Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Abel Xavier

Abel Xavier.jpg
Photo: ©ANP

 

Abel Xavier

 

Faysal Abel Luís da Silva Costa Xavier

Né le 30 novembre 1972 à Nampula (MOZ)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Défenseur droit, 1m91

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 20 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 8 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 4 sélections, 2 buts)

(Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 31 mars 1993 contre la Suisse (1-1)

Dernière sélection : le 14 juin 2002 contre la Corée du Sud (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png espoirs: 21 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U20: 9 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U18: 9 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U17: 6 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U16: 14 sélections, 1 but

 

1990/93 Estrela da Amadora (POR) 85 matchs, 5 buts
1993/95 Benfica Lisbonne (POR) 65 matchs, 5 buts
(Championnat du Portugal: 46 matchs, 4 buts)
(Coupe du Portugal: 2 matchs)
(Supercoupe du Portugal: 4 matchs)
(Ligue des Champions: 5 matchs)
(Coupe des Coupes: 8 matchs, 1 but)
1995/96 Bari (ITA) (Prêt) 8 matchs
1996/98 Real Oviedo (ESP) 63 matchs
(Championnat d'Espagne: 58 matchs)
(Coupe d'Espagne: 5 matchs)
1998/99 PSV Eindhoven (HOL) 19 matchs, 2 buts
1999/2002 Everton (ANG) 49 matchs
(Championnat d'Angleterre: 43 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 4 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
2002/03 Liverpool (ANG) 21 matchs, 2 buts
(Championnat d'Angleterre: 14 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 1 match)
(Ligue des Champions: 5 matchs, 1 but)
(Community Shield: 1 match)
2003 Galatasaray (TUR) (Prêt) 11 matchs
2003/04 Hanovre (ALL) 5 matchs
2005 AS Roma (ITA) 4 matchs
(Championnat d'Italie: 3 matchs)
(Coupe d'Italie: 1 match)
2005/06 Middlesbrough (ANG) 4 matchs
2006/07 Middlesbrough (ANG) 20 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 14 matchs, 1 but)
(Coupe d'Angleterre: 6 matchs)
2007/08 Los Angeles Galaxy (USA) 21 matchs

 

Abel Xavier aurait pu devenir l'un des meilleurs latéraux droits de sa génération. À la place, il a fait son entrée dans la longue liste des héros maudits du football. Connu pour ses cheveux et sa barbe peroxydée qu'on oublie pas, le défenseur portugais est surtout célèbre pour sa main à quelques minutes de la fin de la prolongation de la demi-finale entre la France et le Portugal lors de l'Euro 2000.

 

Le petit Abel Luis da Silva Costa Xavier de son vrai nom quitte le Mozambique en 1975, à l'âge de trois ans, lorsque cette ancienne colonie portugaise obtient son indépendance. Arrivé en Lusitanie, il s’implique très vite dans le football et rejoint l’Estrela da Amadora en 1990, à l'âge de 18 ans. Défenseur dur sur l'homme et solide dans les duels, c'est le Benfica Lisbonne qui repère ses qualités assez rapidement et l'engage en 1993. Il y remporte un titre de champion avant d'entamer un tour d'Europe qui le mènera en prêt à Bari en Italie, un passage en Espagne à Oviedo, un arrêt aux Pays-Bas au PSV avant de se poser un temps en Angleterre. Au bout de deux belles saisons et demies à Everton, il s'engage lors du mercato hivernal 2002 avec Liverpool. Si ses six premiers mois avec les Reds s’avèrent assez probants, son niveau va vite décliner lors de l'exercice suivante. Titularisé lors des quatre premiers matchs de la saison 2002-2003, Abel Xavier déçoit et perd sa place de titulaire. N’entrant plus dans les plans de Gérard Houllier, Le natif de Nampula est prêté à Galatasaray en janvier 2003. Avec 21 apparitions toutes compétitions confondues avec les Scousers, il n’est resté dans les mémoires que pour avoir été le premier joueur à disputer le derby de la Merseyside sous les couleurs des deux clubs rivaux lors de la même saison.

 

Abel Xavier.jpg

Photo: ©PA Images

 

Ses plus beaux souvenirs reste la sélection portugaise. Un des tauliers de la génération dorée de Luis Figo et Rui Costa. Titulaire en défense aux côtés des indéboulonnables Jorge Costa et Fernando Couto, il va devenir le héros malheureux de l'Euro 2000. Stade du Roi-Baudouin à Bruxelles, le Portugal affronte l'équipe de France en demi-finale. Thierry Henry répond à un but de Nuno Gomes, les Bleus et les Lusitaniens ne parviennent pas à se départager durant le temps réglementaire et se dirige droit vers la séance des tirs au but qui semble inéluctable après les prolongations. Mais les champions du Monde en titre poussent toujours. David Trezeguet s'enfonce dans la surface, Vitor Baia sort dans ses pieds, le ballon repoussé arrive à Sylvain Wiltord qui enclanche une frappe. Abel Xavier s'interpose au niveau de son premier poteau et dégage en corner... de la main. Les joueurs portugais crient et contestent, mais rien n’y fait: l’arbitre autrichien Günter Benkö accorde le penaltyLuis Figo enlève son maillot et sort du terrain avant même qu'il ne soit tiré par Zinedine ZidaneNuno Gomes est quand à lui expulsé. Le meneur de jeu français s’élance et transforme la sentence, la règle du but en or s'applique alors, la France est qualifiée pour la finale. En raison de son attitude envers l'arbitre ce soir-là, Abel Xavier, fou de rage, écopera de neuf mois de suspension (huit mois pour Nuno Gomes et six mois pour Paulo Bento). Ce match demeure aujourd'hui encore comme un véritable traumatisme pour les supporters portugais.

 

Après l'affaire du penalty, sa carrière a été interrompue une seconde fois, en 2005, pour un contrôle positif à la méthandrosténolone. Il écope de 18 mois de suspension, réduits à 12 mois après avoir clamé son innocence. Le club anglais de Middlesbrough où il se contente la plupart du temps d’un rôle de remplaçant le licencie. Isolé et en pleine dépression, Boro lui refait confiance et l'engage de nouveau pour une saison. Il part ensuite aux Etats-Unis achevé sa carrière en 2008 au Los Angeles Galaxy, aux côtés de David Beckham. Il raccroche les crampons sur un nouveau licenciement, ne s'entendant pas du tout avec l'entraîneur de l'époque, le Néerlandais Ruud Gullit. L'homme qui a joué dans 12 clubs et 8 pays différents en 18 ans de professionnalisme se convertit ensuite... à l'Islam. Il porte désormais le nom de Faisal, qui signifie "Arbitre". Sans doute un clin d'œil à cette fameuse soirée bruxelloise qui a changé sa vie.

 

PALMARÈS

 

Finaliste du championnat d'Europe Espoirs en 1994 (Portugal)

Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1991 (Portugal)

3ème de la Coupe du Monde des moins de 16 ans en 1989 (Portugal)

Vainqueur du Championnat d'Europe des moins de 16 ans en 1989 (Portugal)

Champion du Portugal en 1994 (Benfica Lisbonne)

Vice-champion d'Angleterre en 2002 (Liverpool)

Vice-champion de Turquie en 2003 (Galatasaray)

Finaliste de la Coupe d'Italie en 2005 (finale non-jouée) (AS Roma)

Finaliste de la Community Shield en 2002 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe des Pays-Bas en 1998 (PSV Eindhoven)

Finaliste de la Supercoupe du Portugal en 1993 et 1994 (Benfica Lisbonne)

Champion du Portugal de D2 en 1993 (Estrela da Amadora)



30/11/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres