FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Fernando Chalana

Fernando Chalana.jpg
Fernando Chalana

 

Fernando Albino de Sousa Chalana

Né le 10 février 1959 à Barreiro (POR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Ailier gauche, 1m65

Surnoms: Chalanix, Astérix, Cyrano de Bergerac

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 27 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 12 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 10 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 1 sélection)

(Euro: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 17 novembre 1976 contre le Danemark (1-0)

Dernière sélection : le 12 octobre 1988 contre la Suède (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png espoirs: 3 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png -18 ans: 12 sélections, 2 buts

 

1975/84 Benfica Lisbonne (POR) 193 matchs, 33 buts

1984/87 Bordeaux (FRA) 22 matchs, 2 buts

1987/90 Benfica Lisbonne (POR) 32 matchs, 4 buts

1990/91 Belenenses (POR) 14 matchs

1991/92 Estrela Amadora (POR) 9 matchs, 1 but

 

Etincelant lors de l’Euro 1984 organisé en France, Fernando Chalana est recruté par Bordeaux contre 18 millions de francs, une somme folle pour l’époque. Un investissement justifié: le gaucher moustachu était l'animateur de la sélection portugaise et en avait fait voir de toutes les couleurs à l'équipe de France lors d'une mythique demi-finale au stade Vélodrome de Marseille. À ce prix-là, les supporters bordelais attendent beaucoup de l'ailier portugais. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7557875_20180127552653.jpgMalheureusement la vie, les blessures à répétition et les coups du sort en décident autrement pour Fernando Chalana. On se souviendra plus de son look improbable que son talent de footballeur. Né au Portugal, dans la ville de Barreiro, Fernando Albino de Souza Chalana arrive pourtant en Gironde avec du bagage dans les pieds niveau palmarès. Le Portugais qui a fait ses classes au Benfica Lisbonne pointe cinq titres de champion au compteur (1976, 1977, 1981, 1983 et 1984), trois coupes nationales (1980, 1981 et 1983) et un titre de footballeur portugais de l'année (1976). Après son festival lors de l'Euro 84 qui le désigne comme l'un des meilleurs joueurs du tournoi, le milieu offensif lisboète arrive confiant au château du Haillan. Malgré les barrières de la langue, c'est le langage de ses pieds qui caressent le cuir et affichent de réelles promesses relayées par les bonnes paroles des dirigeants bordelais. Or, Fernando Chalana se terre très vite dans le silence. Une vilaine blessure l'éloigne des terrains dès le début de la saison. Arrivé comme une star censée former avec Giresse et Tigana un milieu de terrain de folie, l’homme à la moustache enchaîne les ennuis physiques et fait perdre patience à Aimé Jacquet. En trois ans en Gironde, il ne dispute qu’une vingtaine de matchs. Néanmoins Fernando Chalana entre dans la légende le 20 mars 1985. Ce soir-là, les Marine et Blanc joue en URSS sur la pelouse du Dniepropetrovsk lorsqu’il marque le tir au but décisif. Avec audace, le gaucher frappe du pied droit et qualifie les Girondins pour les demi-finales de la Coupe d’Europe. Dropsy congratule le Portugais, rapidement imité par tout l'effectif girondin. Sous le poids de ses coéquipiers, le héros du jour fait un malaise et s'évanouit. Il se relèvera bien vite, heureusement. Il participera ensuite à la demi-finale contre la Juventus. La même année, il enrichit son palmarès du titre de Champion de France avec Bordeaux. Sa seule expérience à l’étranger est un flop retentissant. Il retournera à Benfica en 1987 les ailes coupées. Finies les grandes envolées de l'Euro 84 et les dribbles chaloupés. Fernando est fini pour le foot et termine sa carrière dans l'anonymat à Belenenses en 1990 puis à l'Estrela Amadora en 1992.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe UEFA en 1983 (Benfica)

Champion du Portugal en 1976, 1977, 1981, 1983, 1984 et 1989 (Benfica)

Vice-champion du Portugal en 1978, 1979, 1982, 1988 et 1990 (Benfica)

Champion de France en 1985 (Bordeaux)

Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1980, 1981 et 1983 (Benfica)

Vainqueur de la Coupe de France en 1986 et 1987 (Bordeaux)

Finaliste de la Coupe du Portugal en 1989 (Benfica)

vainqueur de la Supercoupe du Portugal en 1980 et 1989 (Benfica)

Finaliste de la Supercoupe du Portugal en 1981 et 1983 (Benfica)

Vainqueur du Challenge des Champions en 1986 (Bordeaux)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu Joueur de l'année du Portugal en 1976 et 1984

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1984

 

VIDÉO





27/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 930 autres membres