterre: 86 matchs, 18 buts)
(Coupe d'Angleterre: 10 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 5 matchs, 2 buts)
(Ligue des Champions: 24 matchs, 6 buts)
2011/17 Manchester City (ANG) 176 matchs, 27 buts
(Championnat d'Angleterre: 129 matchs, 18 buts)
(Coupe d'Angleterre: 7 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 8 matchs, 2 buts)
(Community Shield: 2 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 26 matchs, 3 buts)
(Ligue Europa: 4 matchs)
2016/17 Séville FC (ESP) (Prêt) 30 matchs, 3 buts
(Championnat d'Espagne: 23 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Espagne: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 5 matchs, 1 but)
2017/18 Antalyaspor (TIR) 8 matchs, 2 buts
2019 West Ham (ANG) 6 matchs
(Championnat d'Angleterre: 5 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
2019/20 RSC Anderlecht (BEL) 8 matchs, 2 buts
(Championnat de Belgique: 7 matchs, 1 but)
(Coupe de Belgique: 1 match, 1 but)
 
Formé à l'OM, Samir Nasri a été très brillant en Premier League. Un joueur pétri de qualités qui aura atteint son firmament à Arsenal et à Manchester City pendant quelques saisons, offrant même plusieurs moments de grâce footballistique. Si il aurait pu faire bien plus au regard de son talent, l'ancien "petit prince du Vélodrome" a fait une carrière que rêvent d'avoir la très grande majorité des footeux. Même s'il n'avait pas sa langue dans sa poche.
 
D'origine algérienne, le minot grandit à la Gavotte-Peyret, une cité de Septème-les-Vallons, au Nord de Marseille. Repéré par les recruteurs olympiens à l'âge de 9 ans, il se fait remarquer grâce à sa pointe de vitesse et sa technique exceptionnelle qui lui permettent d'intégrer le centre de formation souvent décrié. Agile et élégant avec le ballon, il affiche une maturité surprenante pour son âge. Ses progrès sont si fulgurants que le coach de l'époque José Anigo le lance dans le grand bain le 12 septembre 2004 à Sochaux (défaite 2 buts à 0), quelques mois après avoir remporté le Championnat d'Europe des moins de 17 ans avec la génération dorée de 87 composé de Karim Benzema, Hatem Ben Arfa et Jérémy Menez. Chouchou du Vélodrome, il enchaîne les rencontres et les performances de haut vol. Au total, 14 buts et 178 matchs en quatre saisons pleines et un retour en Champions League au milieu de la période de vaches maigres du club, tant le gamin porte déjà toute une équipe sur ses épaules. Couronné meilleur passeur de Ligue 1 avec une dizaine d'offrandes pour sa dernière année, il rejoint Arsenal et ses "Frenchies" en 2008. Juste après avoir prolongé histoire de rapporter une somme au club.
 
Avec Arsène Wenger, le joueur muscle son jeu, excelle sur l'avant-dernière passe et performe dans sa finesse technique. Surtout, il se montre redoutable dans la zone de vérité avec notamment une efficacité chirurgicale devant la cage adverse. Meilleur joueur français de l’année en 2010, nommé dans l’équipe type de la Premier League en 2011, ses accomplissements personnels sont excellents. Seul les trophées ne suivent pas. Courtisé par Chelsea, la Juve et le Manchester United de Sir Alex Ferguson qui cherche un remplaçant à Paul Scholes, il préfère tenter le pari Manchester City, alors désigné nouvel eldorado de l'Europe. Bingo. Élément indispensable, le meneur de possession chargé de remonter le terrain face à un bloc bas avant de combiner devant les 16 mètres adverses avec David Silva et Sergio Agüero remporte deux titres de champion, dont le premier des Citizens depuis 44 ans. Le point d'orgue de sa carrière. Devenu indésirable après l'arrivée de Pep Guardiola chez les Citizens, il laisse aussi un sentiment d'inachevé en équipe de France.
 
Samir Nasri.jpg
Photo: ©Zimbio
 
Si ses débuts en fanfare le 28 mars 2007 à l'âge de 19 ans contre l'Autriche avec une passe décisive pour Karim Benzema qui fêter également sa première cape sont promettants, la suite est moins rose. Présent lors du fiasco de l’Euro 2008, l'ambiance n'était pas au beau fixe chez les Bleus. Un conflit dit générationnel entre les cadres et les jeunes après l'épisode du bus - déjà - où Nasri aurait pris la place réservée à Thierry Henry. William Gallas avait alors traité le joueur d'Arsenal de "petit con" dans son livre (Parole à la défense). Ensuite, il est écarté de la coupe du Monde 2010 par Raymond Domenech. Sacrifié par le vestiaire à cause de son côté probablement trop sûr de lui. Dans son malheur, il échappe de peu à la grève du bus de Knysna. L’avènement de Laurent Blanc comme sélectionneur lui permet un retour en grâce, et une participation à l’Euro 2012. Durant le tournoi, il laisse un but et une célébration discutable lors de France-Angleterre. Un doigt sur la bouche adressée à la presse suivi d'un "Ferme ta gu**le" qui resteront dans les mémoires. En conflit permanent avec les journalistes qui lui reproche son manque d’implication et ses écarts de conduite, il reste tout de même régulièrement appelé en sélection par Didier Deschamps. Après être passé à côté de son match lors du barrage aller de la Coupe du Monde 2014 contre l’Ukraine, il est mis sur la touche quatre jours plus tard lors du barrage retour mémorable au Stade de France. Ce sera sa dernière apparition dans le groupe. Il n'aura pas de deuxième chance. DD privilégiant le "bien vivre ensemble". 41 capes internationales en six ans tout de même mais seulement deux Euros disputés et une image écornée à jamais. Nasri avait un côté trop critique pour les Tricolores. Une majorité des français n'aimait pas ça. La presse non plus. 
 
Plus en odeur de sainteté du côté des Sky Blues, il part en prêt retrouver plus de temps de jeu au Séville FC. Malgré des bonnes performances en Andalousie, Samir n'est pas conservé par le club anglais et doit partir. Il tente l'aventure à Antalyaspor en Süper Lig turque, où évolue la légende camerounaise Samuel Eto'o. Sans grande réussite. Pire, il est suspendu plusieurs mois fin février 2018 pour dopage après s'être fait injecter son Immunity Drip, méthode interdite par l'AMA. Un déclin inexorable qui le voit tenter une relance chez les Hammers de West Ham avant de finir par une aventure pas franchement concluante à Anderlecht, en pleine crise sanitaire. Après avoir mis un terme à seize ans de carrière, l’ancien milieu offensif officie désormais en tant que consultant pour Canal+ dans l’émission "Canal Champions Club", aux côtés d'Hervé Mathoux et Laure Boulleau notamment.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur du Championnat d'Europe des moins de 17 ans en 2004 (France)
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 2005 (Olympique de Marseille)
Champion d'Angleterre en 2012 et 2014 (Manchester City)
Vice-champion d'Angleterre en 2013 et 2015 (Manchester City)
Vice-champion de France en 2007 (Olympique de Marseille)
Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 2013 (Manchester City)
Finaliste de la Coupe de France en 2006 et 2007 (Olympique de Marseille)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue Anglaise en 2014 (Manchester City)
Finaliste de la Coupe de la Ligue Anglaise en 2011 (Arsenal)
Vainqueur de la Community Shield en 2012 (Manchester City)
Finaliste de la Community Shield en 2011 (finale non-jouée) et 2014 (Manchester City)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES

Vainqueur du Trophée Alan Hardaker en 2014
Nommé dans l'équipe type PFA de l'année du championnat d'Angleterre en 2011
Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat de France en 2007
Élu meilleur joueur de l'année de l'Olympique de Marseille en 2007


05/09/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1201 autres membres