FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Nigeria


Vincent Enyeama

Vincent Enyeama.jpg
Photo: ©AFP

 

Vincent Enyeama

 

Né le 29 août 1982 à Aba (NIG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Gardien de but, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 101 sélections

(Matchs amicaux: 21 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 28 sélections)

(Coupe du Monde: 8 sélections)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 17 sélections)

(Coupe d'Afrique des Nations: 24 sélections)

(Coupe des Confédérations: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 4 mai 2002 contre le Kenya (3-0)

Dernière sélection : le 13 juin 2015 contre le Tchad (2-0)

 

1999/2001 Ibom Stars (NIG) 56 matchs, 1 but
2001/04 Enyimba (NIG) 100 matchs, 10 buts
2004/05 Iwuanyanwu Nationale (NIG) 36 matchs
2005/07 Bnei Yehuda (ISR) 56 matchs
2007/11 Hapoël Tel Aviv (ISR) 113 matchs, 9 buts
2011/18 Lille OSC (FRA) 164 matchs
(Championnat de France: 143 matchs)
(Coupe de la ligue: 9 matchs)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Ligue Europa: 8 matchs)
2012/13 Maccabi Tel Aviv (ISR) (Prêt) 27 matchs 

 

Considéré comme l'un des gardiens les plus emblématiques de la Ligue 1 durant les années 2010, Vincent Enyeama a gardé les buts du LOSC avec beaucoup d'autorité et de sérénité. Le gardien nigérian a connu les joies de la Ligue des Champions, de la Ligue Europa et a souvent été décisif avec les Nordistes. Avec les Super Eagles, il honore une centaine de sélections, participe à trois Coupes du Monde et remporte un titre de champion d'Afrique 2013.

 

Né à Aba en 1982, il grandit dans la cité universitaire de Uyo, une grand ville au sud-est de l'immense Nigéria, à une heure de la côte Atlantique, aux côtés de son père, entraîneur, et son demi-frère Aniekan, ancien joueur d'Auxerre. Grand admirateur de Edwin Van Der Sar, le jeune Vincent choisit très tôt de devenir gardien de but. À l'âge de 17 ans, il rejoint les Ibom Stars, la principale formation de sa ville, un tremplin pour atterrir à l'Enyimba, le grand club pro régional. En quatre saisons, il remplit son armoire à trophées de trois championnats du Nigéria et deux Ligue des champions africaines (en 2003 et 2004). Bizarrement, lors des phases à élimination directe, il est remplacé au moment de chaque séance de tirs au but par son concurrent Dele Aiyenugba, par deux fois en demi-finales et une fois en finale. Lui qui est pourtant à l'aise dans l'exercice.

 

Vincent Enyeama.jpg

Photo: ©DR

 

Appelé en équipe nationale en tant que doublure d'Ike Shorunmu, le portier prend part à la Coupe du Monde 2002 organisé au Japon et en Corée du Sud. En une rencontre (0-0 contre l'Angleterre), il met tout le monde d'accord sur son potentiel. Mais la carrière du nigérian a bien failli s'arrêter à cette époque-là. Octobre 2004, au pays, son taxi percute un motard à pleine vitesse. De ce terrible accident, deux victimes, Vincent lui s'en sort indemne avec une petite cicatrice sur le front. Un épisode fondateur pour la suite de sa carrière. Meilleur gardien de la CAN 2004 - il le sera encore en 2013 - le sobre Enyeama est recruté en 2005 par un modeste club israélien, Bnei Yehouda. Du jour au lendemain, le Nigérian devient un phénomène après avoir fait gagner son équipe lors des deux premières rencontres, contre de grands clubs, le Maccabi et l'Hapoël Tel-Aviv. C'est ce dernier club qui le recrute en 2007. Vainqueur d'un championnat et de deux coupes nationales, il connaît pourtant une terrible disgrâce en sélection sous Berti Vogts, qui lui préférera Austin Ejide lors de la CAN 2008. Résultat: élimination en quarts, la plus précoce des Super Eagles en près de trente ans. Le banni temporaire reviendra très vite puisqu'il dispute la première Coupe du Monde sur le sol africain, en 2010. Face à lui, l'Argentine de Lionel Messi, qu'il tiendra quasiment seul en échec, repoussant une demi-douzaine des tentatives du barcelonais. Le sélectionneur de l'Albiceleste Diego Maradona en fera même l'éloge à l'issue d'une courte victoire 1 but à 0 à l'Ellis Park de Johannesburg.

 

Si en Israël, sa cote atteint les sommets, le LOSC l'a déjà repéré et l'embauche en 2011. Sa première saison est difficile avec très peu d'apparitions, barré par Mickaël Landreau. En quête de temps jeu, il est prêté... en Israël. 2013 sera finalement l'année des titres et de sa reconquête. Il remporte la CAN en Afrique du Sud et, dans la foulée, le difficile championnat israélien. De retour dans le Nord, le LOSC redécouvre un Vincent Enyeama transformé. Le nouvel entraîneur René Girard en fait son titulaire au détriment de Steeve Elana. Il devient le chouchou du public lillois qui apprécie ses arrêts spectaculaires, souvent décisifs. Autre spécialité: tirer les penalties. Il en a inscrit une vingtaine dans sa carrière. Comme si son quasi-record d'invincibilité (1062 minutes sans prendre de but, tout près des 1 1176 minutes de Gaëtan Huard) ne lui suffisait pas. Il sera un titulaire indéboulonnable durant quatre années avant d'être mise à l'écart fin 2017. Après avoir rompu son contrat avec le LOSC en 2018, il n’a pas trouvé où rebondir après son expérience lilloise. Un temps annoncé proche du Dijon FCO, le portier nigérian a été recalé par le club bourguignon. Sans club, il décide de ranger ses gants dans la foulée à l'âge de 37 ans.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 2013 (Nigéria)

3ème de la de la Coupe d'Afrique des Nations en 2004, 2006 et 2010 (Nigéria)

Vainqueur de la Ligue des champions africaine en 2003 et 2004 (Enyimba)

Vainqueur de la Supercoupe de la CAF en 2004 (finale non-jouée) (Enyimba)

Champion d'Israël en 2010 (Hapoël Tel-Aviv) et 2013 (Maccabi Tel-Aviv)

Vice-champion d'Israël en 2009 et 2011 (Hapoël Tel-Aviv)

Champion du Nigeria en 2001, 2002 et 2003 (Enyimba)

Vice-champion du Nigeria en 2004 (Enyimba)

Vainqueur de la Coupe d'Israël en 2010 et 2011 (Hapoël Tel-Aviv)

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 2016 (Lille OSC)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Prix Marc-Vivien Foé du meilleur africain de Ligue 1 en 2014


26/11/2021
0 Poster un commentaire

Jonathan Akpoborie

Jonathan Akpoborie.png

Photo: ©DR


Jonathan Akpoborie

 

Né le 20 octobre 1968 à Lagos (NIG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Attaquant, 1m70

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 13 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 1 sélection)

(Qualif Coupe du Monde: 9 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 1 sélection, 1 but)

(USP Cup: 2 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 17 juin 1995 contre la Colombie (0-1)

Dernière sélection : le 27 janvier 2001 contre le Soudan (3-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png U20: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png U16: 13 sélections

 

1987 Julius Berger (NIG)
1987/1990 Brooklyn Bulldogs (USA)
1990/92 1. FC Sarrebruck (ALL) 53 matchs, 9 buts
1992/94 Carl Zeiss Iena (ALL) 74 matchs, 26 buts
1994/95 Stuttgarter Kickers (ALL) 32 matchs, 37 buts
1995 Waldhof Mannheim (ALL) 18 matchs, 9 buts
1996/97 Hansa Rostock (ALL) 47 matchs, 20 buts
1997/99 VfB Stuttgart (ALL) 78 matchs, 34 buts
(Championnat d'Allemagne: 58 matchs, 22 buts)
(Coupe d'Allemagne: 7 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue allemande: 2 matchs)
(Coupe des Coupes: 8 matchs, 6 buts)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs, 1 but)
1999/2001 VfL Wolfsburg (ALL) 39 matchs, 20 buts
2001/02 1. FC Sarrebruck (ALL) 4 matchs
 
Ancien attaquant des Super Eagles, Jonathan Akpoborie a fait l'essentiel de sa carrière en Allemagne à la fin des années 90, notamment au Hansa Rostock, au VfB Stuttgart et au VfL Wolfsburg, où il a inscrit une soixantaine de buts en cinq saisons.
 
Malheureusement pour lui, sa carrière a volé en éclats en 2001, suite à la découverte de 43 enfants dans un bateau en haute-mer près de Douala au Cameroun. En effet, ces enfants auraient été frauduleusement embarqués au port de Cotonou, pour servir comme domestiques au Gabon. Le bateau en question appartenait à lui-même, qui l'avait prêté à des membres de sa famille. Traité dans les médias d'esclavagiste, il a été immédiatement lâché par Wolfsburg, son club d'alors, qui le revend à Sarrebruck où il raccroche les crampons, afin de pouvoir prouver son innocence en Afrique. Celui qui est monté à bord d'un bateau à l'âge de 19 ans en direction des États-Unis avait retracé son histoire dans un film-documentaire allemand intitulé "Das Schiff des Torjägers" ("Le bateau du buteur") réalisé par la Suissesse Heidi Specogna.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 2000 (Nigeria) 
3ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 1992 (Nigeria)
Finaliste de la Coupe des Coupes en 1998 (VfB Stuttgart)
Finaliste de la Coupe de la Ligue Allemande en 1998 (VfB Stuttgart)
Vice-champion d'Allemagne de D2 en 1992 (1. FC Sarrebruck)
Vice-champion d'Allemagne de D3 (poule Sud) en 1995 (Stuttgarter Kickers)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Meilleur buteur de Regionalliga Süd en 1995 (37 buts) (Stuttgarter Kickers)

29/09/2021
0 Poster un commentaire

Uche Okechukwu

Uche Okechukwu.jpg
Uche Okechukwu

 

Uche Alozie Okechukwu (Deniz Uygar)

Né le 27 septembre 1967 à Lagos (NIG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Défenseur central, 1m89

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 47 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 9 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 11 sélections)

(Coupe du Monde: 7 sélections)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 4 sélections)

(Coupe d'Afrique des Nations: 12 sélections, 1 but)

(Coupe des Confédérations: 3 sélections, 1 but)

(Coupe Afro-asiatique des Nations: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 25 janvier 1990 contre la Côte d'Ivoire (0-0)

Dernière sélection : le 28 juin 1998 contre le Danemark (1-4)

 

1987 Flash Flamingoes (NIG)
1988/89 Iwuanyanwu Nationale (NIG)
1990/93 Brøndby IF (DAN) 61 matchs, 10 buts
1993/2002 Fenerbahçe (TUR) 191 matchs, 19 buts
2002/06 İstanbulspor (TUR) 75 matchs, 8 buts
2007/08 Ocean Boys (NIG)
2008/09 Bayelsa United (NIG)
 
Photo: ©Matthew Ashton/EMPICS Sports

01/09/2021
0 Poster un commentaire

Celestine Babayaro

Celestine Babayaro.jpg
Celestine Babayaro

 

Celestine Hycieth Babayaro

Né le 29 août 1978 à Kaduna (NIG)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Défenseur gauche, 1m76
Surnom: Baba
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 27 sélections
(Matchs amicaux: 3 sélections)
(Coupe du Monde: 5 sélections)
(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections)
(Coupe d'Afrique des Nations: 8 sélections)
(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 3 sélections)
(Coupe Afro-asiatique: 1 sélection)
 
1ère sélection : le 10 novembre 1995 contre l'Ouzbékistan (1-0)
Dernière sélection : le 27 janvier 2004 contre le Maroc (0-1)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png olympique: 8 sélections, 2 buts
 
1994/97 RSC Anderlecht (BEL) 86 matchs, 8 buts
(Championnat de Belgique: 75 matchs, 8 buts)
(Ligue des Champions: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs)
1997/2005 Chelsea (ANG) 200 matchs, 8 buts
(Championnat d'Angleterre: 132 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Angleterre: 17 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 16 matchs)
(Charity Shield: 1 match)
(Ligue des Champions: 18 matchs, 2 buts)
(Coupe des Coupes: 10 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
2005/08 Newcastle United (ANG) 68 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 47 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 7 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs)
(Coupe Intertoto: 5 matchs)
2008 Los Angeles Galaxy (USA)

 

Découvert lors de la Coupe du Monde des moins de 17 ans au Japon en 1993, Célestine Babayaro est un international nigérian passé notamment par Chelsea et Newcastle. Durant sa carrière, sa rapidité et son métier ont fait mouche sur son coté gauche. Arrivé à l'âge de 16 ans au RSC Anderlecht, il est immédiatement devenu champion de Belgique en 1995. Cette année-là, il devient le plus jeune joueur à débuter en Ligue des Champions. Le 23 novembre 1994, le latéral dispute son premier match européen à l'âge de 16 ans, 2 mois et 25 jours.​ Une rencontre qui opposait les Mauves au Steaua Bucarest, et qui s'est soldée par un match nul 1-1. Il est toutefois exclu à la 37ème minute de la rencontre. Vice-champion l'année suivante, il reçoit le trophée de Jeune Joueur de l'Année pour la première fois, en 1995. Une nouvelle fois lauréat un an plus tard, puis Soulier d'Ébène dans la foulée, il commence à prendre beaucoup de valeur. Joueur complet, il était très fort de la tête malgré sa petite taille. Il réduisait les attaquants au rôle de figurants et partait souvent à l’offensive. Impossible à conserver, il rejoint Chelsea après avoir remporté la médaille d’or avec le Nigéria aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996. Il mettra un peu de temps à s’imposer. Sa première saison est loin d’être convaincante à cause d’une blessure qui l’éloigne des terrains pendant six mois (13 apparitions toutes compétitions confondues). La saison suivante, "Baba" trouve ses marques et devient petit à petit titulaire sur le flanc gauche de la défense. Malgré la concurrence de Graeme Le Saux, il reste régulièrement utilisé, dépannant même parfois au poste de milieu gauche. L’arrivée de Wayne Bridge en juillet 2003 va changer la donne. Babayaro ne joue presque plus (14 apparitions de toute la saison). Sa situation va s’empirer avec l’arrivée de José Mourinho sur le banc. Ce dernier préfère aligner William Gallas comme latéral gauche. Babayaro ne joue que cinq matchs au total et demande donc à partir. Durant le mercato hivernal, il rejoint Newcastle United. Il a été durant trois saisons l'arrière gauche titulaire. En 2008, il part aux USA et joue avec le LA Galaxy de David Beckham. Une aventure qui n'a duré qu'un demi-match… Avec les Super Eagles, il dispute deux Coupes du Monde (1998 et 2002) et trois Coupe d'Afrique des Nations (2000, 2002 et 2004). Une carrière rose mais face à son incapacité à couvrir les frais nécessaires à un investissement dans une maison, le joueur aux 27 sélections avec le Nigeria a été contraint de se déclarer en banqueroute en 2011.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 2000 (Nigeria)

3ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 2002 et 2004 (Nigeria)

Médaille d’or aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 (Nigeria)

Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 17 ans en 1993 (Nigeria)

Vainqueur de la Coupe Afro-asiatique des nations en 1995 (Nigeria)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1998 (Chelsea)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1998 (Chelsea)

Champion d'Angleterre en 2005 (Chelsea)

Vice-champion d'Angleterre en 2004 (Chelsea)

Champion de Belgique en 1995 (RSC Anderlecht)

Vice-champion de Belgique en 1996 (RSC Anderlecht)

Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 2000 (Chelsea)

Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 2002 (Chelsea)

Vainqueur de la Charity Shield en 2000 (Chelsea)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Soulier d'ébène belge en 1996

Élu Jeune Pro de l'année en Belgique en 1995 et 1996

 

SOURCES/RESSOURCES


- RSC Anderlecht

- Photo: ©Fly Super Eagles


01/09/2020
0 Poster un commentaire

Stephen Keshi

Stephen Keshi.jpg
Stephen Keshi

 

Stephen Okechukwu Keshi

Né le 23 janvier 1962 à Azare (NIG)
Décédé le 8 juin 2016 à Benin City (NIG)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Défenseur central, 1m85
Surnom: "Big Boss"
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 64 sélections, 9 buts
(Matchs amicaux: 19 sélections, 1 but)
(Qualif Coupe du monde: 16 sélections, 3 buts)
(Coupe du Monde: 1 sélection)
(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 8 sélections, 1 but)
(Coupe d'Afrique des Nations: 16 sélections, 4 buts)
(Qualif Jeux Olympiques: 8 sélections)
 
1ère sélection : le 18 juillet 1981 contre le Burkina Faso (1-0)
Dernière sélection : le 30 juin 1994 contre la Grèce (2-0)
 
1979 ACB Lagos (NIG) 10 matchs, 1 but
1980/84 New Nigeria Bank (NIG) 42 matchs, 4 buts
1985 Stade d'Abidjan (CIV) 13 matchs, 2 buts
1986 Africa Sports (CIV) 22 matchs, 2 buts
1986/87 Lokeren (BEL) 28 matchs, 6 buts
1987/91 RSC Anderlecht (BEL) 99 matchs, 18 buts
1991/93 RC Strasbourg (FRA) 69 matchs, 10 buts
(Championnat de France: 30 matchs, 3 buts)
(Championnat de France de D2: 32 matchs, 6 buts)
(Barrages: 5 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 2 matchs)
1993/94 RWD Molenbeek (BEL) 40 matchs, 1 but
1995 CCV Hydra (USA) 20 matchs, 1 but
1996 Sacramento Scorpions (USA) 16 matchs, 3 buts
1997/98 Perlis FA (MYS) 34 matchs, 4 buts
 
Robuste défenseur reconverti en maître tacticien, Stephen Keshi a réussi à marquer de son empreinte l’histoire du football nigérian. Auteur de 9 buts en 64 sélections, le "Big Boss", comme on l’appelait du côté de Lagos avait disputé la Coupe du Monde 1994 et remporté la CAN la même année avec les Super Eagles en tant que leader et capitaine apprécié. Car le nigérian est à l'époque un défenseur intraitable et exceptionnel. À 24 ans, il quitte son pays pour la Côte d'Ivoire où durant deux saisons, il enchante le Stade d'Abidjan puis l'Africa Sport. À l'été 1986, il part en Belgique où il ne va pas tarder à devenir une référence. À Lokeren d'abord, à Anderlecht ensuite, où il joue le rôle de grand frère auprès des jeunes africains qui débarquent, comme le Ghanéen Nii Lamptey, qu'il couve comme son fils. Il y remporte quelques trophées nationaux. Son court passage en France, au RC Strasbourg, est marqué par la remontée du club alsacien en D1. Il s'illustre en barrages contre Rennes en inscrivant un but d'une frappe surpuissante. Keshi est hissé au rang de héros. Sa dernière saison européenne (1993-94), au RWD Molenbeek, coïncide avec une blessure qui va l'handicaper lors du Mondial américain (un seul match disputé). Troquant ensuite les crampons pour le costume d’entraîneur, il réussit à qualifier le Togo pour le Mondial 2006 puis mène le Nigeria avec brio à la victoire lors de la CAN 2013, une compétition que les Super Eagles n'avait plus gagnée depuis 1994. À ce titre, il était devenu le deuxième Africain vainqueur de la CAN en tant que joueur puis coach, après l'Égyptien Mahmoud El-Gohari. Le technicien a également qualifié son pays pour la phase finale de la Coupe du monde 2014, épreuve durant laquelle le Nigeria a été éliminé en huitièmes de finale par la France (0-2). Décédé prématurément à l’âge de 54 ans victime d'un arrêt cardiaque, Stephen Keshi laisse l'image d'un homme affable, d'un technicien amoureux du football et d'un authentique patriote, toujours prêt à aider le Nigeria.

PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 1994 (Nigeria)
Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 1984 et 1988 (Nigeria)
3ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 1992 (Nigeria)
4ème de la Coupe des Confédérations en 1995 (Nigeria)
Finaliste de la Coupe des Coupes en 1990 (RSC Anderlecht)
Vainqueur de la Coupe de l'UFOA en 1983, 1984 (New Nigeria Bank) et 1986 (Africa Sports)
Champion de Belgique en 1991 (RSC Anderlecht)
Vice-champion de Belgique en 1989 et 1990 (RSC Anderlecht)
Champion de Côte d'Ivoire en 1986 (Africa Sports)
Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1988 et 1989 (RSC Anderlecht)
Vainqueur de la Coupe de Côte d'Ivoire en 1986 (Africa Sports)
Vainqueur de la Supercoupe de Belgique en 1987 (RSC Anderlecht)
Finaliste de la Supercoupe de Belgique en 1988 (RSC Anderlecht)
Vainqueur de la Coupe Félix Houphouët-Boigny en 1985 (Stade Abidjan) et 1986 (Africa Sports)
 
SOURCES/RESSOURCES
- France Football
- Photo: ©Complete sports

03/04/2020
0 Poster un commentaire