FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Victor Ikpeba

Victor Ikpeba.jpg
Victor Ikpeba

 

Victor Nosa Ikpeba

Né le 12 juin 1973 à Benin City (NIG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Attaquant, 1m74

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 31 sélections, 7 buts

(Matchs amicaux: 12 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections)

(Coupe du Monde: 3 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 2 sélections, 1 but)

(Coupe d'Afrique des Nations: 8 sélections, 2 buts)

(Coupe Afro-Asiatique des Nations: 2 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 25 janvier 1992 contre le Cameroun (2-1)

Dernière sélection : le 9 février 2002 contre le Mali (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png olympique: 6 sélections, 1 but

 

1989 ACB Lagos (NIG)

1989/93 RFC Liège (BEL) 88 matchs, 29 buts

(Championnat de Belgique: 79 matchs, 27 buts)

(Coupe de Belgique: 8 matchs, 2 buts)

(Coupe de l'UEFA: 1 match)

1993/99 AS Monaco (FRA) 223 matchs, 77 buts

(Championnat de France: 170 matchs, 55 buts)

(Coupe de France: 8 matchs, 4 buts)

(Coupe de la ligue: 9 matchs, 3 buts)

(Trophée des Champions: 1 match, 1 but)

(Ligue des Champions: 19 matchs, 7 buts)

(Coupe de l'UEFA: 16 matchs, 7 buts)

1999/2002 Borussia Dortmund (ALL) 37 matchs, 4 buts

(Championnat d'Allemagne: 30 matchs, 3 buts)

(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)

(Coupe de la ligue allemande: 1 match)

(Ligue des Champions: 2 matchs, 1 but)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

2001/02 Bétis Séville (ESP) (Prêt) 3 matchs

2002/03 Al-Ittihad Tripoli (LBY) 26 matchs, 13 buts

2004 Charleroi (BEL) 15 matchs, 5 buts

2005/07 Al-Sadd (QAT) 41 matchs, 29 buts

 

Ailier très vif et très puissant, Victor Ikpeba a fait le bonheur de l’AS Monaco dans les années 90 pouponnant l’éclosion de la jeune génération française avec Thierry Henry et David Trézéguet. Parti à Dortmund en pleine gloire en 1999, la mort de sa femme l’année suivante gâchera toute la fin de sa carrière… Attaquant très précoce, Victor Ikpeba est la star de son club de Lagos. Alors qu’il a tout juste 16 ans, il devient champion du monde des moins de 20 ans en 1989. Ce titre lui ouvre les portes de l’Europe. Il débarque en Belgique au RFC Liège. Malgré son petit gabarit (1,74m pour 69 kg), Victor a une explosivité rare et surtout une très bonne technique. Il mettra néanmoins du temps à réellement éclater. Victor Ikpeba.jpgAprès une 1ère saison d’apprentissage, il gagne peu à peu du temps de jeu mais peine à vraiment confirmer toutes ses promesses ; la faute à une tendance à croquer devant le but. C’est lors de la saison 92-93 qu’il va réellement exploser : avec 17 buts au compteur, il est élu soulier d’ébène, distinction qui récompense le meilleur joueur africain évoluant en Belgique. Avec la formation belge, il n'a remporté pourtant que la Coupe de Belgique en 1990, avant de s’envoler sur le Rocher monégasque. Victor Ikpeba a alors 20 ans. Joueur prometteur dont on attend monts et merveilles, Victor va confirmer les attentes placées en lui à force de travail. Associé à Sonny Anderson, il forme un duo d’enfer qui affole les défenses de D1. L’équipe monégasque triomphera sur la scène nationale avec un superbe titre de champion de France, acquis en 1997. Cette saison marque l’avènement du joueur, récompensé par le ballon d’or africain. Avec le club du Rocher, Victor Ikpeba a inscrit 76 buts pour un total de 222 rencontres disputées, toutes compétitions confondues. Son sourire et son talent demeurent à jamais gravés au Stade Louis II. Désireux de s’imposer en Europe, il quitte la France en 1999 pour la Bundesliga et le Westfalenstadion de Dortmund. Après une première saison correcte, il perd pied à partir du printemps 2000, lorsque sa femme meurt des suites d’un cancer. Il ne s’en remettra jamais. Entre 2001 et 2004, il porte successivement les couleurs du Bétis Séville, de Tripoli et de Charleroi. Une lente descente aux enfers. En 2005, il décide de s’envoler vers le Qatar et d’évoluer à Al Sadd Doha, moyennant d’importantes indemnités et avec le même désir de retrouver les joies du ballon rond. Malheureusement pour lui, l’amour du football l’a perdu et il décide de mettre un terme à sa carrière, après 16 ans de bons et loyaux services. Sélectionné en équipe nationale à partir de 1992, il sera un des tauliers de la génération dorée nigériane, avec les Okocha, Amunike, Amokachi, Sunday Oliseh... Vainqueurs de la CAN en 1994, le Nigeria est l’équipe surprise du Mondial américain. Les Super Eagles se feront sortir en huitièmes de finale par l'Italie (perdu 2 buts à 1 ap). L’Amérique réussit bien aux Super Eagles puisqu’ils récidivent 2 ans plus tard au JO d’Atlanta en remportant cette fois-ci la médaille d’or olympique. Lors du Mondial 98, ils atteignent encore les huitièmes de finales et se font sortir cette fois-ci par les danois de Michael Laudrup. Il restera en sélection jusqu’en 2002 et ne sera pas retenu pour le Mondial organisé au Japon et en Corée du Sud. Demeurant loin de son passé de footballeur, l’homme a cependant toujours laissé un souvenir impérissable dans l’esprit des supporters, à qui il a procuré de nombreux riches instants de joie, à l’image de sa personnalité.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations en 1994 (finale non-jouée) (Nigéria)

Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 2000 (Nigéria)

Troisième de la Coupe d'Afrique des Nations en 1992 et 2002 (Nigéria)

Médaille d'or aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996 (Nigéria)

Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1989 (Nigéria)

Vainqueur de la Coupe Afro-asiatique des nations en 1995 (Nigéria)

Champion de France en 1997 (AS Monaco)

Champion de Libye en 2003 (Al-Ittihad)

Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1990 (finale non-jouée) (RFC Liège)

Vainqueur du Trophée des champions en 1998 (AS Monaco)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur africain de l’année en 1997 

Vainqueur du Soulier d’ébène Belge en 1993

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère Photo: ©Getty images

- 2ème photo: ©ASMonacoclassic



02/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1072 autres membres