FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Philippe Tibeuf

Philippe Tibeuf.jpg
Philippe Tibeuf

 

Philippe Tibeuf

Né le 17 juin 1962 à Dinan (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Attaquant, 1m73

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 2 sélections

(Matchs amicaux: 1 sélection)

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 28 mars 1990 contre la Hongrie (3-1)

Dernière sélection : le 17 novembre 1990 contre l'Albanie (1-0)

 

1978/84 EA Guingamp (FRA) 54 matchs, 25 buts
(Championnat de France de D2: 45 matchs, 20 buts)
(Coupe de France: 9 matchs, 5 buts)
1984/87 AS Monaco (FRA) 67 matchs, 15 buts
(Championnat de France: 55 matchs, 7 buts)
(Coupe de France: 9 matchs, 7 buts)
(Challenge des Champions: 1 match)
(Coupe des Coupes: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 1 match, 1 but)
1987/91 Saint-Étienne (FRA) 128 matchs, 39 buts
(Championnat de France: 121 matchs, 39 buts)
(Coupe de France: 7 matchs)
 
Éphémère international français, Philippe Tibeuf est plus connu pour les buts qu'il a inscrit sous les couleurs de l'AS Monaco et Saint-Étienne. Natif de Dinan, il fait toutes ses classes de jeune footballeur à Plancoët, lui qui n'a pas suivi la filière, désormais classique, des centres de formation. Il franchit une première étape qui le mène à Guingamp, pensionnaire de D2, en 1979. Il effectue trois saisons d'apprentissage, tout en poursuivant en parallèle ses études de professeur de sport à Rennes. Philippe Tibeuf.jpgDevenu titulaire avec son statut amateur lors de la saison 1983-84, il réalise une saison pleine et prend pleinement conscience de ses capacités. Son culot et son opportunisme le rendent plus réaliste. Pour sa dernière saison à l'En Avant, il inscrit 18 buts. Repéré par Monaco, il arrive en 1984 sur le Rocher, qui se cherche un avant-centre capable de lui faire oublier Delio Onnis. Première saison et premier titre avec une coupe de France, remporté face au PSG. Bien que titulaire, il marque peu (10 buts), servant le plus souvent des offrandes à Bruno Bellone, son compère de l’attaque. En trois années passées sous les couleurs rouge et blanc, il ne s'impose jamais vraiment et inscrit seulement sept buts en 55 rencontres. Il dispute également deux matches de Coupe d’Europe. Trop peu pour ce joueur avide de temps de jeu et de buts. En panne d’efficacité, il se tourne donc vers un promu au nom ronflant : l’AS Saint-Etienne. Avec Patrice Garande, lui aussi arrivé à l’été 1987, il va former une paire prolifique à la fin des années 80. Leur entente est tellement complémentaire sur le terrain qu'ils sont surnommés "Dupont et Dupont". Si la première année se passe plutôt bien avec une 4ème place, les saisons suivantes sont beaucoup plus difficiles. Mais sa hargne, sa vélocité et son efficacité ne laissent pas impassible Michel Platini, le sélectionneur des Bleus, qu'il appelle à l’occasion d'un match amical contre la Hongrie à Budapest. Rappelé lors d'un match éliminatoire pour l’Euro 92 contre l’Albanie à Tirana, il compte bien profiter des absences de Cantona et Papin pour s’imposer en équipe de France. Malheureusement, sa carrière s’arrête brutalement le 24 février 1991, à l'âge de 29 ans. Lors d’un match face au rival historique le FC Nantes, il se blesse dans un choc violent avec David Marraud, le gardien nantais. Verdict: Rupture des ligaments croisés et nerf sectionné. Saint-Etienne perd son capitaine. Tibeuf ses derniers espoirs de côtoyer les sommets. Il rêvait de disputer l’Euro en Suède avec les PapinCantona et Ginola. Sa carrière s’achève donc un dimanche après-midi sur une action anodine mais terrible de conséquences. Avec les Verts, Philippe Tibeuf a disputé 128 matches et inscrit 39 buts. Abandonné de tous et notamment du président stéphanois, il a travaillé par la suite comme représentant pour diverses marques d’articles de sport avant de créé une société de marchands de biens dans l’immobilier.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe de France en 1985 (AS Monaco)
Vainqueur du Challenge des champions en 1985 (AS Monaco)
 
SOURCES/RESSOURCES
- So Foot/ Sur la Route des Verts
- 1ère et 2ème photo: ©L'Équipe


17/06/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1089 autres membres